L’équipe de manoeuvre n°8 enlève de force et torture les pratiquants de Dafa

[Ville de Daqing, Province de Heilongjiang]

Aux alentours de 10 :00 le 14 avril, je me rendais à l’école de mon fils avec des livres de classe, des vêtements et de la nourriture que j’avais préparés pour lui. Soudain deux personnes ont surgi le long de la route et m’ont arrêtée. Ils ont demandé, « Comment t’appelles tu ? As-tu une pièce d’identité ? » Je leur ai dit que ma pièce d’identité se trouvait au poste de police local. Ils ont dit , « Alors suis nous. » Ils m’ont traînée de force et fait monter dans leur véhicule sans présenter aucun papier ni me dire qui ils étaient. Ils m’ont amenée au Bureau de la Sécurité Publique de Datong. Sans aucune interrogation, ils m’ont enfermée dans le centre de détention de Datong. Le jour suivant, j’ai été transférée au Centre de Détention de Dajing. J’y ai été détenue pendant 72 jours sans raison.

J’ai fait une grève de la faim sans boire pour protester contre la détention illégale. Durant la grève de la faim, on m’a quand même demandée de faire un service de surveillance du bâtiment 1 ou 2 heures chaque nuit. Le garde de police Han Xiufang, m’a fréquemment battue, violée et gavée de force. Après le gavage forcé je n’étais pas autorisée à aller aux toilettes pour vomir, bien que je crachais du sang. Après chaque gavage J’ai souffert de diarrhées et ne cessais de vomir. Je n’ai pas idée du genre de médecine qu’ils m’ont forcée à prendre mais ça me faisait vomir une eau verte. Chaque fois qu’ils le faisaient, un prisonnier tirait une de mes jambes d’avant en arrière sur le sol où ils avaient intentionnellement versé de l’eau. Tout de suite après avoir été enlevée, la police me fouilla corporellement et prit les clefs de chez moi. Ils fouillèrent ma maison sans raison. Ils ne différent pas de brutes, incontrôlés et effrénés. Voilà l’image de la police du peuple sous le contrôle de Jiang Zemin.

http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/9/7/26246.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.