Le fait que je sois encore en vie aujourd'hui est un miracle

Je suis née en 1938 dans un petit village de la Péninsule du Shandong de Chine. En 1988, ma santé s'est vilainement détériorée. J'étais fatiguée, j'avais de la température et n'avais aucun appétit. L'hôpital a diagnostiqué une hépatite menant à une sclérose du foie.

Je suis restée dans un hôpital et j'ai été clouée au lit en 2003. J'avais 17 cm de fluide dans mon abdomen. Je respirais de la poudre de clou de girofle amer lorsque je ne pouvais plus supporter la pression dans mon abdomen. Puis du liquide jaune coulait de mon nez pendant 30 heures. J'ai également eu de graves problèmes de rein et de foie. Les tests montraient que mon taux de protéine n'était que de 18. J'avais souvent 39° de fièvre. Mes respirations me provoquaient aussi beaucoup de douleur. Lorsque c'était trop insupportable, je respirais dans de l'eau par le nez et expirais par la bouche. Mon nez était infecté, gonflé et ensanglanté. Ma bouche était remplie de plaies. Mes trompes d'Eustache étaient bloquées, et l'eau devait être aspirée plusieurs fois. J'avais des maux de tête, des nausées et une excroissance violemment infectée sur mon dos. J'avais aussi une infection de l'urètre. Tous les quelques jours, j'urinais du sang avec des filaments de 15 cm de long. Uriner était extrêmement douloureux. Je crachais aussi du sang, et mon pouls était très irrégulier. Ma pression artérielle était de 40 sur 60. Les crampes étaient les plus insupportables. Elles pouvaient commencer par mes doigts de pied jusqu'à mon cou. Puis tout mon corps avait des crampes en même temps, et la douleur abominable me crucifiait. Je mourais. Mes filles préparaient mon départ et mes proches venaient me voir pour la dernière fois.

Le 20 juillet 2003, fut un jour spécial. C'est un jour que je n'oublierai pas de toute ma vie. Song Laifa, une amie que je n'avais pas vue depuis longtemps, est venue me voir. Je me suis soudain rappelé que sa fille, Yingzi, avait souffert d'un très grave problème cardiaque quelques années auparavant. Si elle était morte, cela s'était produit trois ou quatre ans auparavant. Mais je n'avais jamais entendu parler de son décès. Je lui ai demandé précautionneusement: "Comment va ta fille maintenant?"

Sa réponse me surprit: "Elle va très bien maintenant. C'est exactement ce que je veux te dire."

"Elle va bien maintenant?"

"Oui, elle va parfaitement bien."

"Comment cela se fait-il?" j'ai pensé que c'était incroyable.

Après m'avoir regardé fixement, elle a dit d'une façon sérieuse: "C'est le Falun Gong qui l'a guérie. Le Falun Gong peut guérir l'incurable."

Sa réponse me fit réfléchir. "Qu'est-ce que le Falun Gong exactement? Peut-il réellement guérir les maladies?" J'ai commencé à débattre de la question.

Le Falun Gong avait été déclaré illégal par le gouvernement en 1999. De nombreux pratiquants ont vu leurs maisons mises à sac, ils ont eu des amendes à payer et ont été envoyé dans des camps de travail et des prisons. Mais les gens le pratiquent encore. Sous le régime du parti totalitaire unique, tout le monde sait combien le parti est dur. Pourquoi le Falun Gong était-il réprimé? Pourquoi existait-il encore après quatre ans de répression? Les informations sur Falun Gong apparues dans les médias étaient-elles vraies?

"Le Falun Gong peut guérir l'incurable." Les mots de M. Song se répercutaient dans mes oreilles. J'ai senti comme si j'avais attrapé un espoir de survie.

J'ai voulu revoir M. Song et sa fille. Etait-ce vraiment réel? Si c'était possible, je voulais apprendre le Falun Gong. Etrangement, avec cette pensée, je me suis déjà senti mieux. Je me sentais déjà mieux et je pouvais manger un peu de nourriture. J'ai pu même marcher un peu.

Avec l'aide de mes amis, j'ai finalement rencontré de nouveau Mme Song et sa fille. Ils ne m'ont pas traitée comme un malade. Au cours des années précédentes, je n'ai jamais mangé avec d'autres personnes. Je vivais de façon très recluse. La manière dont M. Song a agi avec moi m'a ému jusqu'aux larmes, ce qui m'arrivait rarement.

J'ai appris la Loi de Bouddha par eux. Cela a allumé la lumière de la cultivation sur le chemin de ma vie. J'ai passé trois jours avec eux.

Depuis, je me suis sortie de cet état des plus misérables. Une personne mourante a commencé sa nouvelle vie.

Une nouvelle vie

Avec des larmes dans les yeux, j'ai fini de lire entièrement le livre Zhuan Falun. J'ai réalisé de nombreux principes de la vie humaine, et j'ai réellement compris le véritable sens de la vie.
J'étais très excitée, voulant sincèrement cultiver le Falun Gong. Mais il est dit dans Zhuan Falun que deux catégories de personnes ne peuvent apprendre le Falun Gong. La première catégorie de personne était un malade gravement atteint, et l'autre type de personne était celui avec des troubles mentaux. Les médecins me considéraient comme un malade en phase terminal. Que pouvais-je faire? Ne serais-je pas autorisée à apprendre des exercices aussi bons et salutaires? Non, je le devais. J'ai soulevé Zhuan Falun dans mes mains et j'ai dit: "Peu importe si Maître m'accepte ou non, je resterais. Je ne partirais pas même si je suis emporté au loin."

J'ai été très dévouée à étudier les enseignements et à faire les exercices du Falun Gong. En un an, toutes mes maladies ont disparu et j'avais la réelle sensation d'être en bonne santé. J'étais très agile lorsque je marchais et je pouvais marcher seize kilomètres sans m'arrêter. Je pouvais grimper les escaliers quatre à quatre avec un poids de 10 kilos dans chaque main et je ne me sentais ni fatigué ni essoufflé. Mon visage sombre et enflé, ainsi que mon abdomen gonflé sont tous deux revenus à la normale. Mon tour de poitrine est passé de 42 pouces à 29 pouces, et mon dos bossu s'est redressé. Les points noirs sur mon visage ont tous disparu. Je n'avais plus peur de manger certains aliments, y compris les pastèques froides.

Ainsi, j'ai miraculeusement survécu. Une personne sur le point de mourir s'est transformée en une personne en bonne santé. J'étais heureux, satisfait et plein d'espoir.

C'est le Falun Gong qui m'a donné une seconde vie

Voyant l'énorme changement sur moi, tous mes enfants ont commencé à pratiquer le Falun Gong. Mais le chemin de la cultivation n'était pas sans incident. Deux fois, j'ai failli mourir dans un accident de voiture. Une fois, c'était durant la pause du déjeuner. Une grosse berline a foncé sur moi alors que je marchais. J'ai été cognée et projetée dans les airs et puis écrasée sur le sol. Le chauffeur ivre s'est soudainement réveillé et a eu peur, le visage rempli de sueur. Il se confondit en excuses et voulut m'emmener à l'hôpital. J'ai dit calmement: Ca va. Je vais bien. Vous pouvez partir maintenant." Etonnamment, mes nouvelles chaussures de marche étaient broyées, mais mes pieds n'étaient pas blessés. Mes vêtements étaient déchirés dans le dos, mais il n'y avait aucune trace de blessure sur mon corps. Les passants qui s'inquiétaient pour moi ont tous dit: "Cette vieille dame a vraiment de la chance."

Il y a quantités d'exemples de maladies guéries grâce au Falun Gong que j'ai pu expérimenter. Le Falun Gong m'a non seulement sauvé physiquement, mais cela a fait que mon monde intérieur a changé de façon fondamentale. Cela m'a rendu plus tolérante et plus gentille, et je suis maintenant plus honnête. Je calque toutes mes pensées et mes actes sur "Vérité, Compassion, Tolérance". Je fais de mon mieux pour bien traiter les gens.

Le Falun Gong m'a complètement changé

Je m'occupais de mes beaux-parents comme de mes propres parents, et je leur ai enseigné le Falun Gong. Ils ont également expérimenté le pouvoir miraculeux du Falun Gong en améliorant leur santé. Maintenant, mon mari, mes enfants et mes beaux-parents pratiquent tous le Falun Gong.

Falun Gong est une méthode de cultivation que les divinités enseignent aux hommes. Il n'améliore pas seulement la santé des gens, ce qui est le plus important est qu'il exige des gens d'élever leurs critères moraux. Les pratiquants utilisent Vérité, Compassion, Tolérance pour guider leur vie. Ils utilisent un cœur pacifique et tolérant pour traiter les autres. Ils ont créé une terre pure dans la société humaine, et c'est un courant limpide dans ce monde obscur.

Je veux faire tout ce qui est en mon pouvoir pour faire connaître aux gens la bonté de Dafa. J'ai pris quelques présents avec moi pour aller voir les médecins et les infirmières qui s'étaient occupés de moi. Lorsqu'ils m'ont vu, ils étaient tous perplexes et surpris. Je leur ai raconté ce qui s'était passé et leur demandé de se souvenir à tout jamais que: "Falun Dafa est bon. Falun Dafa est juste. Vérité, Compassion, Tolérance sont bons." Je leur ai dit que c'est seulement ainsi qu'ils auraient un bon futur.

Une infirmière a tenu ma main avec une réelle satisfaction et m'a dit sincèrement: "Si je ne vous avais pas vu de mes propres yeux, je n'aurais jamais cru que vous êtes encore en vie…"

J'ai serré sa main, et avec des larmes dans les yeux, je lui ai dit avec tendresse: "Madame, j'ai annulé mes désirs. Je me rends dans un endroit qui est beaucoup plus beau. Dites à vos parents et à vos proches que Falun Dafa est bon."

Traduit de l'anglais de :
http://en.clearharmony.net/articles/200702/37949p.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.