Bénéfices de santé : Survivre à un cancer lymphatique : Falun Dafa m’a accordé une nouvelle vie

Fin 2002, alors que j’étais âgé de 30 ans, j’ai souffert d’un cancer lymphatique. La maladie s’est d’abord manifestée dans mon estomac, necessitant l’ablation des deux tiers de mon estomac, suivi d’une chimiothérapie. En juin 2003 les cellules cancéreuses s’étaient métastasées et mon médecin m’a dit que je pouvais vivre trois mois, ou au plus six mois. Je ne présentais alors pas une belle image – j’étais passé de prés de 140 livres (environ 80 kg) à 110 livres (environ 55kg), et avais perdu tous mes cheveux. Mon visage et mes mains avaient des taches noires. J’étais incapable de manger ou de boire, excepté un petit bouillon de riz chaque jour. Je luttais juste pour survivre. Juste à ce moment, entre la vie et la mort, quelqu’un me présenta Falun Dafa.

Une voisine du domicile de mes parents est pratiquante de Falun Dafa. Elle savait que je souffrais d’une maladie grave et a pris pitié de moi parce que souffrais à un si jeune age. Un jour, elle est venue au domicile de mes parents et a dit à ma mère qu’elle pensait pouvoir m’aider. Alors, ma mère m’a dit que pratiquer Falun Dafa pouvait sauver ma vie. J’ai demandé : ‘’ Est-ce que c’est Falun Gong ?’’ Ma mère m’a dit que ça l’était. J’ai dit : ‘’ Non !’’ Ma mère m’a juste dit : ‘’ Elle est si gentille et veut te sauver. Qu’est ce que tu veux que je lui dise ?’’ J’ai dit : ‘’ Dis-lui juste que je pratique une autre méthode.’’ En fait, c’était un mensonge.

Cette nuit là, deux grosseurs de la taille d’un pouce apparurent sur mon cou. Effrayé je me mis à pleurer. Mon compagnon de chambre m’avait dit qu’il y avait plus de ganglions de lymphes, dans le cou et dans les aisselles, et que quelqu’un ne pouvait survivre que quelques jours, une fois que les ganglions des lymphes apparaissaient sur le corps. J’ai dit à ma mère : ‘’ Je ne pourrais vivre plus longtemps, puisque les ganglions de lymphes sont déjà sortis du corps !’’ Ma mère s’est levée immédiatement du sofa et est sortie par la porte après avoir entendu ce que je disais. Elle ramena une copie du livre Zhuan Falun. Elle me dit que d’autres personnes lui avaient dit, que de lire le livre pouvait sauver ma vie.

En réalité, je ne croyais pas qu’un livre puisse sauver ma vie. Cependant, j’étais effrayé de la mort, ainsi peu importe, je pensais que dans ma situation, je devais me raccrocher à n'importe quel espoir. Avec cette intention, j’ai commencé à lire Zhuan Falun. J’ai lu la Première Conférence le même jour. La première chose que j’ai fait le lendemain fut de toucher le ganglion sur mon cou ; il avait beaucoup rétréci.

J’étais si joyeux et je me suis dit: ‘’Hey, ça marche vraiment !’’ Je me suis précipité pour continuer ma lecture. Les ganglions du cou ont disparu le troisième jour. Maintenant, j’y croyais quelque peu, mais je ne comprenais pas encore, ce qu’était réellement Falun Gong.

Cette nuit là, ma mère et moi sommes allés au domicile de la pratiquante qui m’avait donné le livre. Par ses conseils, j’ai finalement eu une compréhension préliminaire sur les principes enseignés dans Falun Gong. Je prenais alors des médicaments de médecine traditionnelle Chinoise. Le septième jour, ma bouteille de médecine traditionnelle éclata soudain d’elle-même. Je pensais que ceci signifiait peut-être, que je devais cesser de prendre le médicament, mais je continuais à prendre la dose quotidienne. Soudain, je me sentis nauséeux et commençais à vomir. Ce que je vomis était le médicament, rien d’autre. C’était réellement inconcevable ! J’avais pris pris le médicament avant de manger, mais je n’ai pas évacué la nourriture, simplement le médicament. Ainsi, je compris que Maître m’avait révélé que je ne devais pas prendre de nouveau, le médicament. A partir de cet instant, j’ai intensifié ma compréhension des principes enseignés dans Falun Gong et j’ai pratiqué avec plus de détermination.

Au moment où j’ai eu lu tout Zhuan Falun, mon appétit, s’est amélioré. Auparavant, j’avais des difficultés même à garder une petite quantité de nourriture liquide, mais dés lors, je pouvais manger toute la nourriture que je voulais. Cela a pris seulement dix jours ! Je me sentais si heureux. Après seulement un mois, j’ai remarqué que mes cheveux repoussaient à nouveau sur ma tête chauve. J’ai aussi repris du poids. Mes améliorations physiques ont intensifié ma croyance dans les enseignements de Falun Gong, et ont ajouté des compréhensions supplémentaires dans ma pratique. C’est à partir de là que j’ai commencé réellement à cultiver. Maître a dit,


    ‘’….Mais ici, nous ne nous occupons pas de thérapies, ce que nous faisons consiste à purifier le corps, ce qui est différent que traiter les maladies, nous appelons cela la purification du corps, c’est la purification du corps pour les vrais pratiquants.’’

    Cette purification corporelle se limite uniquement à ceux qui viennent vraiment pour apprendre la méthode et la Loi.’’ ( Zhuan Falun, version traduite en 2000)


J’en suis venu à comprendre que Maître ne soigne pas les maladies pour les gens ordinaires, mais purifie le corps des pratiquants authentiques. Un énorme changement physique est survenu en moi. Le Maître compatissant m’a déjà considéré comme un pratiquant. Mais, suis-je un pratiquant authentique ?

En réalité je ne suis pas encore clair sur ce que signifie cultiver. Ce que je savais était que dés que je faisais les choses en accord avec les exigences du livre, je me sentais physiquement bien. Ainsi, à cette époque, j’ai passé beaucoup de tests d’endurance puisqu’en faisant les choses, je n’osais pas désobéir à ce qui est enseigné dans Falun Gong,.

Chaque jour, j’allais au domicile de la pratiquante pour dire ce qui m’était arrivé ce jour et comment j’avais pensé et agi, en me basant sur la Loi ( loi ou principes de Falun Gong). La pratiquante m’a guidé et aidé à en apprendre plus sur la Loi, et m’enseignait comment gérer toute chose, en accord avec la Loi. Elle m’a réellement guidé jusqu’à ce que j’entre graduellement dans la pratique réelle. Mais à ce moment, je n’ai pas réalisé que c’était une authentique pratique. J’ai ‘’ cultivé’’ de cette façon sans que je le réalise clairement. Seulement après que mon corps physique ait complètement recouvré, et que je sois devenu une personne avec une santé normale, j’ai réalisé combien j’étais chanceux de commencer à pratiquer Falun Dafa.

Traduit de l’anglais :
http://en.clearharmony.net/articles/200602/31531.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.