Les voix droites de pratiquants de Dafa résonnent dans le tribunal

A 8h30, le 19 juillet 2002, le tribunal du District de Développement High-Tech dans la ville de Hefei a tenu une parodie de procès pour les pratiquants Zhu Guangzhen (femme), Yu Meixiu (femme) et Wang Jian (homme). Les trois pratiquants de Dafa n’ont jamais cédé à la perversité et ont saisi chaque opportunité pour clarifier la vérité avec compassion pendant le procès.

D’abord, Zhu Guangzhen, 70 ans, a dit calmement, "J’ai fait une grève de la faim pendant un mois. La raison pour laquelle je suis venue ici est vous clarifier la vérité à propos du Falun Gong et vous sauver d’être trompés."

Lorsque le président du tribunal lui a demandé de dire la vérité à la cour, elle a dit , « Je pratique "Vérité, Compassion, Tolérance ! Tout ce que j’ai dit est vrai."

Tandis que l’acte d’accusation était lu à la cour, dés que quelque chose d’incorrect ou de calomnieux envers le Falun Gong ou envers Maître Li était mentionné, Zhu Guangzhen et Yu Meixiu l’indiquaient immédiatement. "Vous ne pouvez pas dire ça." a dit Yu Meixiu, "Vous devriez arrêter d’aider la perversité." Lorsque le président du tribunal a dit de mauvaises choses à propos du Falun Gong, Zhu Guangzhen a dit d’une voix forte, "Falun Dafa est bon! Falun Dafa est bon!" Ses actions ont surpris les éléments pervers dans le tribunal.

Après quoi le président du tribunal est devenu moins agressif. Dès que les juges disaient quelque chose qui n’était pas clair ou que leur voix était trop basse, Zhu Guangzhen disait "Répétez plus fort s’il vous plaît, je ne vous entend pas ." Ils devaient élever la voix et parler lentement. La droiture des pratiquants de Dafa a grandement réduit l’arrogance des fonctionnaires sans foi ni loi. Parce que les pensées justes des pratiquants de Dafa étaient très fortes, les plaignants ont commencé à bégayer lorsqu’ils lisaient l’acte d’accusation. Lorsqu’ils ont lu la prétendu preuve, disant que Yu Meixiu avait affiché des tracts à une certaine heure, Yu Meixiu a dit avec un sourire, "A ce moment, j’étais détenu au centre de détention. Vous ne pouvez pas fabriquer ainsi une preuve" Immédiatement, l’assistance a éclaté de rire. Le président du tribunal a essayé de trouver des excuses pour les plaignants mais en vain.

Plus tard, durant le "jugement" de Zhu Guangzhen et de Wang jian, le tribunal a arrêté de lire entièrement l’acte d’accusation. Lorsque Zhu Guangzhen parlait son expression bienveillante et ses mots calmes faisaient une forte impression sur ceux qui étaient présents. Finalement le président du tribunal a dit "Zhu Guangzhen, vous devriez faire une pause maintenant." Zhu Guangzhen a dit, "est-ce vraiment nécessaire ?" Un des plaignants a laissé échapper "Vous pouvez juste aller pratiquer votre Falun Gong." Wang Jian, qui avait un peu d’embonpoint, était à présent très mince. Lorsque les plaignants ont déclaré qu’ils avaient découvert une cassette du Falun Gong chez lui, Wang jian a immédiatement répliqué que la cassette était une cassette vierge, et que même si c’était une cassette du Falun Gong, son contenu était bénéfique à la société et aux gens. Il a dit que s’ils ne le croyaient pas, ils pouvaient passer la cassette au tribunal, mais le public des plaignants n’a pas osé faire cela. Lorsque le président du tribunal a demandé si les documents de clarification de la vérité lui appartenaient, Wang Jian a répondu non. Le président du tribunal a dit que Wang Jian avait déjà signé la liste des documents découverts chez lui et confisqués par les autorités, Wang Jiang demanda à voir la signature. Le président du tribunal lui montra la liste et il indiqua qu’il y avait trois signatures sur la liste, mais toutes de la même écriture, qui n’était pas la sienne.
Les plaignants ont été de nouveau incapables d’avancer d’autres arguments pour se justifier eux-mêmes.

Dans leur défense personnelle, tous les trois pratiquants de Dafa ont demandé à être relâché inconditionnellement.

Le procés s’est achevé à la hâte. Les voix droites des pratiquants ont résonné dans le tribunal. Les pratiquants de Dafa ont fait exactement ce que Maître a dit , "il avance ouvertement et noblement sur son chemin de la rectification de la Loi." ("Pensées droites et comportement droit")[note de l'éd. rectification de la Loi : réapparition des principes universels de Vérité,Compassion, Patience dans ce monde]

Chinese version available at http://minghui.ca/mh/articles/2002/7/26/33799.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.