Le 25 avril montre la dignité de la compassion

En un clin d'oeil c'est déjà le onzième anniversaire de l'appel pacifique du 25 avril. Les grands changements qui ont eu lieu depuis me font ressentir une grande émotion.


Il y a quelques années lorsque j'ai parlé à mes collègues du Falun Gong, ils décrivaient automatiquement l'appel à Beijing comme une manifestation, et qu'il était par conséquent justifié pour le Parti communiste (PCC), de le réprimer.


Je les ai laissés parler puis j'ai dit calmement: "Même si vous dites que l'Appel pacifique du 25 avril était une manifestation, il n'y avait rien de mal à cela, dès lors que la compassion a sa propre dignité. Faire preuve de compassion ne signifie pas qu'un homme d'honneur et intègre peut être brutalisé au jugé, cela ne signifie pas non plus qu'un homme qui ne rend pas les coups lorsqu'il en reçoit ni ne réagit aux insultes peut être blessé ou injurié à volonté. La compassion peut également dispenser une sorte de dignité qui repousse les scélérats."


Mes collègues ont approuvé ce que je disais.


Le PCC tient une parade militaire tous les dix ans pour montrer sa puissance à la communauté internationale. A l'intérieur il lance fréquemment la soi-disant campagne "frapper fort" afin de montrer son pouvoir despotique et amener les gens à trembler de peur. Si un malfaiteur peut montrer son pouvoir ignoble au peuple alors pourquoi des personnes paisibles ne pourraient-elles pas exprimer leur dignité afin de repousser les scélérats et empêcher les malfaiteurs de faire de mauvaises choses?


L'Appel Pacifique du 25 avril était une tentative d'empêcher les malfaiteurs de faire le mal. La raison pour laquelle le PCC insistait pour persécuter le Falun Gong, c'est que le bien et le mal ne peuvent coexister. Les pratiquants emploient différentes méthodes pour clarifier les faits. Ces pratiquants droits qui ne répondent pas aux coups ni aux insultes, utilisent un moyen sans précédent pour désintégrer le PCC pervers. Quant aux gens ordinaires, ils peuvent décider de leur futur en distinguant la compassion du mal, en comparant les actes des pratiquants avec ceux du PCC. La bonne nouvelle est que de plus en plus de gens apprennent la vérité et se retirent du PCC, pavant la voie pour un meilleur futur.


"Le 25 avril" –la dignité de la compassion existera à jamais!


Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2010/4/24/222103.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.