Finlande : Un séminaire intitulé "Hu Jia et l'actuelle situation des droits de l'homme en Chine " a eu lieu à Helsinki

Le 17 décembre 2008, le Parlement européen a tenu la Douzième cérémonie de remise du Prix Sakharov pour les Droits de l'homme à Strasbourg. Hu Jia, un activiste des droits de l'homme en Chine était le lauréat du prix. Simultanément, le Bureau de liaison du Parlement européen en Finlande et des organisations de droits de l'homme comme Amnesty International ont co-parrainé un séminaire intitulé "Hu Jia et l'actuelle situation des Droits de l'homme en Chine" sur la Place de l'Union européenne à Helsinki. Assistaient à ce séminaire des représentants européens de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération, du Parlement finlandais, de la PEN indépendante de Finlande (Asssociation internationale de poètes, d'écrivains, d'écrivains de théâtre, d'éditeurs, d'essayistes et de romanciers), de l'Association Falun Dafa de Finlande et de plus de 20 organisations des droits de l'homme.


Le séminaire était intitulé “Hu Jia et l'actuelle situation des droits de l'homme en Chine "

Mme Pia Siitonen, une des organisatrices du Bureau de liaison de l'Union européenne a dit : "En tenant ce séminaire aujourd'hui, nous voulons avant tout que chacun sache que Hu Jia a été récompensé du Prix Sakharov, puis nous parlerons de ce que Hu Jia a fait et de l'actuelle situation des droits de l'homme en Chine, et finalement, tous ceux présent à cette rencontre pourront exprimer leurs propres points de vue."


Meri Mkihannu d'Amnesty International a dit : "Nous soutenons les activistes des droits de l'homme en Chine, Hu Jia est l'un de ceux les plus connus. Je sais qu'il diffuse non seulement ses propres opinions pour son travail mais parle aussi au nom des autres activistes des droits de l'homme. Donc je pense que ce qu'il a fait est d'une grande importance. Chao Jinyan, son épouse, est aussi une importante activiste des droits de l'homme. Afin de faire progresser la situation des droits de l'homme en Chine, nous avons besoin de quelqu'un comme lui - c'est pourquoi nous tenons à le soutenir. Nous voulons aussi que les gens ici réalisent que nous voulons lui exprimer notre soutien." Elle a également parlé des efforts qu'Amnesty International avait faits en aidant certains autres activistes des droits de l'homme comme Gao Zhisheng.


Heidi Hautala, membre du Parlement finnois, a parlé de sa propre expérience en octobre cette année, alors qu'elle se trouvait à Pékin, qui a aidé les participants au séminaire à réaliser la sinistre situation des droits de l'homme en Chine. Elle a tenté de rendre visite à Chao Jinyan et à sa fille mais en a été empêchée par la police. Elle a dit "Pourquoi suis-je allée là-bas ? C'était très important de faire savoir au gouvernement Chinois, que nous, y compris d'autre pays, sommes concernés par cette affaire. Nous ne pouvons pas accepter que quiconque fasse de la prison simplement pour son comportement politique. Ce qui est intolérable est que les membres de la famille de la personne condamnée sont aussi sous arrestation à domicile et que leur liberté personnelle est restreinte." En parlant des droits de l'homme en Chine, elle a particulièrement mentionné les droits de l'homme des pratiquants de Falun Gong. Elle a dit "Les activistes des droits de l'homme occidentaux devraient réaliser que le Falun Gong n'est pas une religion dangereuse. Ce groupe est bénéfique à la fois au développement des êtres humains et à leur amélioration morale. Nous devrions par conséquent nous soucier propos du Falun Gong."


La représentante d'Amnesty International a mentionné lors de sa pris de parole "En Chine, les pratiquants de Falun Gong ont été totalement privés du droit de s'exprimer. Ce qui signifie que beaucoup de gens expliquent ce qu'est le Falun Gong mais qu'aucun d'eux ne sont des pratiquants."


Le séminaire s'est terminé avec une diffusion en directe de la Cérémonie de remise du Prix Sakharov à Stasbourg, France.


Version chinoise disponible à :
http://www.yuanming.net/articles/200812/78707.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.