TASR (Slovaque): Des ONG condamnent l’action de la police à l’extérieur du Palais présidentiel

Bratislava, 19juin (TSAR) – Des organisations non gouvernementales (ONG) ont condamné l’intervention de la police slovaque lors de manifestations à l’extérieur du Palais présidentiel et demandent à la police d’assurer la protection des citoyens slovaques et de l''état de droit, a appris TASR Vendredi.

Des dizaines d’activistes slovaques se sont rassemblés jeudi à l’extérieur du Palais présidentiel où le chef de l'état Ivan Gasparoviv rencontrait son homologue chinois Hu Jintao. Les manifestants se rassemblaient afin de protester contre les violations des droits de l’homme en Chine.

La police et le service d'urgence médicale ont dû intervenir quand les militants – comptant parmi eux le chef du Parti conservateur Civique (OKS) marginal, Ondrej Dostal – se sont heurtés aux partisans chinois de Hu Jintao. Selon les ONG, les agents de police sont intervenus de façon inappropriée contre les militants, dont l'objectif était d'attirer l'attention de façon pacifique sur les violations des droits de l’homme en Chine.

Les organisations ont ajouté que les partisans du régime communiste chinois et les forces de l’application de la loi ont pris le contrôle complet de ce qui se déroulait sur la place Hodza alors que la police slovaque a agi uniquement en spectateur de la violence perpétrée par les forces (pro-gouvernementales) chinoises.

Selon les ONG la police slovaque n’est intervenue que suite à de multiples appels du public slovaque qui a participé aux manifestations.

“Nous condamnons le fait que dans un pays libre comme la Slovaquie, la police ne parvienne pas à défendre les citoyens et ait permis que des gens d’un pays qui est le plus grand violateur des droits de l’homme dans le monde, entravent une manifestation pacifique de leurs points de vue, disait la déclaration.

“Nous exigeons que la police slovaque s’excuse publiquement auprès des citoyens slovaques détenus et qui ont été empêchés de manifester et que les partisans du régime chinois et les attaques physiques contre les membres du Falun Gong fassent l’objet d’une enquête » ont déclaré les ONG.

Les manifestations doivent avoir une suite vendredi à l’extérieur du bureau du gouvernement où le Premier ministre Robert Fico recevra Hu Jintao.

Les ONG, ’Homme en péril, l’Association Falun Gong, Amnesty international et M.R. Stefanik’s Conservative Institute se sont joint à l’initiative.

La direction du Corps de police régional à Bratislava a dit à TASR jeudi soir, que l’action de la police était justifiée et que son but était de restaurer l’ordre public. Neuf personnes ont été détenues, six Slovaques et trois citoyens chinois, a déclaré la police.

Le Vice président parlementaire Milan Hort et le député Martin Pado (des deux partis slovaques d’opposition SDKU-DS) ont demandé jeudi au président du Parlement, Pavol Paska, d’exhorter le Ministre de l’intérieur Robert Kalinak (tous les deux de la coalition au pouvoir Smer-SD) à participer à une session de la Chambre vendredi et de donner un explication sur l’intervention de la police.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.