Histoires peu connues de l’Histoire: Lao Tseu, Confucius, et Sakyamuni (2ème partie)

Confucius pinçant les cordes de son instrument


Confucius

Le nom de famille de Confucius était Kong, et son prénom Qiu. Son nom de style était Zhongni. Il naquit en 551 avant J.C, dans Zou Yi de Chang Ping dans le pays de Lu. Devenu adulte, Confucius occupa un temps les fonctions d'un petit fonctionnaire responsable de la gestion d’un entrepôt où il se montra juste et précis en gérant l’argent et le grain. Il fut aussi directeur d’une ferme à bétail et s’occupait bien de ses animaux. Grâce à cela, il fut promu fonctionnaire gérant des projets de construction. Confucius mesurait 9 pieds 4 pouces selon le système de mesure chinois, aussi les gens l’appelaient-ils ‘’La Grande personne’’ et le considéraient comme différent des autres.


À son retour dans le pays de Lu après avoir visité Zhou et appris le système des observances cérémonielles, de plus en plus d’élèves vinrent étudier avec lui. On peut dire que Confucius fût le premier dans l’histoire de l’éducation en Chine, à enseigner à des élèves en privé. Avant lui, les écoles étaient dirigées par le gouvernement. Confucius promut son école privée, reçut des élèves de toutes sortes, et popularisa l’éducation pour les gens ordinaires. Il diffusa la connaissance dans la société et apporta une grande contribution à l’éducation ancienne.


Lorsque Confucius eut 35 ans, il se rendit dans l’Etat de Qi. Le Duc Jing de Qi consulta Confucius sur la façon de gouverner le pays. Confucius dit : ‘’ L’Empereur devrait agir comme un empereur, les fonctionnaires comme des fonctionnaires, les pères comme des pères, et les fils comme des fils.’’ Entendant celà, le Duc Jing répondit : ‘’ Vous avez absolument raison ! Si l’empereur n’agit pas comme un empereur, les fonctionnaires n’agiront pas comme des fonctionnaires, les pères n’agiront pas comme des pères, et les fils n’agiront pas comme des fils. Même s’il y a beaucoup de nourriture, comment pourrais-je la leur faire manger ?’’ À un autre moment, le Duc Jing consulta à nouveau Confucius sur la façon de gouverner le pays, Confucius répondit : ‘’ Le point le plus important dans le gouvernement d’un pays est d’être économe dans le budget et d'éliminer tout gaspillage.’’


Le Duc Jing fut heureux du conseil et pensa donner à Confucius une terre dans Ni Xi. Son conseiller, Yan Ying, l’en dissuada en disant : ‘’ Ce type d’érudits est très bon pour parler. Mais vous ne pouvez pas les contrôler avec des lois. Ils sont fiers, entêtés et dogmatiques. Ils se préoccupent beaucoup des arrangements funéraires et sont prêts à exposer toutes leurs possessions lors de grandes funérailles. Ils exercent partout des pressions, et recherchent des postes et de l’argent. Vous ne pouvez pas les utiliser pour gouverner le pays. À présent, Confucius insiste sur l’apparence, les vêtements, et les parures personnelles; il définit une étiquette compliquée pour aller et venir à la cour ; et promeut minutieusement les principes des bonnes manières. Même après plusieurs générations, nous ne pourrons ni maîtriser ni être à l’aise avec ces formalités inutiles et excessivement élaborées. Si vous espérez changer les coutumes de Qi, je crains que ce ne soit pas une bonne idée.’’ Le conseil de Yan Ying fut écouté. Dès lors, bien que le Duc Jing rencontra encore poliment Confucius, il ne lui demanda plus aucun conseil sur les cérémoniels. Confucius eût vent que certains fonctionnaires prévoyaient de lui nuire. Le Duc Jing dit à Confucius : ‘’ Je suis vieux et je ne peux plus vous donner de poste,’’ aussi Confucius quitta-il Qi et retourna dans l’Etat de Lu.


De retour à Lu, bien que Confucius avait beaucoup accompli en politique et comptait plusieurs réalisations importantes, son chemin en tant que fonctionnaire gouvernemental n’était pas facile. Une fois, lors d’une cérémonie organisée par le duc pour offrir des sacrifices au Ciel, le Conseiller Royal San Huan n’'offrit pas, à dessein, de morceau de viande à Confucius, ce qui était une des punitions les plus graves dans le système de l’étiquette de Zhou. Confucius savait qu’il n’avait plus non plus de futur dans le gouvernement de Lu, aussi quitta-t-il son pays, errant d'un endroit à l'autre en donnant des conférences pour promouvoir ses idées.

Confucius était alors âgé de prés de 50 ans. Il travaillait sans relâche, emmenant ses élèves voyager dans différents pays et promouvant ses idées. Cependant, aucun des pays n’acceptait ses idées. Alors qu’il était âgé de 63 ans, Confucius retourna à Lu, mais il n’obtint pas non plus de position importante. Après cela, Confucius cessa de rechercher des postes officiels.


Bien qu’il commençât à se faire vieux, les pensées de Confucius rayonnèrent du plus grand éclat durant les neuf dernières années de sa vie. Durant cette période, Confucius se dévoua à enseigner ses élèves et à écrire des livres. En tant que système philosophique, le Confucianisme a été établi au cours de ces neuf dernières années.


À l’époque de Confucius, la cour de Zhou déclinait, et le système d’observance cérémonielle et la musique étaient corrompus. Même le ‘’Shi (poème)’’ et le ‘‘Shu (livre)’’ étaient incomplets. Confucius étudia les systèmes d’observance cérémonielle des dynasties Xia, Shang, et Zhou de l’Ouest et les édita dans le ‘’Shang Shu’’ et le ‘’Li Ji.’’ Après être retourné de Wei à Lu, Confucius commença à restaurer les poèmes et la musique, et restaura ‘’Ya’’ et ‘’Song’’ dans leurs tons originaux. À cette époque, il y avait plus de trois mille poèmes transmis depuis les anciens temps. Confucius effaça les doubles et choisit ceux ayant des contenus appropriés pour l’enseignement de la bienséance et de la justice. La collection débutait par un poème concernant l’affection entre homme et femme. Confucius pouvait jouer et chanter la totalité des 305 poèmes dans l’ordre des tons de ‘’Shao,’’ ‘’Wu,’’ ‘’Ya,’’ et ‘’Song.’’ Ainsi, les systèmes de musique des anciennes dynasties furent restaurés et transmis de façon appropriée.


Durant les dernières années, Confucius s'intéressa à l’étude du Livre des Changements. Il y était si diligent qu’il usa à plusieurs reprises la pièce de cuir reliant le livre. Il disait : ‘’ Laissez moi vivre quelques années de plus, et je serai capable de comprendre totalement et de maîtriser les mots et les principes contenus dans le livre.’’


Confucius disait ‘’ Un homme noble s’inquiète de ne pas laisser une bonne réputation après sa mort. Si mes propositions ne peuvent être appliquées, quelle contribution aurai-je pour laisser un bon nom pour la société ?" Il écrivit alors ‘’Printemps et Automne’’ en se basant sur les livres d’histoires de Lu, commençant par la première année de Yin Lu Gong (722 avant J.C) et finissant avec l’année quatorze de Lu Ai Gong (481 avant J.C), incluant douze ducs de Lu. Il se focalisa sur Lu et promut l’héritage de la tradition des dynasties de Xia, Shang, et Zhou. Les mots du livre sont simples, cependant leur signification est vaste. Dans le livre, les Ducs des pays de Wu et du canton de Chu furent déclassés et qualifiés d' "hommes nobles.’’ À la fin de la Dynastie Zhou, l’empereur avait perdu tout pouvoir. Les ducs des états combattants forcèrent l’empereur à les rejoindre dans un rassemblement. Dans le livre, l’évènement a été consigné comme ‘’L’Empereur Xiang de la Dynastie Zhou est venu dans le He Yang pour chasser.’’ Il y a beaucoup de tels exemples. ‘’Printemps et Automne’’ décrit des évènements historiques basés sur les propres idées de l’auteur, et est connu comme la technique d’écriture ‘’Printemps et Automne’’.


Finalement, Confucius acheva l’édition de ‘’Shi (Poème),’’ ‘’Shu (Livre),’’ ‘’Li (Cérémonie),’’ ‘’Yue (Musique),’’ ‘’Yi (Changements),’’ et ‘’Printemps et Automne’’, qui sont appelés ‘’Liu Yi (Six Arts).’’ Confucius utilisa ‘’Shi (Poème),’’ ‘’Shu (Livre),’’ ‘’Li (Cérémonie),’’ et ‘’Yue (Musique)’’ comme manuels pour enseigner à ses élèves. Il avait près de trois mille élèves ( dont 72 étaient connus pour être capables et vertueux). Il y en avait même plus qui recevaient les enseignements de Confucius sous divers aspects sans être officiellement enregistrés comme ses élèves.


Alors qu’il était sur le point de mourir, son élève, Zi Gong, vint le voir. Confucius soupira et chanta ‘’ Le Mont Tai est sur le point de s’effondrer ! Le poste principal va se briser et le philosophe va mourir !’’ Des larmes coulaient des yeux de Confucius alors qu’il chantait, et il dit à Zi Gong, ‘’ Le monde a perdu le Tao commun depuis longtemps. Personne ne suivra mes propositions…’’ Sept jours plus tard, Confucius mourut à l’age de 73 ans. C’était le jour de Ji Chou, avril, 479 avant J.C.


En se basant sur ses paroles et son comportement, les élèves de Confucius ont édité sa ‘’ Déclaration’’ et elle est devenue le matériau le plus direct et fiable nous permettant de comprendre Confucius aujourd’hui . Confucius a dit aux gens ce qu’est la Voie du Milieu, établissant ainsi la fondation du critère pour un être humain, à savoir, bienveillance, justice, courtoisie, sagesse et fidélité. Cela a eu une énorme influence dans l’histoire et la culture de la Chine et même en Asie du sud-est.


Le célèbre historien, Sima Qian a déclaré un jour : ‘’’Le Poème’ contient les lignes suivantes : ‘’ Aussi élevé qu'une montagne pour être respecté par le peuple et grand comme le Tao pour être suivi par le peuple .’ Même depuis les temps anciens, il y a eu de nombreux empereurs et hommes vertueux, qui ont été des fonctionnaires influents et glorieux de leur vivant, mais n’ont rien laissé à leur mort. Confucius était un homme ordinaire mais les érudits l’ont qualifié de grand professeur. Des empereurs et des ducs jusqu’aux gens du peuple qui parlaient des ‘’Six Arts’’, tous ont pris les théories de Confucius comme les plus hauts principes. On peut dire que Confucius est le saint suprême.’’ L’évaluation de Sima Qian est considérée comme fidèle.

[à suivre]

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.