L'ancien président des élèves de « l'Université Chinoise de science politique et de droit », Gong Chengxi, reste ferme après deux ans de torture

Gong Chengxi, 24 ans, est un diplômé de la promotion 1997 du département de gestion administrative de l'Université chinoise de science politique et de droit. Il a été président des élèves et a aussi eu d'autres postes à l'Université. Il y était connu pour son caractère honnête, aimable, et était excellent dans sa conduite et par sa réussite scolaire.
À la fin de l'année 2000, il a été détenu dans le camp de travail forcé Tuanhe de Beijing pour avoir distribué des prospectus de Falun Dafa. En presque deux ans de persécution, la police a recouru à toutes sortes de moyens brutaux pour le torturer, comme de le forcer à se tenir accroupi pendant de longues périodes, utiliser des électrochocs, l'alimenter de force, le priver de sommeil et bien d'autres moyens brutaux, pour le forcer à trahir sa croyance. Les gardes ont une fois incité un détenu criminel à lui donner des coups dans les côtes avec un objet rigide, lui occasionnant des blessures très douloureuses sur le corps. En outre, les collaborateurs [anciens pratiquants de Falun Gong qui se sont égarés en raison de la torture et des lavages de cerveau] sont venus à tour de rôle pour l'influencer avec des mensonges et le torturer mentalement. Ayant été désigné comme le détenu le plus visé du camp de travail, il a souffert toutes sortes de tortures. Il est difficile d'imaginer ce que ce mince jeune homme a souffert, mais malgré tous les mauvais traitements qu'il a reçus, il continue de croire fermement en Dafa et n'a pas montré la moindre faiblesse ni n'a écrit de rapport contre sa conscience. Chaque pratiquant du camp de travail qui le connaît le respecte et l'admire.
À la fin 2001, sa peine illégale était purgée, mais les autorités du camp de travail ont prolongé la détention de dix mois avec l'excuse qu'il avait " violé les règles du camp." En octobre 2002, les dix mois étaient passés. Des nouvelles excuses ont été trouvées pour ne pas le libérer et 2 mois supplémentaires ont été ajoutés à sa sentence.
Gong Chengxi est actuellement détenu dans l'"unité d'entraînement." Sa mère a récemment voyagé des milliers de kilomètres depuis la région autonome du Xinjiang pour voir son fils, pourtant le camp de travail lui a refusé la visite.
Actuellement, Gong Chengxi refuse d'écouter les ordres de la police ou de participer à n'importe quelle activité du camp de travail. Nous espérons que les pratiquants de Dafa et les personnes bienveillantes du monde entier prêteront attention à sa situation et lui offriront de l’appui et de l'aide, de sorte qu'il puisse regagner sa liberté aussitôt que possible.


http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/11/8/28532.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.