Des députés européens invitent M. Berretta à venir s’expliquer devant le Parlement européen

Cinq députés européens invitent le président de l’entreprise Eutelsat basée en France à la prochaine session parlementaire pour s’expliquer suite aux reportages qui font état de pressions de la Chine communiste auxquelles son entreprise aurait cédé en cessant de diffusion la chaîne NTDTV en Chine.

« Comme vous le savez, en tant que fervent défenseur des droits de l’homme en Chine, le Parlement européen a une position très claire sur la liberté des médias en Chine, » peut-on lire dans la lettre adressée au président d’Eutelsat Giuliano Berretta.

A ce jour, M. Berretta n’a pas répondu à cette lettre qui est datée du 17 décembre.

Les enquêtes de Reporters Sans Frontières qui ont suivi ont également montré qu’il est erroné pour Eutelsat de prétendre que le satellite W5 n’a plus la place d’héberger NTDTV.

« Le satellite W5 de Eutelsat dispose de toute la place nécessaire, surtout depuis que le Broadcast Board of Governors américain notamment s’en est retiré. Voice of America a quitté le Satellite W5 dès le 1er août, laissant l’espace correspondant disponible, » a dit le député européen Bart Staes. « Le fait est qu’ils cèdent à la pression du régime communiste chinois. »

La lettre récente adressée à M. Berretta souligne trois sources de vives inquiétudes pour les droits de l’homme en Chine, et notamment la persécution contre le mouvement spirituel Falun Gong et la suppression des droits au Tibet. La troisième source d’inquiétude est le « prélèvement d’organes » par le régime chinois, expression qualifiant le fait que des organes sont prélevés à vif sur des condamnés à mort et des pratiquants de Falun Gong détenus pour leurs convictions, causant ainsi leur mort.

« Il est évident qu’il est plus important que jamais de fournir aux Chinois des informations libres et non censurées » peut-on lire aussi dans la lettre des députés.

New Tang Dynasty Television (NTDTV), réseau télévisé basé à New York et dont la diffusion a été interrompue, a été le premier média de langue chinoise à dévoiler le l’épidémie du SRAS durant les semaines de contagion, et ceci avant que le régime chinois n’autorise à couvrir le sujet. NTDTV couvre aussi largement le sujet des produits contaminés à la mélamine qui ont causé de graves maladies chez au moins 300,000 enfants et six morts en Chine, produits qui ont été exportés dans le reste du monde. Les deux scandales ont été amplement relayés à l’extérieur de la Chine, avec des conséquences sur les touristes, la régulation des importations, et la sécurité sanitaire dans le reste du monde.

« NTDTV est à l’avant-garde de cette initiative pour combler le vide d’information entre l’Orient et l’Occident, » selon le PDG de NTDTV, Shiyu Zhou.

M. Zhou ajoute que la lettre des députés européens témoigne d’un soutien fort des gouvernements et des gens en général pour la liberté d’information en Chine.

« Ils se soucient de la Chine et du peuple là-bas et veulent vraiment aider à améliorer la situation, » poursuit le président de la chaîne.

La lettre est co-signée par les députés Marco Cappato, Hanna Foltyn, Thomas Mann, Charles Tannock, et Helga Truepel, qui proviennent des quatre partis politiques principaux du parlement européen.

Les cinq signataires ont déposé un projet de résolution au parlement européen pour demander à Eutelsat de rétablir la diffusion de NTDTV en Chine et appellent les Etats européens à prendre « les mesures nécessaires pour aider à restaurer la diffusion de NTDTV en Chine et promouvoir l’accès à l’information non censurée pour des millions de citoyens chinois. »

Avant la session parlementaire de janvier 2009, le projet de résolution rédigé en octobre a motivé 315 signataires sur les 785 parlementaires au total. Si une majorité de membres signent la déclaration, elle prendra la forme d’une résolution et sera lue lors de la prochaine session parlementaire par le président du Parlement européen, ce qui constituera un message fort à Eutelsat et une victoire pour le mouvement des droits de l’homme qui grandit en Chine.

« Nous sommes témoins d’innombrables soutiens venant de la population. [Eutelsat] agit contre la volonté du peuple, » dit Carrie Hung, porte parole de NTDTV.

Version anglaise disponible à :
http://en.epochtimes.com/n2/content/view/9344/

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.