Remarques sur la portée de l’enquête et sur la collecte de preuves par le " Comité pour enquêter sur les faits"

Le 4 avril 2006, l'Association de Falun Dafa et le site Web Minghui ont créé le «Comité intégré pour enquêter sur le Camp de concentration secret de Sujiatun et sur les faits de la persécution du Falun Gong en Chine » (Abrégé " Comité pour enquêter sur les faits "). Ci-dessous, nous publions un avis concernant la portée de l’enquête et le rassemblement de preuves.

Période de temps : un rapport du 2 décembre de l’an 2000 sur le site Web Minghui cite : "Quelques policiers malfaisants en Chine continentale s'entendent secrètement avec des médecins avides et ils pensent vendre les organes des pratiquants du Falun Gong. Inutile de dire que les méthodes qu'ils emploient sont cruelles et sans cœur à l'extrême. Une source indique qu'un certain hôpital dans la ville de Shijiazhuang qui se spécialise dans la médecine chinoise a reçu six demandes comme celles-ci. " Bien que l'horreur du prélèvement, de la vente d'organes et de l’incinération des corps qui s’ensuit pour détruire les preuves au camp de concentration de Sujiatun n’aient été exposées que récemment, on sait que ce genre de crimes contre l'humanité a commencé dès les années 2000 et 2001 et qu’ils ont atteint leur apogée dans les années 2001 et 2003, au moment ou le groupe de Jiang Zemin et de Luo Gan a utilisé la machine gouvernementale pour persécuter impitoyablement le Falun Gong, et c’était également au moment ou d’innombrables pratiquants de Falun Gong ont été brutalement torturés après avoir fait appel. Après que Jiang se soit retiré, les acolytes tenaces de Jiang et de Luo et quelques tortionnaires qui ne pensent qu’à l'argent ont continué à s'engager dans cette activité criminelle jusqu'à ce jour. Pour cette raison, le Comité pour Enquêter sur les Faits a décidé d’enquêter à partir du premier jour d'existence des camps de concentration secrets et de mettre l'accent de l’enquête sur les atrocités commises à l’apogée de leurs crimes.

Étendue géographique : Le profit sur le prélèvement des organes des pratiquants du Falun Gong au camp de concentration de Sujiatun n'est pas un cas isolé. Selon une source militaire, au moins 36 camps de concentration semblables existent en Chine. L'information existante prouve que des crimes semblables se sont produits sur une grande échelle dans plusieurs prisons, camps de travail, hôpitaux et endroits connexes en Chine entre l’an 2000 et 2003 et continue secrètement jusqu’à ce jour à quelques endroits. Par conséquent, l’étendue du rassemblement de preuves du Comité d’Enquête sur les Faits incluent principalement les camps de travail, les prisons, les hôpitaux et les endroits connexes où les pratiquants du Falun Gong ont été détenus et persécutés. En même temps, après que le camp de concentration de Sujiatun ait été exposé, le PCC et le groupe criminel de Jiang Zemin/Luo Gan ont transféré les pratiquants du Falun Gong kidnappés et détenus au camp de concentration de Sujiatun et à d'autres endroits semblables et les ont probablement déjà tués afin de dissimuler leurs crimes. Le Comité d’enquête sur les faits fera de son mieux pour enquêter et découvrir les allées et venues et l'état de ces pratiquants du Falun Gong.

Étendue des crimes : Les crimes contre l'humanité commis au camp de concentration de Sujiatun sont seulement une petite fraction de la persécution brutale du PCC et du groupe de Jiang/Luo contre le Falun Gong, qui se déroule depuis presque sept ans. La pointe de l'iceberg ne peut pas exister indépendamment du corps colossal sous la surface. Le prélèvement d'organes est un crime qui enrage les dieux et les hommes tandis que la détention illégale à grande échelle, le lavage de cerveau, le travail d’esclaves, la torture, l'abus sexuel et le meurtre entre autres choses ignobles commises contre les pratiquants, sont l'iceberg sous la surface de l'eau. Ce sont également des crimes qui ne peuvent être tolérés et ne devraient pas exister ! Par conséquent, le Comité pour Enquêter sur les Faits consacrera ses efforts à enquêter sur tous les crimes commis par le PCC et le groupe de Jiang/Luo au cours de cette persécution contre le Falun Gong et fait le serment de traduire en justice Jiang Zemin et Luo Gan, les principaux malfaiteurs responsables de cette persécution et les malfaiteurs aux divers niveaux qui ont fait l'impossible pour les suivre dans cette persécution.

Pendant presque sept ans, les pratiquants de Dafa à l’intérieur et à l’extérieur de la Chine et tout particulièrement du Dafa en Chine continentale, qui comprend le corps principal des pratiquants de Dafa, ont constamment clarifié la vérité, fourni et obtenu l'information sur le site Web Minghui, et ont tout particulièrement rassemblé, compilé, publié et exposé l'information de première main sur la persécution du Falun Gong par le PCC et par le groupe de Jiang/Luo. Après la révélation des crimes choquants du PCC et de Jiang/Luo sur le prélèvement et la vente des organes des pratiquants vivants du Falun Gong et de l’incinération de leur corps pour détruire les preuves, l'Association de Falun Dafa et le site Web Minghui sont obligés de créer le Comité pour Enquêter sur les Faits, un tâche qui ne peut attendre. Aussi longtemps que la persécution des pratiquants du Falun Gong par le PCC continue, aussi longtemps que les criminels mentionnés ci-dessus sont toujours en liberté, le Comité pour Enquêter sur les Faits n'arrêtera pas ses enquêtes, parce qu'autrement il n'y aura aucune façon de réconforter les vies innocentes tuées d'une façon si effroyable, pour rectifier les cœurs des gens ou pour apaiser la colère des dieux.

En même temps, nous invitons également les gouvernements, les organisations et les médias à immédiatement enquêter sur les faits de la persécution en Chine. Dans les années 60, le parti communiste se vantait de 10.000 jin [environ 11.000 livres] de production de céréales par mu [environ 0.16 acre] de terre, et aussi récemment qu’en l’an 2003, le parti communiste a dissimulé l'épidémie de SRAS. Vu la nature mensongère du gouvernement du PCC et le fait que le camp de concentration de Sujiatun a été exposé depuis plusieurs jours, le PCC a eu assez de temps pour transférer et détruire les preuves vivantes et physiques. Aller à Sujiatun maintenant pour mener une enquête et rassembler des preuves sera un effort futile et sera également un acte de consentement aux crimes du PCC contre les pratiquants de Falun Gong, y compris la détention illégale, la torture, le meurtre brutal, l'abus sexuel et le travail d’esclaves. Nous espérons que les gouvernements et les médias pourront augmenter la portée de leur enquête sur les faits et la recherche de preuves concernant le prélèvement d'organes des pratiquants du Falun Gong et l'incinération des corps pour détruire les preuves. Ils devraient comprendre et exposer à fond la vérité de la persécution dans tous les camps de travail, prisons et endroits connexes, puisque c’est seulement de cette façon qu'ils éviteront d'être dupés par le PCC et d'être manœuvrés par les ruses utilisées par le PCC pour tromper la communauté internationale.

Le but du Comité d’Enquête sur les Faits sera accompli par les efforts communs de l'Association de Falun Dafa, le site Web Minghui, l'Organisation Mondiale pour Enquêter sur la Persécution du Falun Gong (WOIPFG), qui se joindront bientôt à l'équipe d’enquête, à la station de Radio Son de l'Espoir, au journal La Grande Epoque, la nouvelle station de télévision Nouvelle Dynastie Tang TV et aux gouvernements, ONG, médias et individus qui pourront se joindre en tout temps à l'avenir.

Les rédacteurs de Clearwisdom/Clartés et Sagesse
Date de Parution: 08/04/2006

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2006/4/7/124708.html

Traduit de l’anglais au Canada le 8 avril 2006
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/4/8/71739p.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.