L’ancien officier militaire M. Wei Danquan a été arrêté, sa famille demande sa libération

Le 14 avril 2007, le pratiquant de Falun Gong Wei Danquan a été arrêté et sa maison mise à sac sous la direction de Zao Ran, le nouveau chef de la police de Shanhaiguan. La famille de Danquan s’est rendue au commissariat de Shanhaiguan pour essayer de connaître la raison de l’arrestation de Wei Danquan et pour demander sa libération. Cependant la police n’a donné jusque là aucune réponse.

M. Wei Danquan, qui a la quarantaine, était un officier militaire de l’aéroport de Shanhaiguan. Il a été déchu de son statut de militaire à cause de sa croyance en Falun Dafa et a été illégalement emprisonné et torturé à maintes occasions. En conséquence il souffrait de phtisie et d'hématémèses

Après l’arrestation de Wei Danquan, sa famille s’est beaucoup inquiétée pour sa santé. Le matin du 23 avril, la femme de Wei Danquan, ses parents, son jeune frère et son oncle ont parcouru une grande distance jusqu’à Shanhaiguan pour se rendre au commissariat de Shanhaiguan et demander une nouvelle fois sa libération vu que le commissariat n’avait toujours donné aucune raison de son arrestation.

Le personnel du commissariat de Shanhauguan a dit qu’ils ne pouvaient les laisser entrer à cause des « ordres » reçus. Cependant une fois que la famille ait parlé au gardien de la persécution, il est parti en silence. Zhang Deyue est entré dans la salle avec un autre officier et a interrogé la famille. Puis la famille lui a posé beaucoup de question. Où se trouve Wei Danquan ? Pourquoi n’y-a-il pas de liste des objets confisqués ? La somme de 2000 yuans qui a été prise à Wei Danquan devait être retournée. Quelles sont les raisons de l’arrestation de Wei Danquan ? Pourquoi sa famille n’a pas été notifiée de son arrestation ?

Zhang Deyue a refusé de répondre aux questions et est devenu extrêmement vulgaire. La famille est restée sans voix. Quand la femme de Wei a révélé ses craintes sur la persécution de Wei Danquan, il y avait tellement d’émotion en elle qu’elle avait du mal à respirer. Zhang Deyue et d’autres fonctionnaires ont brusquement quitté l’immeuble et ne sont jamais revenus. Les parents de Wei Danquan ont attendu à la porte. Zhang Deyue n’a pas osé rester dans la salle et il n’est pas rentré chez lui avant la tombée de la nuit. Quand le responsable adjoint M. Hue a dit que l’affaire devait être réglée par le commissariat de Xi Jie, Zhang Deyue s’est sauvé.

Le 25 avril, quand la famille de Wei Danquan est retournée au commissariat, le M. Hue leur a demandé d’aller au commissariat de Xi Jie. Cependant, quand ils sont arrivés ils n’ont pas pu voir le chef du commissariat. Un fonctionnaire est allé chercher le responsable et n’est jamais revenu. Le 26 avril les parents de Wei Danquan, avec à la main des affiches et des banderoles, sont de nouveau revenus demander sa libération, mais les affiches ont été confisqués par les policiers et ses parents protestataires ont été priés de quitter le commissariat.


Avec de fortes pensées droites et si les compagnons de pratiques de la région envoient des lettres au commissariat, nous pourrons hâter la libération de Wei Danquan et d’autres pratiquants de Dafa illégalement emprisonnés.

Version chinoise disponible à
http://www.minghui.org/mh/articles/2007/4/29/153780.html

Traduit de l’anglais de :
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2007/5/12/85507.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.