M Zhao Haiping et quatre autres pratiquants ont été arrêtés et torturés dans l'agglomération de Chengdu

(Correspondant de l'agglomération de Chengdu) Le 21 juillet 2009, la police de la Division de la Sécurité de l'Etat et le Poste de Police de Tiaota dans l'agglomération de Chengdu, Province du Sichuan ont arrêté cinq pratiquants d'un magasin d'informatique dans l'agglomération de Chengdu. Il s'agit de M Zhao Haiping, M Liao Jianpu, M Gu Huaibing, M Wang Hongbo et M Zhou Yaping. Ils ont été détenus au Centre de Détention de Chengdu et ont été torturés pendant l'interrogatoire. Ces cinq pratiquants ont été persécutés lors de ces dernières années.

M Zhao Haiping âgé de 38 ans, est un résident de la Commune de Qinglian, agglomération de Jiangyou dans la Province du Sichuan. En janvier 2000, il s'est rendu à Beijing pour appeler à la fin de la persécution du Falun Gong mais a été détenu pendant 15 jours. Plus tard, il est parti travailler dans l'agglomération de Guangzhou dans la province du Guangdong. Lorsqu'il est revenu dans l'agglomération de Jiangyou, il a été arrêté et condamné à 2 ans de travail forcé. Il a purgé sa peine dans le Camp de Travail Forcé de Xinhua dans la Province du Sichuan. Dans le camp de travail, il a développé une tuberculose pulmonaire à cause de la persécution. Il a été renvoyé chez lui sous liberté conditionnelle médicale mais placé sous surveillance. Lorsque sa peine de deux ans est presque arrivée à son terme, les fonctionnaires du camp de travail l'ont ramené au camp de travail et l'ont détenu pendant environ un mois avant de le relâcher.

Peu après que M Zhao ait été relâché, il a quitté son domicile afin d'éviter davantage de persécution. Son père et son frère ont été également persécutés. Parce que son père avait exigé sa libération lors de sa détention dans le camp de travail, il a été détenu au Poste de Police de Sanhe dans l'agglomération de Jiangyou pendant une semaine. Son frère, M. Zhao Wanjiang a été condamné à 1 an et demi de travail forcé et a été également détenu dans le camp de travail forcé de Xinhua. Les agents du Poste de Police de la Commune de Qinglian, le gouvernement de la Commune de Xiping, la Division de la Sécurité de l'Etat du Département de Police de l'agglomération de Jiangyou et le Bureau 610 ont tous tenté de l'arrêter et ont essayé de l'attraper chez lui.

M. Liao Jianpu dans la cinquantaine est un résident de l'agglomération de Panzhihua dans la Province de Sichuan. Il a purgé une peine de 8 ans de prison dans la Prison de Deyang dans la Province de Sichuan. Le 8 décembre 2008, il a été arrêté. Toutefois, peu après avoir été libéré, il a de nouveau été arrêté dans le magasin d'informatique où il avait travaillé seulement deux jours.

M Gu Huanbing, 35 ans, est un habitant de la Commune de Ximminchang dans le Comté de Pi Province de Sichuan. C'est une gentille personne et un solide travailleur. Quand la police l'a arrêté, ils ont embarqué son fils de huit ans en même temps. Plus tard, son beau frère a ramené son fils à la maison. La famille de M Gu a engagé un avocat pour lui. Cependant, la police de la Division de la Sécurité de l'Etat de Wuhou a refusé de laisser l'avocat le rencontrer. Le père de M Gu est sourd et muet et sa femme est sans emploi. Toute la famille vit sur le salaire de M Gu et maintenant ils sont dans une grande tension financière.

M Wang Hongbo âgé de 38 ans est un habitant du Comté de Qionglai dans la Province de Sichuan. M Zhou Yaping habite le Comté de Shuangliu dans la province de Sichuan. Il avait commencé à travailler dans le magasin d'informatique le jour précédent avant son arrestation.

Le 21 juillet, lorsque la police est venue au magasin d'informatique afin d'arrêter ces pratiquants, ils ont confisqué tout le stock et l'argent liquide du magasin.

Version chinoise disponible à http://minghui.ca/mh/articles/2009/8/23/206960.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.