Les pratiquants d’Europe du Nord organisent des rassemblements et des marches pour marquer dix ans de résistance à la persécution (Photos)

Voici dix ans, le 20 juillet 1999, le Parti communiste chinois (PCC) a lance une persécution systématique sans précédant à l'encontre de Falun Dafa. Les pratiquants de Dafa des pays d’Europe du Nord ont tenu une série d’activités dans de nombreuses villes pour attirer l’attention sur la persécution et en appeler à sa fin, encourageant les gens à mieux connaître Dafa et à se positionner du côté de la justice.

Une marche à Copenhague, 2009

Les activités en Europe du Nord ont commencé dans le centre historique de Copenhague, la capitale du Danemark. L'après midi du 11 juillet 2009, des pratiquants de Suède, de Norvège et du Danemark se sont rassemblés à King's New Square et tenu une marche srur le thème "Disintégrer le Parti Communiste chinois, stop à la persécution du Falun Gong."

La brutalité de la persécution du Falun Gong par le PCC laisse les gens sous le choc
Les pratiquants de Falun Dafa manifestent contre la persécution par le PCC devant l'ambassade chinoise
Simulation des méthodes de torture et des prélèvement d'organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant

Un orphelin de pratiquants de Falun Dafa : Pour les autres enfants

Xiaotian Liu a perdu ses parents dans la persécution to the persecution

Les parents de Xiaotian Liu ont été torturés à mort en Chine parce qu'ils étaient pratiquants de Falun Gong. Dans son discours, M. Liu a dit "Je suis né dans une famille heureuse à Yongzhou, dans la province du Hunan. Jusqu'en l'année 2000, j'avais alors 15 ans, j'étais heureux comme tous les enfants. Un jour de 2001, alors que j'étais à l'école la police a arrêté mes parents pour leur seule croyance en Falun Gong. Après cinq mois, mes deux parents ont été torturés à mort. De 1999 à aujourd'hui, il y de nombreux cas comme le mien. Des parents sont détenus et persécutés. Certains sont contraints à une vie de sans domicile. Leurs enfants ne peuvent pas mener une vie normale ni aller à l'école et je suis ici pour appeler toute les personnes de cœur à aider à mettre fin à la persécution afin que davantage d'enfants puissent vivre avec l'amour de leurs parents."


La marche à Copenhague

Après l'évènement, les pratiquants ont marché dans le centre de Copenhague et traversé le Chinatown
M. Yang, un dissident s'est joint à la marche pour protester contre la persécution

Monsieur Yang, un dissident bien connu de plus de soixante dix ans a participé à tout l'évènement, portant une bannière et marchant avec les pratiquants.

Deux touristes français ont été attirés par la marche, ils ont pris des imprimés et marché avec les pratiquants en guise de soutien.

Ayant lu l'information, un jeune danois est venu et a demandé s'il pouvait faire quelque chose pour aider. Il a aidé à distribuer des imprimés et lui aussi a accompagné la marche jusqu'à la fin. Il est parti après avoir signé la pétition demandant la fin de la persécution. De nombreux chinois ont regardé, certains ont signé la pétition, certains ont démissionné du PCC et de ses organisations affiliées.

Le jour suivant, des activités ont eu lieu à Malmo, troisième plus grande ville de Suède.


Date de l'article original : 7/27/2009

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2009/7/14/204539.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.