Histoires de la Chine ancienne : Zhao Jing le doyen des hommes d'état

Zhao Jing, un censeur pour l'Empereur des Ming, Shi Zong, dans l'ancienne Chine, avait été arrêté parce qu'il avait conseillé à l'Empereur d'accuser le Premier Ministre Yang Song. Il avait été ramené au capitole avec les menottes et les fers d'une distance de plusieurs milliers de kilomètres. Pendant le voyage, il tomba de la carriole plusieurs fois et une fois la carriole lui passa dessus.

Après qu'il eut été mis en prison, une homme d'affaire partageant la même cellule que lui vit son corps meurtri et lui dit: "Si vous donnez au gardien de la prison 60 unités d'or, vous pourrez sauvez vos jambes demain." Zhao Jing répondit: " Cela m'est égal du moment que je peux garder ma tête; pourquoi m'inquiéterais-je de mes jambes ? Son compagnon de cellule, toutefois, parla au gardien au nom de Zhao. En conséquence, rien ne lui arriva le lendemain lors de son procès. Le Premier Ministre Yang Song recommanda une punition de 100 coups de fouet, mais l'Empereur Shi Zong refusa et à la place démit Zhao Jing de ses fonctions.

Quinze ans plus tard, quand Ming Mu Zong devint Empereur, Zhao Jing fut rappelé pour collaborer. Sur le chemin de Guizhou afin de devenir un inspecteur, il passa devant le tombeau de Yang Song. Yang Song était mort dans la pauvreté et la misère après que sa fortune ai été confisquée. Voyant la mauvaise herbe qui recouvrait le tombeau de Yang Song, Zhao Jing trouva le fonctionnaire responsable, et demanda à ce que le tombeau soir entretenu. Plus tard Zhao fut démit de ses fonctions pour avoir offensé le Premier Ministre Zhang Juzheng. Après la mort de ce dernier, Zhao Jing fut de nouveau appelé afin de servir encore au Ministère de l'Intérieur. Pace que Zhao Jing était si généreux et miséricordieux, les gens disaient de lui qu'il était le doyen des hommes d'état.

Cette histoire nous montre un principe: Une personne ordinaire utiliserait sa position pour avoir une revanche, et une personne noble ne garde aucun grief; c'est pourquoi il a pu gagner la réputation de "doyen des hommes d'état."

Traduit de l'anglais de :
http://en.clearharmony.net/articles/200612/37261p.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.