La situation des pratiquants M. Zhao Longzhi et sa femme Mme Luo Na au Tibet reste inconnue après huit mois de détention par la police

Les pratiquants tibétains de Falun Dafa M. Zhao Longzhi et sa femme Mme Luo Na ont été arrêtés illégalement par des fonctionnaires de police et des membres du Bureau 610 le 31 janvier 2006 (le troisième jour du premier mois lunaire chinois). Les fonctionnaires ont également fouillé leur maison. Actuellement, nous n'avons aucune information sur le couple.
.
Les pratiquants M. Zhao et sa femme Mme Luo étaient des assistants bénévoles du Falun Gong avant que la persécution ne commence le 20 juillet 1999. Ils ont tout fait pour aider à la diffusion de la Loi à Lhassa, la capitale du Tibet. Après le 20 juillet 1999, ils ont effectué un voyage de milliers de kilomètres vers Beijing afin de demander justice en faveur du Falun Gong. Mme Luo Na a souffert de graves nausées dans le bus, et finalement la nuit où ils ont regagné leur domicile, ils ont été interceptés par un groupe de fonctionnaires du Département de Police qui les avait suivis. La police les a arrêtés, et deux jours plus tard a renvoyé le couple à son unité de travail, où ils ont été placés sous surveillance.

M. Zhao et sa femme sont de nouveau retournés à Beijing en 2000 pour déclarer que le Falun Dafa est bon. Ils ont été arrêtés et battus sur la Place Tienanmen. Après avoir été renvoyés au Tibet, ils ont été condamnés à deux ans d'emprisonnement dans un camp de travail et détenus au Camp de Travail Forcé de Lhassa.

En 2002, alors que la durée de la peine était écoulée, les autorités du camp de travail les ont gardés en détention quinze jours de plus, parce qu'ils refusaient d'écrire la "déclaration de garantie" promettant d'abandonner la pratique de Falun Gong. Finalement, l'Usine Electrique de Najin les a repris et les a placés sous une stricte surveillance. Ils leur ont supprimé également leur droit de sortie de l'usine. Plus tard, Mme Luo s'est retrouvée enceinte et a voulu donner naissance au bébé en Chine Continentale. Elle n'a pas été autorisée à rendre visite à ses parents jusqu'en 2003.

Le 31 janvier 2003, le troisième jour de la nouvelle année lunaire chinoise, les officiers de police locaux et les membres du Bureau 610 ont soupçonné M. Zhao et Mme Luo de distribuer du matériel de clarification des faits. Les fonctionnaires ont fouillé la maison du couple et les ont placés en détention. Aucune visite de la famille n'a été accordée. Il a été rapporté que M. Zhao Longzhi et Mme Luo Na ont été illégalement détenus dans le Centre de Détention de la ville de Lhassa. Les fonctionnaires de police chargés de l'affaire ont déclaré que le dossier était parvenu à la cour.

Aucune information détaillée supplémentaire à propos du couple n'est disponible. Ils n'ont quasiment pas de famille à Lhassa.

A cause de la situation géographique particulière et des inconvénients du voyage, il y a très peu de pratiquants locaux dans le secteur. Nous espérons que les compagnons de pratique puissent utiliser le courrier, les appels téléphoniques ainsi que d'autres moyens afin d'atteindre les gens de tous milieux au Tibet et clarifier la vérité. Emettons tous de fortes pensées droites, désintégrons tous les facteurs pervers qui persécutent les pratiquants de Falun Dafa, et renforçons les deux pratiquants avec nos pensées droites afin de les aider à rentrer chez eux dès que possible.

Département de police au No. 36 Duosen Road, Lhasa City, Région Autonome du Tibet; numéro de téléphone: 86-891-6331089; numéro de fax: 86-891-6331089
Wang Qing, officier de police: 86-13908914457 (portable)
Usine Electrique de Najin à Lhassa: 86-891-6388927

Version chinoise disponible sur http://minghui.ca/mh/articles/2006/10/14/140174.html
Traduit de l'anglais http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/11/18/80040p.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.