M. Ma Rongqing est décédé suite à la persécution qu’il a subie au camp de travaux forcés de Jixi

M. Ma Rongqing est décédé suite à la persécution qu’il a subie au camp de travaux forcés de Jixi
Ecrit par un pratiquant de la province de Heilongjiang

M. Ma Rongqing, 55 ans, travaillait à un entrepôt de climatisation dans la ville de Hulin, province du Heilongjiang. Vers la fin de l’an 2000, il est allé demandé justice pour le Falun Gong à Pékin. Après avoir été renvoyé à sa ville natale, il a été détenu au centre de détention de la ville de Hulin et condamné à un an de travaux forcés. Lors de sa détention au camp de travaux forcés de la ville de Jixi, il a été brutalement gavé. Les autorités l'ont forcé à courir après l’avoir brutalement gavé avec de l'eau salée. Il a été enfermé dans une petite cage et torturé avec des matraques électriques. Il a refusé de renoncer à sa pratique du Falun Gong, il a donc été détenu un mois supplémentaire au centre de détention de Hulin après que sa peine de travaux forcés ait pris fin.

Le 2 avril 2004, M. Ma Rongqing a été arrêté de nouveau pendant qu’il distribuait des dépliants de clarification de la vérité et affichait des banderoles. Il a été condamné à deux ans de travaux forcés et a été de nouveau envoyé au camp de travaux forcés de la ville de Jixi. Il a contracté un grave problème cardiaque au camp de travail et a été renvoyé à la maison parce que les fonctionnaires du camp de travail craignaient qu'il meure sous leur garde et ne voulaient pas prendre la responsabilité de sa mort.

Le 25 décembre 2005, les fonctionnaires du camp de travail sont allés chez lui et l'ont ramené sous le prétexte d'un examen médical. À ce moment-là, l'épouse de M. Ma était paralysée au lit et n'avait personne à la maison pour prendre soin d'elle. Le 8 janvier 2006, M. Ma a été libéré.

Après plusieurs années de persécution, M. Ma Rongqing était très faible physiquement et financièrement très pauvre. Le 27 août, il est mort en revenant à la maison. Les membres de sa famille ont dit qu'il n'avait pas de problèmes cardiaques auparavant, que ses problèmes cardiaques étaient en raison des passages à tabac subis au camp de travaux forcés.

Au camp de travaux forcés de la ville de Jixi, au nom de l' « aide à l'éducation », les policiers battent souvent les pratiquants avec des matraques de police et des tuyaux en plastique, déchirant la chair des pratiquants et élargissant des blessures. Le policier Qi a dit : « Nous voulons simplement utiliser les matraques pour vous instruire. » Le policier Zhang Guide a dit : « On ne peut pas utiliser la raison dans cet endroit. Si vous voulez raisonner, allez aux USA. »

Le 2 septembre 2006
Traduit de l’anglais le 12 septembre 2006
Version chinoise disponible à http://www.minghui.org/mh/articles/2006/9/3/136956.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.