De vraies histoires qui me sont arrivées

Vraiment, vous, vous êtes des gens remarquables. Votre attitude héroïque me fait bien présager du futur de la Chine

Un jour, un de mes camarades de classe m’a dit, “hier à la maison, j’ai trouvé sous ma porte un prospectus sur le Falun Gong. J’ai immédiatement pensé à toi. » « Que disait-il ? », ai-je demandé. «Il concernait la façon dont le régime de Jiang persécute les pratiquants, comme tu me l’as déjà expliqué. J’ai pensé, « Qui ne veut pas profiter d’une vie confortable, spécialement pendant le Nouvel An Chinois ». Mais vous (pratiquants de Dafa), vous étiez en train de risquer vos vies et votre liberté à distribuer des prospectus et à rétablir la justice. Je vous admire vraiment, vous pratiquants ! Pour te dire la vérité, si la moitié de la population chinoise était comme vous les pratiquants, la Chine irait bien mieux et serait pleine d’espoir, et la corruption n’existerait pas. Peu importe à quel point la situation actuelle est mauvaise et peu importe ce que dit la propagande, je vous fais confiance, à toi et à ton Dafa. Je veux dire quelque chose qui me vient directement du cœur ; « je suis très, très fier de toi, mon ami, pour avoir une telle foi en la vérité. » Vraiment, vous les pratiquants, vous êtes vraiment des gens remarquables. ton attitude héroïque me fait entrevoir le futur de la Chine. Je crois vraiment que la vérité sera connue du monde entier, et ce moment est proche. »
Emu par ses mots justes, je n’ai pu dire que “merci.”
J’espère que vous aller réussir bientôt. Je soutiens vraiment votre détermination dans vos croyances. Il n’y a rien de mal dans la « Vérité-compassion-tolérance ! » a ajouté mon camarade de classe.
Célébrons la grandeur des pratiquants de Dafa !
Lors d’un dîner, je clarifiais la vérité à quelques amis. Après que M. A ait exprimé son dégoût à propos de la mauvaise attitude de certains dirigeants du gouvernement, M. B. dit, « j’ai vu quelques pratiquants de Dafa dans la ville de Xinji. Des dizaines d’entre eux étaient attachés à un arbre sous un soleil cuisant de 40°C. Aucun ne semblait effrayé. Ils étaient tous solides comme le roc. Ce sont vraiment des gens remarquables ! »
“Qu’y a-t-il de mal à pratiquer la cultivation-pratique ? Il n’y a pas de mal à faire des exercices physiques. Jiang ferme les yeux sur la corruption et ne fait rien pour aider la foule de gens sans travail. Et maintenant, il persécute les innocents, » a dit M. C en colère.
J’ai dit, “Cependant, en faisant face à la persécution du gouvernement, à l’incompréhension des gens et à leurs reproches, les pratiquants de Dafa risquent encore leur vie en faisant appel sur la place Tian An Men et en déployant des bannières, en distribuant des VCD et des tracts pour dire la vérité aux gens. Ils réveillent la conscience des gens de façon à ce qu’ils ne soient plus empoisonnés par la propagande du gouvernement.
« Rien n’arrêtera la vertu, », a dit M. A. « Portons un toast à vous, pratiquants de Dafa. » j’ai été très encouragé par leur compréhension et leur bienveillance.
Le rapport d’un témoin oculaire au camp de travail forcé de la ville de Shijiazhuan
Un jour, alors que je clarifiais la vérité à quelqu’un, cette personne m’a dit ce qu’elle avait vu au camp de travail forcé de la ville de Shijiazhuang.
“Un de mes amis est le directeur du camp de travaux forcés de Shijiazhuang. Au cours d’une visite, j’ai vu comment ils « réforment » les pratiquants de Falun Gong. Une gardienne de prison s’est plainte, « regardez, mes mains sont enflées et je ne peux même pas lever les bras. Je suis tellement fatiguée de leur donner des coups. Cependant, aucun d’entre eux ne veut abandonner ses croyances.
« Que s’est-il ensuite passé ? » a demandé quelqu’un..
“Ensuite, nous avons dû avoir recours à des traitements plus violents. Nous forcions les pratiquantes à aller dans la cafétéria, nous y envoyions un gang de prisonniers, éteignions les lumières et les frappions au maximum. J’ai entendu des cris et des pleurs horribles, c’est vraiment… » Il arrêta, secoua la tête et soupira.
« Pourquoi n’as-tu pas arrêté ton ami ? »
“Ce n’est pas la peine. Il m’a dit que c’est son travail et il est habitué à le faire ». Il secoua la tête à nouveau et continua, « Une demi heure après, les pratiquants sortirent. Il avaient des hématomes sur le visage, c’était vraiment terrible. Un policier a crié, « eh, restez en ligne et ne bougez pas. Si vous ne vous tenez pas bien, nous serons encore plus rudes. » Lorsque nous sommes revenus de notre festin, nous sommes retournés voir les pratiquants pour voir ce qu’ils faisaient. Après avoir allumé les lumières, devinez quoi, ils étaient tous assis en lotus sur le lit, en faisant des gestes avec leurs mains. » Il m’a montré les gestes du 5ème exercice de Falun Gong, « ils étaient tous si droits et ils restaient obstinés même jusqu’à la mort. Pour être honnête avec vous, je ne peux pas m’empêcher d’admirer le Faun Gong. »
“Non, ils ne sont pas obstinés jusqu’à la mort. Ils se lèvent pour leurs croyances. Pour défendre la grande Vérité et pour réveiller la conscience des gens, ils peuvent même abandonner leurs vies », lui ai-je répondu.
Source:
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/5/26/22455.html
Chinese version available at http://www.minghui.org/mh/articles/2002/5/19/30493.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.