Un gentilhomme compare la vertu au Jade

 

Dans l'antiquité chinoise, les érudits appelaient la fleur de prunier, l'orchidée, le bambou et le chrysanthème les "quatre gentilshommes".


De fait, ces quatre gentilshommes ont leurs caractéristiques propres : la fleur de prunier--bravant la neige et le gel avec noblesse et foi ; l'orchidée--la magnificence et la splendeur avec un parfum délicat ; le bambou--persistance, politesse et modestie ; le chrysanthème--une recluse pure et rebelle. De ce fait, ils ont été gratifiés du titre de "gentilshommes".


A un haut niveau, il y a, dans la culture chinoise, une expression qui dit : " une fleur est donnée à une beauté et un jade accordé à un gentilhomme", elle est d'ailleurs utilisée pour décrire le caractère noble d'une personne.


Dans son livre "Rites et Promesses, Confucius a dit : "Un gentilhomme compare la vertu à du jade, car il est doux et bénéfique, ce qui démontre qu'un gentilhomme est un modèle pour apprécier le caractère humain." Donc même à son niveau, Confucius comparait les caractéristiques d'un gentilhomme à celui du jade.


"La prudence naturelle d'un gentilhomme est aussi gracieuse que le lustre du jade," nous dit Confucius. Le Jade est différent des autres matériaux. A l'origine, c'est simplement une pierre parmi tant d'autres dans les montagnes et personne ne le connait. Sans une taille et un polissage minutieux, il ne vaut rien. Cependant, après avoir été soigneusement sculpté, de lui émane un éclat qui attire l'attention du monde. Contrairement au diamant, à l'or et à l'argent dont l'éclat éblouit, ou au cristal transparent et au verre transparent qui manquent d'essence, le jade est modeste et conduit à des pensées significatives le temps passant. Le tempérament du jade est comme un gentilhomme savant dans la solitude, donc comparer le jade à un gentilhomme convient très bien.


Dans le monde humain, un gentilhomme droit est comparé au jade et ceci confère au titre de "gentilhomme" une connotation encore plus sublime. Dans le livre ancien Guan Zi Shui Di, il est écrit : "La raison pour laquelle le jade est précieux c'est parce qu'il possède neuf genre de vertus: la bienveillance de son lustre brillant, la ligne claire de sa sagesse; la rigidité de sa droiture; l'intégrité de sa justice; la clarté et la brillance sont sa pureté; être interrompu sans être intimidé est son courage; montrer à la fois le mérite et le démérite est son honnêteté; la magnificence et le lustre s'interpénétrant sans empiéter l'un sur l'autre est sa tolérance; un son clair et pur lorsqu’on le cogne est son habitude ; une dureté qui ne blesse pas les gens est sa noblesse." Telle est la valeur du jade et aussi la vertu d'un gentilhomme.


La culture Chinoise, ancienne et profonde, conférée par les Divinités, manifeste l'harmonie entre les hommes et la nature dans l'intégrité de l'univers, de la vie et de la vertu. Comparant le caractère du jade à la vertu du gentilhomme, l'école Confucéenne accorde au jade une connotation de vertu et en donne des explications détaillées. Elle croit que les gens devraient s'améliorer eux-mêmes en reflétant et en suivant les attributs du jade. Dans l'école Confucéenne, le jade est le symbole de la perfection innée. Confucius a dit : "Un gentilhomme assimile la vertu au jade; il portera un jade éternellement. En accord avec les attributs du jade, un gentilhomme peut discipliner sa pensée." L'école Taoïste dit : "Le sage est vêtu simplement, mais porte du jade sous ses vêtements", ce qui implique que les gens ne devraient pas perdre leur nature innée. Cependant, les gens ordinaires aiment porter l'or et l'argent au lieu de porter du jade.


Parce que le jade est un emblème de vertu, les anciens aimaient le jade non pour sa beauté extérieure mais plutôt pour sa signification intérieure. Par conséquent, en portant du jade, les gens se rappellent à eux-mêmes qu'ils doivent exercer la maîtrise de soi.


Dans le Livre des Song écrit par Wei Feng, il est dit : "le gentilhomme raffiné est tout comme le jade, bien taillé, poli et sculpté." Ceci aussi indique que l'élégance d'un gentilhomme peut être atteinte par la cultivation de soi et en endurant un difficile processus de raffinement. D’où, le façonnage et le polissage du jade sont comparables à la cultivation du caractère humain. Un gentilhomme est aussi gracieux que le lustre du jade, mais le jade a également ses principes et caractères propres. Par conséquent, un gentilhomme est modeste et affable, mais il a aussi un coeur ouvert et droit. Il prend les gains et les intérêts personnels avec légèreté et pense d'abord aux autres, mais il n'est pas faible et ne se laisse pas maltraiter.


L’éclat du jade est gardé à l'intérieur, et les talents d'un gentilhomme ne sont pas révélés à tout instant. Cependant, telle une épée effilée qui est sortie de son fourreau, ses talents ne peuvent être restreints par aucune force quand cela s'avère nécessaire. Les personnes modestes, droites et au cœur ouvert qui se soucient moins de petits avantages et pensent d'abord aux autres, peuvent être appelées gentilshommes authentiques et peuvent correspondre aux attributs du jade.


Un caractère noble est la manifestation du Tao et peut apporter des bienfaits authentiques aux gens. "Si le jade reste dans une mare profonde, l'eau devient enchantée; si le jade reste dans une montagne, l'herbe devient florissante." L'environnement peut être rectifié de par ses forces justes et ce peu importe où le jade se situe, il en est de même pour la vertu d'un gentilhomme, magnanime et bienveillante.


Version chinoise :
人生感悟:君子比德如玉

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.