Pratiquante de Falun Dafa Mme. Wen Yingxin de Shenyang City a été persécutée à mort dans les neuf jours qui ont suivi son arrestation

Le 7 août 2006, les officiers de police du Commissariat de police de Xiaobei, du Bureau de police du district de Dadong, dans l’agglomération de Shenyang, province du Liaoning, ont arrêté la pratiquante de Falun Dafa Mme Wen Yingxin de l’agglomération de Shenyang parce qu’elle avait affiché des tracts dénonçant la persécution du Falun Gong. Elle est décédée à l’ Hôpital 739 de Shenyang le 16 août, neuf jours après son arrestation. Son corps montrait des signes de blessures. Les autorités du Parti communiste chinois ont déclaré que Mme Wen était morte d’une défaillance rénale, ce qui reste à prouver. La dépouille de Wen Yingxin est à présent gardée par la police.

Shenyang City Dafa Practitioner Wen Yingxin

Mme Wen Yingxin, 34 ans, était employee comme comptable par la Compagnie Aérospatiale Xinguang de Shenyang. Elle était diplômé du Collège du Commerce de l’Université de Shenyang avec la qualification de comptable. Elle avait commencé à pratiquer le Falun Gong en 1997.

A environ 15 h le 7 août, alors que Mme Wen affichait des tracts dénonçant la persécution dans le district de Dabei, quelqu’un l’a dénoncé. Des officiers de police du Commissariat de police de Xiaobei du Bureau de police du district de Dadong à Shenyang City l’on arrêtée. Le 8 août, Wen Yingxin a été emmenée au Centre de détention de Shenyang.

A environ 17h le 16 août, le personnel du Commissariat de police de Xiaobei (‘’Uité de gestion des cas ») ont informé la famille de Mme Wen qu’elle se trouvait à l’Hôpital 739 de Shenyang City et certains de ses proches sont arrivés à l’hôpital, ils ont vu que Mme Wen était dans un lit et respirait grâce à un tube à oxygène. Son électrocardiogramme montrait une ligne droite. Elle paraissait inconsciente, et pouvait à peine respirer. Mme Wen est morte à 22h ce soir là. La police a déclaré que leur traitement d’urgence avait duré plus de cinq heures ( de 17h, lorsqu’ils avaient averti la famille, à 22h quand elle était morte). La famille de Wen Yingxin a dit : « Nous savons que c’était leur arrangement. » La police a dit à la famille : » Wen Yingxin est morte d’une défaillance rénale. »

La famille de Mme Wen a questionné les officiers de police : “D’où viennent les blessures sur son corps ? » Ceux-ci ont cherché à gagner du temps puis ils ont dit qu’elles résultaient de sa tentative de s’échapper. Les officiers du commissariat de police de Xiaobei ont dit : « Dès que Wen a été arrêtée, elle a détruit son répertoire téléphonique et a essayé de s’échapper plusieurs fois, sans y réussir. »

Avant d’être arrêtée, Wen Yingxin était en bonne santé. Elle pesait à peine une soixantaine de kilos (130 lbs) . Comment une personne de 34 ans, en bonne santé et pesant à peine 60 kilos a-telle pu avoir une défaillance rénale en l’espace de 9 jours ? Les gens ont pensé qu’une explication possible est qu’elle était restée sans manger pendant longtemps, autrement dit qu’elle avait fait une grève de la faim, résultant en une défaillance rénale. Cependant, il ne s’est passé que 9 jours, entre le moment où Mme Wen a été arrêtée et le moment où elle est morte. Par conséquent, un tel scénario n’est pas logique. Si Mme Wen a commencé une grève de la faim aussitôt après avoir été arrêtée, elle n’aurait pas eu une défaillance rénale. Les gardes au Centre de détention de Shenyang city gavent brutalement les pratiquants après quatre jours de grève de la faim.

Il est plus probable qu’elle a été torturée au point d’avoir une défaillance rénale, comme ce qui s’est passé pour la pratiquante de Falun Gong Wang Hong du comté de Liaozhong, dans l’agglomération de Shenyang en août 2001. la tête de mme Wang et ses pieds ont été attachés ensemble au Camp de travail forcé Longshan pendant plus de 10 heures, et elle n’a pas été autorisée à aller aux toilettes. Elle a eu une défaillance rénale, comme l’a diagnostiqué l’hôpital et Wang Hong est morte le 1er septembre 2001.

Les officiers de police du commissariat de police de Xiaobei ont dit ! « Wen a essayé de s’échapper plusieurs fois mais n’a pas réussi. » Après qu’elle n’ait pas réussi, il est facile d’imaginer que la police l’a torturée après sa tentative d’évasion. Même si Wen Yingxin est vraiment morte d’une défaillance rénale, cela a résulté de la persécution. Dix jours après qu’elle a été arrêtée, Mme Wen a été persécutée à mort. Les autorités du Centre de détention de Shenyang City, du commissariat de police du Bureau de police Xiaobei ne pourront pas échapper à leur responsabilité.

A 10h, le soir du 16 août, après que Wen Yingxin soit morte, les gens de l’hôpital 739 ont demandé à sa famille de signer une « Notification de décès. » La famille a refusé. Ensuite ils ont demandé à la famille de Wen de signer la « Documentation de détention de la dépouille. » Là aussi ils ont refusé. Actuellement, la dépouille de Mme Wen est gardée par la police. Cependant, personne sauf les autorités ne sait où la dépouille est gardée. La famille de Mme Wen a fait le voyage jusqu’au Centre de détention de Shenyang City pour demander justice, mais vainement.

Voici une courte biographie de Wen Yingxin :

Mme Wen Yongxin était née le 3 mars 1972. Elle était diplômée du College de commerce de l’Université de Shenyang, avec une qualification de comptable et était comptable pour le Groupe d’aérospatial Xinguang de Shenyang. En 1997, Mme Wen commença à pratiquer le Falun Gong, elle en bénéficia physiquement et mentalement. Wen Yongxin commença à penser aux autres, et devint très gentille et désintéressée. En juillet 1999 , après que la persécution du Falun Gong ait commencé, parce qu’elle demeurait ferme dans sa croyance et parlait aux gens des faits concernant Falun Dafa, elle fut cruellement persécutée.

En juin 2002, Wen Yingxin fut condamnée à deux ans de travail force et détenue au Centre de detention Longshan à Shenyang. A la fin 2002, elle fut transférée au Camp de travail forcé de Zhangshi. Parce qu’elle refusait de renoncer à sa croyance, Shi Fengyou, garde au Camp de travail forcé de Longshan, l’a choquée avec des bâtons électriques, lui blessant la bouche et le visage.

En mars 2003, Mme Wen a été reprise par le Camp de travail force de Longshan. Le garde Tang Yubao lui a choqué le visage avec un bâton électrique. Elle est tombée plusieurs fois et a contracté une grosse bosse derrière la tête. Le camp de travail s’impliquait dans le lavage de cerveau forcé des gens. Wen Yingxin a été privée de sommeil. Elle n’était autorisée à dormir que de 3h30 à 6h du matin. A la minute où elle paraissait s’endormir, les gardes lui disaient de marcher où la battaient. Wen Yngxin a fait une grève de la faim à plusieurs reprises pour protester de la persécution. Les gardes ont enchaîné ses membres au sol et l’ont gavée de force avec une solution saline concentrée. Son nez a été blessé par le tube qu’ils lui ont inséré par le nez. Shi Fengyou a hurlé « ajoutez davantage de sel ! » Mme Wen a perdu conscience et a été par la suite incapable de marcher. On l’a aussi forcé à effectuer un travail difficile au Camp de travail forcé de Longshan. Après que le garde Tang Yubao soit saoul, il lui a tiré les cheveux, giflé le visage, et l’a bourrée de coups de pied dans les jambes et de coups de poing. Tang a battu Mme Wen de cette manière de nombreuses fois.

En août 200, Wen Yingxin a fait une grève de la faim pour protester de la persécution. Deux mois plus tard, elle a été emmenée à l’hôpital des prisonniers de la province du Liaoning, où elle a été menottée à un lit, on lui a injecté des drogues et elle a été gavée de force. Elle est devenue incontinente et elle a perdu le contrôle de ses intestins et de sa vessie. Elle avait du sang dans les selles. Son foie et sa rate ont été endommagés et elle était mourante. Les gardes ont eu peur de prendre la responsabilité, et Mme Wen a donc été renvoyée chez sa mère en décembre 2003. Après être rentrée chez elle, Mme Wen a persité à pratiquer le Falun Gong, et elle s’est miraculeusement remise. Parce que les gens du comité de gestion de la communauté locale et du commissariat sont fréquemment allés chez elle la harceler, Wen Yingxin a été forcée à devenir sans domicile et à errer d’un endroit à l’autre.

En 2003, lorsque Mme Wen a été détenue au camp de travail forcé, son mari a demandé le divorce sous l’immense pression de la persécution à long terme du PCC. Son fils de 7 ans a donc perdu le soin attentionné de sa mère.

Les parents de Mme Wen ont 60 ans passés. Ils ont été terrassés en apprenant que leur fille avait été persécutée à mort. Sa mère est tombée malade et elle est aujourd’hui alitée.

Quiconque connaissant davantage de faits est priée de nous en informer. Nous espérons amener ces gardes qui ont persécuté Wen Yingxin en justice dès que possible.

Information de contact de ceux impliqués dans la persécution de Mme Wen Yingxin:

Bureau de Police du commissariat de Xiaobei Shenyang City Dadong District:
Addresse: 7-43 Xiaobeiguan Street, Dadong District, Shenyang City
Code postal: 110041
Pièce de service: 86-24-88502142
Enquête et surveillance, Téléphone: 86-24-88504443
Supervision du commissariat de police du district de Dadong, Téléphone: 86-24-88522031
Téléphone des plaintes du commissariat de police de Shenyang: 86-24-23835121
Offiiciers de police du commissariat de police de Xiaobei:
President: Yao Yunshi (Police Badge 111247)
Directeur du PCC Wu Jichun (Police Badge 110979)

Centre de détention de Shenyang City:
Addresse: Village Gaoli, ville Zaohua, District Yuhong, Shenyang City,
Postal Code: 110148
Téléphone: 86-24-89241894 ext 8084, 86-24-89248084
President: Li Shaode (a été transféré ailleurs t)
Vice Président: Guo Baoan
Secrétaire du comité du PCC He Dongning

Hôpital 739 de Shenyang:
Addresse: 121 Huanghebei Street, Huanggu District, Shenyang City
Postal Code: 110034
Téléphone: 86-24-86536739
Président: Zhang Yanan
Vice President: Zhang Jinying


Version chinoise disponible à:
http://www.minghui.org/mh/articles/2006/8/26/136479.html

Traduit de l’anglais en France

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.