Anciens récits de culture spirituelle : Histoires de plénitude parfaite dans l’école taoïste (II)° Hou-Dao-Hwa
 

Anciens récits de culture spirituelle : Histoires de plénitude parfaite dans l’école taoïste (II)° Hou-Dao-Hwa

 


Personne ne savait d’où était originellement M. Hou Dao-Hwa. Il déclarait lui-même être de la Montagne Er-Mei (dans le sud ouest de la Chine). Il erra pendant la plus grande partie de sa vie jusqu’à ce qu’il finisse par s’établir au Temple Yong-Ler dans un endroit nommé Heriung.


Un jour, une bourrasque de vent survint brusquement, soufflant quantité de poussière et de graviers dans l’air. La plupart des bâtiments du Temple Yong-Ler furent recouverts. Seul Hou Dao-Hwa choisit de rester, tous les autres prêtres taoïstes rejoignirent d’autres temples. Hou étant familier avec la charpenterie, il mit tout ses efforts à reconstruire ce temple.


Une fois le temple reconstruit, d’autres prêtres taoïstes continuèrent à y venir. Le Temple Yong-Ler recouvra peu à peu sa prospérité. M. Hou travaillait dur chaque jour , veillant à maintenir la propreté du Temple. Il exploitait un morceau de terre inculte pour y faire pousser des légumes, pourvoyant ainsi à la nourriture des prêtres dans le temple.


M. Hou était une personne humble et très sincère. Chaque prêtre ou touriste qui visitait le temple appréciait son accueil et son hospitalité chaleureuse. Il faisait de nombreuses choses pour ses invités – que ce soit leur apporter du thé et de l’eau potable, arranger leurs chambres, préparer de l’eau chaude pour la douche, ou laver et repriser les vêtements. De nombreux hôtes le prenait pour un domestique. Mais M. Hou ne se souciait pas de l’attitude des autres, et continuait à servir les visiteurs.


Dao-Hwa aimait beaucoup lire. Il avait fréquemment un livre dans les mains et le lisait à voix haute. Lorsqu’on lui demandait pourquoi il étudiait tant, il répondait, " Il n’y a pas d’immortels idiots dans les cieux. ". Cette déclaration faisait toujours rire les gens.


Le temps s’envola, les décennies passèrent. Un jour on vit les piliers du temple émettre une lumière colorée. Les prêtres en furent fort surpris. On raconta que longtemps auparavant il y avait un prêtre taoiste, dont le nom était Liu. Un beau jour, Liu fabriqua des pilules d’immortalité dans le temple, et les fit avaler par un chien. Le chien mourut immédiatement. Tous furent si effrayés que personne n’osa prendre la pilule. Liu cacha les pilules restantes dans le pilier du temple. Originellement on considéra cela comme une rumeur, mais l’étrange lumière dans le temple rappela à Liu cette anecdote.


Un jour, une forte tempête endommagea les piliers du temple. Hu grimpa aux piliers pour effectuer la réparation. Il vit de nouveau la lumière. Il inspecta soigneusement les piliers et découvrit un petit coffret de bois qui émettait la lumière. Hou ouvrit le coffret. Il trouva un autre coffret de bois. Il l’ouvrit à nouveau pour trouver un autre coffret encore plus petit. Le dernier coffret était très délicat, il avait des surfaces dorées. Une fois ouvert, il découvrit des pilules à l’intérieur. Hou croyait que ces pilules pourraient être les pilules d’immortalités laissées par Liu. Il les avala toutes, mais cela n’amena aucune réaction physique. Hou pensa que ces pilules devaient tout simplement être fausses.


Plusieurs jours plus tard lorsqu’il alla au marché faire des achats, Hou but force liqueur dans un restaurant. En revenant au temple, il saisit un couteau, grimpa en haut d’un grand arbre face au temple, et commença à en tailler les branches. Ce faisant il disait " Que les branches ne bloquent pas ma voie de lévitation. " Les gens dans le temple essayèrent de l’arrêter, mais Hou ne les écoutait pas. Avant peu l’arbre tout entier fut coupé en morceaux. Les gens ne pouvaient s’empêcher de dire que Hou était devenu fou. Le deuxième jour, le chef d’un compté se trouva visiter le temple. Lorsqu’il sut que le gros arbre avait été méchamment taillé par Hou, il se mit dans une grande colère. Il gronda Hou, mais ce dernier ne voulait pas discuter.


Sept jours plus tard, Hou se leva de son lit le matin. Il prit une douche, s’habilla, et entra dans le temple pour y brûler de l’encens. Il se tourna vers le ciel pour adorer se disant à lui-même que des immortels viendraient bientôt le chercher pour l’emmener au ciel. On pensa qu’il s’était mis à dire n’importe quoi. Peu après, cependant, on trouva des grues perchées sur le fait des pins face au temple. On entendit une musique divine. Hou s’envola soudain dans un arbre. Les jambes croisées, il s’assit sans faire aucun mouvement. Ce n’est que maintenant que les gens dans le temple réalisent que Hou était devenu un immortel. Ils ne perdirent pas de temps, s’inclinant pour lui dire adieu. Le chef du comté se prosterna à genoux pour s’excuser de sa grossièreté. Hou agita ses mains pour remercier. Il s’assit sur un nuage coloré, et s’envola au son d’une musique divine.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.