Les services de police de Changchun établissent un bureau de contrôle des antécédents dans le but de passer au crible ceux qui ont leurs billets pour les Jeux Olympiques.

Les services de police de Changchun ont établi un bureau de contrôle des antécédents dans le but de protéger les Jeux Olympiques de Pékin. Les activités du bureau incluent l’examen des identités, de passer en revue les relations et les antécédents des entraîneurs, des athlètes, des bénévoles, des fonctionnaires et des individus qui prévoient d’assister aux Jeux Olympiques. Leur principale motivation étant d’identifier les pratiquants de Falun Gong et leurs parentés.

Le bureau de contrôle des antécédents est composé de fonctionnaires des Brigades de la Sécurité et de la Sécurité d’État. Les fonctionnaires de la Brigade de sécurité sont responsables de contrôler les antécédents personnels. Les fonctionnaires de la Brigade de la Sécurité d’État fournissent une liste de pratiquants et de leurs connexions sociales, puis surveillent les personnes qu’ils ont identifiées. Si certaines sont des pratiquants de Falun Gong où leurs proches, ils sont disqualifiés pour assister aux jeux Olympiques. De plus, la personne sera alors étiquetée suspecte, et même ses proches seront surveillés ou convoqués pour interrogatoire. Si ces individus avaient déjà acheté leurs tickets pour la cérémonie d’ouverture, ces tickets leur seront confisqués.

Date de l’article original : 28/6/2008

Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.ca/mh/articles/2008/6/12/180154.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.