Les traitements inhumains infligés aux pratiquants de Dafa au camp de travail de Shayang ont fait des handicapés et des morts

Les autorités du camp de travail de Shayang organisent des sessions spéciales de lavage de cerveau pour forcer les pratiquants de Dafa à renoncer à leurs convictions. Les toxicomanes sont chargés de surveiller les pratiquants et de servir d’hommes de main aux tortionnaires de jour comme de nuit. Ceux qui se montrent les plus zélés se voient récompensés en étant libérés avant d’avoir purgé leur peine.

Ici, les pratiquants de Dafa doivent travailler plus de 12 heures par jour et n’ont que 5 minutes de pause le midi ; sinon les toxicomanes les sortent de force. La plupart des pratiquants n’ont pas le droit d’aller aux toilettes, ils n’ont d’autre choix que de souiller leurs vêtements. Les pratiquants de Dafa sont aussi soumis à la torture. On les force à s’accroupir pendant plus de quatre heures d’affilé, ou même pendant six heures. Certains pratiquants ont été torturés à mort, ou au point d’en devenir handicapé.

Zeng Xiane, femme de 37 ans originaire de la ville de Shiyan dans la Province de Hubei. Le soir du 2 août 2001, la police l’a battue à l’aide d’une matraque électrique, puis l’a forcée à participer aux exercices militaires. Cette nuit-là, sa santé était dans un état critique. Elle est morte le lendemain.

Liu Guangfeng, femme de 47 ans, membre de la famille d’un employé du réseau ferroviaire de Xiangfan dans la province de Hubei. Elle est devenue handicapée des jambes suite aux coups de matraque électrique qu’elle a reçus.

Han Lihui, femme de 28 ans de la ville de Shiyan dans la province de Hubei. Elle est aussi devenue handicapée des jambes après avoir été battue à coups de matraque électrique.

Wan Guifang, femme de 37 ans, originaire de Jianli Huangxie dans la province de Hubei. Elle est restée traumatisée après avoir été battue à l’aide de matraque électrique. La police a demandé à sa famille de la ramener chez elle. A ce jour elle ne s’en est pas encore remise.

Une autre femme pratiquante de Dafa, âgée de 47 ou 48 ans, est devenue handicapée au dessous de la taille après avoir été battue à coup de matraque électrique.

Une autre pratiquante qui avait entamé une grève de la faim, a été torturée à mort. A cause du blocus de l’information, son nom n’a pu être révélé.

http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/10/27/28040.html


Publié le lundi 28 octobre 2002

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.