De la perspective des Divinités et des Bouddhas, le coeur est ce qu'il y a de plus important
 

De la perspective des Divinités et des Bouddhas, le coeur est ce qu'il y a de plus important

 


Dans la période Shenlong (705-707 Ap.J.C) de l'Empereur Zhongzong dans la Dynastie Tang, une statue de Bouddha devait être construite à Xiangyang, dans la province du Hubei. Beaucoup de gens donnèrent de l'argent pour la statue. Le coordinateur écrivit leurs noms et prévoyait de les faire graver sur une pierre mémoriale.


Il y avait une femme âgée qui était très pauvre. Elle voulait faire une donation, mais n'avait qu'une dime, qui lui avait été donné par sa mère avant son mariage. Elle avait gardé cette dime pendant plus de 60 ans, et c'était tout l'argent qu'elle possédait.


En apprenant qu'une statue de Bouddha devait être construite cette vieille femme fit un long chemin pour venir apporter sa dime en donation. Cependant, le coordinateur la refusa en disant que la somme était trop petite pour être enregistrée. Sans autre choix, la vieille femme s'avança vers le chaudron où le métal pour la statue de Bouddha allait être fondu. Au moment où personne ne la regardait, elle lança la dime dans le chaudron. Avec respect, elle s'inclina devant le chaudron, invoquant intérieurement le nom de Bouddha, puis s'en alla.


Quelques jours plus tard, la statue de Bouddha était achevée. Lorsque les gens l'examinèrent de près, ils découvrirent que la dime de la vieille femme était juste sur la poitrine de la statue de Bouddha. Après qu'une personne riche ait vu cela, il se sentit mal à l'aise et suggéra que la dime soit retirée avec des outils appropriés. Alors quelqu'un sectionna la dime de la statue.


Cependant, le jour suivant, lorsque les gens regardèrent la statue de Bouddha, ils découvrirent que la dime y était toujours. Plusieurs moines dirent : "C'est vraiment un miracle. De la perspective des Divinités et des Bouddhas, le plus important c'est le cœur." Parce que le cœur de la vieille dame était si sincère, la dime est donc à une place aussi significative." Depuis lors, personne n'a osé essayer d'enlever la dime et elle est restée sur la statue de Bouddha.


(Extrait de Taiping Guangji)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.