Monsieur Gao Hongfei, 30 ans, pratiquant de Falun Dafa du canton de Fanshi, province du Shanxi, est mort sous la persécution

Monsieur Gao Hongfei, pratiquant de Falun Dafa du canton de Fanshi, province du Shanxi, était un ancien étudiant de l'Université Industrielle de Jilin. Alors qu'il était illégalement détenu au camp de travail forcé de Chaoyanggou, il a été soumis à de nombreuses séries de torture et a failli mourir. Après son retour dans sa ville natale, M. Gao a été de nouveau et à plusieurs reprises victime de menaces et d'extorsion d’argent par la police locale. Pour finir, il est devenu un sans-abri et démuni. Le 9 août 2006, M. Gao est mort, il n’avait que 30 ans.

M. Gao Hongfei venait du canton de Fanshi, province du Shanxi. En octobre 2000, alors qu'il était étudiant à l'Université Industrielle de Jilin, il est allé à Pékin pour faire appel paisiblement pour le Falun Gong plusieurs fois. En conséquence, il a été arrêté par la police locale de la ville de Changchun, province de Jilin et a été secrètement emprisonné au centre de détention de Tiehua pendant 37 jours. Il a été alors condamné à deux ans d'emprisonnement au camp de travail forcé de Fenjin dans la province de Jilin. En mars 2001, M. Gao a été transféré au camp de travail forcé de Chaoyanggou dans la ville de Changchun. Pendant sa peine, il a été soumis à un traitement inhumain.

En raison des longues heures de travail très dur au camp de travail obligatoire, Gao Hongfei a perdu conscience sur le lieu de travail. Il a été alors envoyé à un hôpital et on lui a trouvé une tuberculose et un œdème abdominal. Son poumon gauche perforé s’était infecté. M. Gao était sur le point de mourir. Pour éviter de prendre la responsabilité de sa mort, le camp de travail forcé de Chaoyanggou l'a libéré.
Après sa libération, avec l’aide de ses compagnons de pratique locaux, M. Gao a été envoyé vers un hôpital pour se faire opérer. Cependant, la cicatrice postopératoire n'a pas entièrement guéri. Pendant longtemps, le tube qui avait été inséré à l'intérieur de sa poitrine ne pouvait pas être enlevé et on lui a dit qu'il ne lui restait pas beaucoup de temps à vivre.

Après son retour à la maison cependant, la forte foi de Gao Hongfei et l’étude constante de la Loi (Fa) et la pratique des exercices de Falun Dafa l'ont lentement ramené sur la voie du rétablissement. Après être resté huit mois alité, il s’est rétabli. Rapidement après, la sous-station locale de police est à plusieurs reprises venue pour harceler et menacer M. Gao et ses parents. La police a confisqué ses livres de Dafa et la photo du Maître. Le père de M. Gao est mort parce qu'il n’a pas pu résister à la coercition et au harcèlement constant des autorités.

En mars 2003 sur le chemin de la maison, M. Gao a été arrêté par des fonctionnaires du département de police du canton de Yangqu, et sa moto a été confisquée. Il était sur le point d'être envoyé à la sous-station de police de Xinghualing dans la ville de Taï-Yuan et le danger était qu’il soit envoyé dans un camp de travail forcé plus tard. Mais comme sa santé ne répondait pas aux exigences pour l'admission en prison, il a été transféré vers un département local de police. La police a non seulement pris son ordinateur, mais également extorqué 3.000 yuans à sa famille avant de le libérer. (L'argent confisqué a été rendu avant la mort de M. Gao.)

Pour éviter le harcèlement et la surveillance de la police, M. Gao est devenu un sans-abri et un démuni pendant longtemps. Il a souffert considérablement physiquement et psychiquement, et est par la suite devenu cachectique. M. Gao Hongfei est mort le 9 août 2006, il n’avait que 30 ans.

Traduit de l’anglais en Suisse le 13 septembre 2006

Version chinoise disponible sur : http://minghui.ca/mh/articles/2006/9/1/136867.html
Version anglaise disponible sur : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/9/5/77679.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.