Mme. Zhao Xiuqin de Pékin et Mme. Zou Yongping de la province du Liaoning sont mortes en résultat de la persécution

Mme Zhao Xiuqin, une pratiquante de Pékin est morte dans un Camp de travaux forcés en résultat de la persécution.

Mme Zhao Xiuqin, une pratiquante d'une cinquantaine d'années, vivait dans le quartier de Xuanwu à Pékin. Elle avait souffert de la persécution du Falun Gong depuis le 20 juillet 1999, lorsque la persécution a commencé et avait du devenir sans domicile. Les laquais du Parti communiste chinois (PCC) l'ont arrêtée alors qu'elle distributait une information qui clarifiait les faits, et emmenée en camp de travaux forcés. Bien qu'ayant été soumise plusieurs fois au lavage de cerveau elle n''a jamais dévisé de son chemin de cultivation. Elle est morte en janvier 2007 dans un camp de travaux forcés suite à la persécution. Une enquête additionnelle est nécessaire pour des informations plus détaillées.

Mme. Zou Yongping, Pratiquante du Comté de Xinbin, dans la province du Liaoning est morte en résultat de la torture

Mme Zou Yongping, 54 ans, était la responsable du syndicat des travailleurs du Bureau administratif de la médecine du comté de Xinbin. Mme Zou se rendit à Pékin plusieurs fois pour faire appel en faveur du Falun Gong et clarifier les faits après le 20 juillet 1999, jour où le Falun Gong a été interdit. Elle fut arrêtée et détenue au Centre de détention du Comté de Xinbin plus de fois qu'on peut compter. Elle était considérée comme une personne "clé" par le Bureau 610 de Xinbin. Durant les quelques dernières années, Mme Zou a vécu sous la surveillance constante de la police. Son téléphone était sur écoute et elle était souvent suivie. De mauvaises personnes sont souvent venues à sa porte la harceler et la menacer, et une fois ils lui ont confisqué son ordinateur. Elle a été détenue de multiples fois, condamnée à 4000 yuans d'amende, et emmenée deux fois en camp de travaux forcés. Elle a été détenue une fois au Camp de travaux forcés de l'agglomération de Fushun et une fois à celui de Masanjia. Elle a été torturé dans ces camps et a développé des symptômes d'hypertension et d'autres maladies cardiovasculaires. Par la suite son état s'est empiré et elle souffrait d'un traumatisme mental et agissait anormalement. En 2005, le Camp de travaux forcés de Masanjia a libéré Mme Zou sous caution pour traitement médical pour se soustraire à la responsabilité pour sa condition. Mme Zou ne s'est jamais remise. Le 28 octobre 2006 son corps a été découvert sur une route menant au village de Matang, dans le comté de Xinbin.


Le 11 mars 2007
Date de l'article original: 16/03/2007
Categorie: Témoins oculaires
Version chinoise disponible à http://www.minghui.org/mh/articles/2007/3/12/150655.html

http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2007/3/8/83313p.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.