Finlande : Les pratiquants de Falun Gong font largement connaître la vérité et obtiennent un soutien public en résistant à la persécution (Photos)

En août 2009, les pratiquants de Falun Gong de Finlande ont tenu plusieurs activités à Helsinki et à Pello afin de présenter Falun Gong et de révéler la persécution.


 Tourists from other countries learn about Falun Gong
 Signer une pétition protestant de la persécution

D'un côté de la place en face de l'église Tuomiokirkko d'Helsinki, les pratiquants ont érigé des bannières et mis en place des panneaux d'information. Ils ont aussi rassemblé des signatures pour condamner la persécution brutale du Falun Gong par le PCC.

C'était le week-end et il y avait de nombreux touristes sur la place. Beaucoup sont venus écouter les explications des pratiquants et apprendre les faits en lisant l'information sur les panneaux.

Plusieurs touristes chinois ont parlé avec les pratiquants. Un étudiant a écouté le récit qu'a fait une pratiquante de son expérience personnelle de souffrance causée par la persécution en Chine. Il était sous le choc n'ayant jamais entendu de telles choses auparavant. Ce qu'il savait c'est que le PCC a mis en scène l'auto-immolation à Tiananmen. Il a dit savoir que nombre des reportages du PCC étaient fabriqués de toute pièce et croire à la bonté des pratiquants de Falun Gong.

Des touristes chinois apprennent les faits

Les pratiquants ont aussi tenu leurs pancartes à hauteur des fenêtres d'un bus plein de touristes chinois qui ont pu y lire l'information que Falun Gong s'était propagée dans plus d'une centaine de pays et que le PCC persécute brutalement les pratiquants innocents.

À Pello, une pratiquante du nom de Jin, a rassemblé des signatures dans le but de secourir sa mère. En 2007, elle est venue en Finlande visiter un parent. Sa mère a été arrêtée en Chine pour sa pratique du Falun Gong et a été illégalement envoyée en prison pour huit ans. Mme Jin ne peut plus retourner en Chine. Les médias de Finlande ont rendu compte de l'incident. Sa mère est toujours emprisonnée dans la prison pour femmes de Xinxiang et n'a pas droit aux visites.

De nombreux Finlandais l'avaient appris par les médias et sont venus signer sa pétition. Certains voulaient faire un don d'argent, mais Mme Jin a décliné. Elle a dit qu'elle espérait que chacun puisse comprendre les faits et aide à secourir sa mère et tous les pratiquants de Falun Gong emprisonnés en Chine. Beaucoup ont dit qu'ils iraient sur les sites Internet du Falun Gong et prêteraient attention à la question.


Version chinoise disponible à :
http://www.yuanming.net/articles/200908/85091.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.