AP: L’avocat du Falun Gong : la police de Hong Kong a crée une plus grande obstruction que les manifestants

Six adhérents du Falun Gong – incluant quatre Suisses – font face au tribunal à la première inculpation criminelle portée par Hong Kong contre des membres du [groupe] de méditation.

L’avocat de la défense, John Haynes a fait remarquer qu’après que les adhérents du Falun Gong aient été éloignés de l’emplacement de la manifestation lors de l’échauffourée du 14 mars, la police avait barricadé la zone et occupaient plus d’espace que les manifestants.

Haynes procédait à l’interrogatoire serré d’un officier de police qui avait filmé l’indicent en vidéo, mais l’officier, Lam Hung-kuen, a répondu qu’il ne se souvenait pas de l’espace occupé par les barricades de la police car il était alors trop occupé à filmé la scène.

Le deuxième jour du procès un plaignant a passé la cassette vidéo de la démonstration.

Le procès a soulevé l’inquiétude que Hong Kong ne soit en train de toucher à la liberté d’expression et aux autres droits garantis lors de la rétrocession de l’ancienne colonie Britannique à la Chine voici cinq ans. […]
[…]

Le plaignant Robert Lee a montré la vidéo de la police pour essayer de prouver que les manifestants causaient une obstruction publique.
Lee avait déjà dit plus tôt que les visiteurs du bureau de liaison Chinois étaient forcés de contourner les adeptes du Falun Gong pour entrer, mais ça n’apparaissait pas sur la vidéo qu’il a montrée mardi.

Le plaignant a également prétendu que les manifestants créaient une obstruction potentielle en levant une banderole exhortant Beijing a arrêter de tuer les adeptes sur le continent.

Le Falun Gong déclare que des centaines d’adeptes sont morts lors de gardes à vue policières dans cette répression par les autorités de Chine continentale. les arrangements lors de la rétrocession du territoire à la souveraineté Chinoise ont garanti en 1997 50 ans de libertés aux citoyens de Hong Kong, et la ville est la scène de fréquentes manifestations des membres du [groupe].
La manifestation qui a mené aux arrestations à Hong Kong avait eu lieu après que les quatre adeptes Suisses se soient vus refuser la permission de visiter Beijing pour y manifester.

Les défendants disent que leur manifestation pacifique ne peut pas avoir été illégale.

[…]
http://story.news.yahoo.com/news?tmpl=story&u=/ap/20020618/ap_wo_en_po/ho
ng_kong_falun_gong_13

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.