Zhou Yongkang dirige les perturbations à l'étranger

Récemment, le Secrétaire du Comité politique et judiciaire du parti communiste chinois, Zhou Yongkang a dirigé des perturbations d'évènements à l'étranger, tels que le Relais mondial de la torche des droits de l'homme et des rassemblements exprimant un soutien à la population chinoise qui a quitté le Parti communiste chinois (PCC) et ses organisations affiliées. À travers des organisations d'intelligence outremer, telles que les organisations de la communauté chinoise et les associations d'étudiants et d'universitaires chinois sous contrôle du régime communiste chinois, Zhou Yongkang a incité à la haine et dirigé des casseurs à initier un conflit à San Francisco, New York et Hong Kong, attaquant des Chinois qui assistaient à de tels évènements.

Zhou Yongkang, ancien chef du Bureau de la Sécurité publique, était un des cerveaux derrière l'instigation de la persécution du Falun Gong. Des actions en justice ont été intentées contre lui dans plusieurs pays démocratiques pour crimes de torture et crimes contre l'humanité.

L'après midi du samedi 17mai, le Centre de service pour quitter le PCC a tenu un rassemblement devant la bibliothèque de Flushing en soutien aux 36 millions de courageuses personnes qui se sont retirées des organisations du PCC. Zhou Yongkang a ordonné aux fonctionnaires du PCC de rassembler des agents spéciaux et de perturber l'évènement en utilisant la violence. Pendant l'incident un ingénieur retraité de 70 ans a été rossé. Selon un témoin sur place, un des casseurs en appelait d'autres à venir sur son portable disant "Vite faites venir davantage de gens ! 90$ par personne !"

Selon les témoins, quelques jours avant cet incident, l'Ambassade chinoise a dirigé des agents spéciaux a causé des perturbations à un autre rassemblement du PCC à New York. Ils avaient averti les médias ayant des liens étroits avec le PCC de couvrir les faits. Un nombre de des médias, qui ne s'étaient jamais montrés à un tel évènement et refusaient depuis des années de couvrir les rassemblements en soutien aux démissions du PCC, sont soudain apparus sur les lieux avant l'incident. Le journal de New York World Daily a envoyé à lui seul trois journalistes en anticipation de l'incident .

Les stations de CCTV et d'autres médias contrôlés par le Parti communiste chinois ont aussitôt fabriqué de fausses accusations comme quoi les sympathisants du mouvement Quitter le PCC, "n'ont rien à faire des victimes du désastre" et"n'aiment pas la Chine." De tels reportages ont trompé de nombreux chinois et incité à la haine contre les pratiquants de Falun Gong.

Les participants au rassemblement ont également découvert que les orchestrateurs de cet incident encourageaient activement les gens à se joindre aux perturbations. Les organisateurs ont arrangé des gens portant des drapeaux chinois et d'autres objets afin de créer une scène pour les journalistes de CCTV.


Date de l'article original : 5/24/2008


Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.ca/mh/articles/2008/5/21/178908.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.