M. Guan Mingde de la ville de Changchun, Province de Jilin est mort de ses blessures en 2001 à l’âge de 38 ans

Le pratiquant du Falun Dafa M. Guan Mingde de la ville de Changchun, Province de Jilin a été torturé à mort en février 2001. Il avait 38 ans.

M. Guan Mingde était un diplômé universitaire possédant une Maîtrise, il était employé en tant que Président du Département de Recherche en Education Electronique par l’Institut de Technologie des Forces Blindées de la ville de Changchun. Il a été récompensé par l’Armée avec les honneurs par le prix de « l’Excellence Pédagogique ». Il avait le grade de Colonel.

Avant qu’il ne se cultive dans le Falun Dafa, M. Guan Mingde était physiquement faible et était atteint de plusieurs maladies chroniques. Peu après qu’il ait commencé la pratique, il est devenu plus fort, demandant à être l’assistant dans un groupe d’Etude de la Loi à grande échelle. En plus de coordonner le groupe, de bien étudier la Loi et de pratiquer assidûment les exercices, souvent il utilisait son propre argent pour imprimer les nouveaux articles du Maître pour les pratiquants du groupe. Il a fait du très bon travail et tout le monde chérissait les livres qu’il avait fait pour eux.

Après le 20 juillet 1999, Jiang Zemin a usé de son autorité sur l’Armée pour ordonner à tous les pratiquants du Falun Dafa engagés dans l’Armée de prendre leur retraite ou de se trouver un emploi dans le civil. M. Guan était déjà à la retraite et était employé en tant que technicien dans le Centre d’Information de l’Université Normale du Nord-Est. A la fin de l’année 2000, M. Guan est allé à Pékin pour valider le Falun Dafa. Il a déployé une banderole avec les mots "Falun Dafa est bon" sur la Place Tiananmen, et a crié ces mots du fond de son coeur pour tous ses compagnons de pratique. Il a été immédiatement arrêté. Il y avait là plusieurs cars de police remplis de pratiquants arrêtés. Afin qu’une pratiquante âgée puisse rester dans le même car que son fils, M. Guan est monté dans un autre véhicule que ses compagnons de pratique, ils ont tous été envoyés dans des endroits différents.

Alors qu’il était détenu, M. Guan Mingde a refusé de collaborer avec la police. Il a refusé de donner le nom de son employeur. Il a été battu et torturé méchamment. Les moyens utilisés nous sont encore inconnus à ce jour. En l’espace de huit ou neuf jours il était en train de mourir. Il avait un large trou béant sur sa tête, sa chair écartée de chaque côté, mettait à nu son crâne. Son jeune frère ayant entendu qu’il s’était rendu à Pékin, est allé l'y chercher depuis la Région Autonome de Mongolie Intérieure. L’ayant finalement retrouvé à Pékin, il l’a ramené à Changchun. Les policiers lui ont extorqué plus de cent mille yuans. En voyant la tête enflée de M. Guan, son visage déformé et son regard vitreux, même les policiers dans le train ont demandé, "Pourquoi a-t-il été battu si sauvagement?"

Avec treize points de suture sur la tête, M. Guan survivait, mais il ne pouvait rien absorber, ni à manger ni à boire. Il était gravement enflé, survivant grâce aux injections intraveineuses. Il souffrait également d’une dépression, et quelques fois il était dans l’incapacité de reconnaître les membres de sa famille.

Quand l’Administration de l’Université Normale du Nord-Est a su qu’il pratiquait Falun Dafa, elle a mis fin à son contrat. L’Ecole Elémentaire Affiliée a refusé l’inscription de son fils. M. Guan Mingde est mort en février 2001 des suites des blessures dont il a souffert des mains de la police.


Le 27 janvier 2007


Date de l'article original: 31/1/2007
Categorie: Témoins oculaires
Version chinoise à : http://www.minghui.org/mh/articles/2007/1/28/147790.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.