Ma rencontre avec Dafa

Ma rencontre avec Dafa.

En avril 2001, j’ai subi une séparation et un divorce qui ont été assez brutaux et pénibles, les difficultés que j’ai eu à surmonter, la détresse psychologique et pécuniaire étaient énorme pour un être ordinaire comme moi à cette période.

Après 18 ans de vie commune, je me retrouvais seul avec ma détresse psychologique me demandant si j’arriverais un jour à surmonter cette difficulté qui me semblait aussi haute que l’Everest. Je me posais beaucoup de questions, pourquoi cela m’arrivait-il à moi ? Mais celles-ci me restaient sans réponses. Et je sombrais dans le désespoir, je me retrouvais à la case départ, je ne vivrais plus avec cette ambiance familiale, ne voyant mes enfants que selon la décision juridique. Tout cela m’était insupportable.

Un jour en faisant ma ronde d’agent de sécurité dans un grand centre commercial où je travaillais, je vis dans un magasin de tableaux, le svastika du Falun Gong qui venait d’être mis sous cadre grand format. Les deux vendeuses constatant mon regard intéressé, me firent ressentir leur gêne, je connaissais déjà ce signe bouddhiste et je leur racontais brièvement la signification de ce symbole et l’usurpation qui en avait été faite, le propriétaire du tableau arriva à ce moment et me parla du Falun Gong. C’était la toute première fois que j’entendais prononcer ce mot. Ma curiosité était telle que je voulais essayer d’apprendre ce qi-gong de haut niveau le plus rapidement possible. Il y avait une force immense qui me faisait aller vers le Falun Gong. Le week-end suivant avec un grand enthousiasme, je pratiquais ma première leçon de Falun Gong. Je me sentais pour la première fois depuis ma séparation, bien avec un calme intérieur.

Je me suis mis à lire "Falun Gong de Chine " et quelques temps après la lecture de "Zhuan Falun" m’a bouleversé, je ressentai intérieurement une meilleure compréhension de l’univers, de la vie, de notre vie sur terre, des dieux et ce que représente le Falun Dafa pour le Salut des êtres humains, enfin j'avais les réponses à mes questions.

Tout en moi a changé, l’être ordinaire que j’étais est déjà bien loin, même si le chemin à parcourir est encore long. Je comprends maintenant que c’est dans la souffrance et en surmontant ses épreuves que l’on arrive à s’élever. Je ne suis plus un être ordinaire, mais actuellement je sais que c’est parmi les gens ordinaire que mon xinxing [nature de l'esprit ou du coeur] s’élèvera.

En juillet 2002, j’ai fait un rêve que voici : "J’avançais en compagnie d’un groupe immense de pratiquant vers une lumière très intense et très belle, une personne ordinaire n’aurait pu supporté une telle intensité lumineuse. Derrière nous, la noirceur de la nuit.

Maître, assis en lotus à gauche surplombait les disciples. Sur notre droite, au-dessus de la lumière trois idéogrammes étaient inscrits tout aussi brillants et beaux.
Ne connaissant pas la signification profonde de ces idéogrammes, Maître nous aidait à les déchiffrer et nous les répétions tous ensemble. Il n’y avait pas de brouhaha, tout se faisait par la pensée. A un moment, malgré les pratiquants qui m’entouraient, j’ai ressenti la solitude, je regardais à ma droite, j’avançais seul, alors que la plus part des pratiquants étaient en couple.

Je vis sur ma gauche une pratiquante seule, je décidais de la rejoindre, mais je ne pouvais y parvenir et je gênais tous les disciples dans leur progression. Je regardais sur ma droite une autre pratiquante se déplaçait seule et il m’était impossible de la rejoindre, ayant créé parmi les disciples un gros ralentissement, Maître descendit au milieu de nous et sans dire un mot, sans nous toucher, Maître remit tout les pratiquants à leur place.
Les disciples seuls n’étaient plus seuls, je n’étais plus seul, le bien-être était en moi.

Maître regagna sa place et notre progression vers la clarté intense continua ainsi que la récitation des trois idéogrammes ».

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.