Times Union (New York ): Des législateurs de l' État apprennent que des pratiquants de FalunGong sont tués pour leurs organes (Photo)

Print

Le 5 juin 2007, un forum intitulé "Dénoncer la collecte d'organes en Chine" a eu lieu au Capitol de l'État de New York à Albany, New York. Le membre de l'Assemblée Jack McEneny a écouté les discours des pratiquants de Falun Gong, de David Kilgour et d'autres. Il a dit que nous devons faire tout en notre pouvoir pour corriger cet incroyable abus des droits de l'homme.

Les membres de l'Assemblée McEneny et Benjamin prennent la parole au forum sur le prélèvement d'organes

Le journal New York's Times Union a rapporté le 6 juin 2007, que David Kilgour, un ancien membre du Parlement et secrétaire d'état au Canada, s'est exprimé lundi à Albany à un forum législatif et pressé les faiseurs de lois et les fonctionnaires des services de santé à afficher des annonces publiques à l'attention des New Yorkais à propos du prélèvement d'organes. Kilgour a dit lors du forum "La preuve est accablante."

L'article disait que les allégations que des citoyens chinois sont emprisonnés et assassinés et que leurs organes corporels sont vendus pour des dizaines de milliers de dollars semble si épouvantable et incroyable qu'elles défient l'imagination. Mais un corps de preuves sans cesse croissantes qui semble confirmer la pratique macabre a conduit à une lame de fond de manifestations et d'appels à boycotter les Jeux Olympiques de 2008 à Pékin si le gouvenrment chinois qui nie la "collecte d'organes," n'autorise pas une investigation indépendante.

Ceux qui en Chine seraient la cible de persécution, d'emprisonnement et même de meurtre pour leurs organes sont les membres du Falun Gong, une pratique censée raffiner le corps et l'esprit. Il y aurait selon les estimations 70 millions de pratiquants de FalunGong en Chine. Beaucoup ont été emprisonnés en grand nombre par les autorités chinoises depuis 1999.

Kilgour et le co-auteur David Matas, qui ont écrit le rapport d'enquête "Prélèvement meurtrier," estiment que 41,500 transplantations d'organes utilisant les prisonniers du Falun Gong ont été effectuées ces cinq dernières années.

Kilgour a concédé n'avoir pas personnellement assisté à de telles atrocités, mais a basé le rapport sur des interviews téléphoniques avec d'anciens détenus et des sites internets de courtiers de la transplantation d'organes en Chine. Kilgour a décrit une vaste et lucrative industrie clandestine de "tourisme d'organes" de gens qui voyagent en Chine pour recevoir une greffe d'organes dans un délai d'une ou deux semaines après avoir attendu des mois ou des années aux États-Unis.

Kilgour a dit : "Nous devons empêcher que des gens soient tués à la demande comme des langoustes dans un réservoir ."

Plusieurs législateurs d'État ont écouté les témoignages de Kilgour et des autres, dont des membres du Falun Gong qui ont été harcelés ou détenus.

Le membre de l'Assemblée Jack McEneny a dit qu'il était en train de mettre au point une rencontre avec le Département d'État des fonctionnaires de la santé. Il a dit : "Nous devons faire tout en notre pouvoir pour corriger cet incroyable abus des droits de l'homme ."

On peut lire le texte original à : http://www.timesunion.com/ASPStories/Story.asp?StoryID=595523&Category=STATE&LinkFrom=RSS

Date de l’article original: 9/6/2007
Version chinoise disponible à : http://www.yuanming.net/articles/200706/63398.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.