Histoires de l’ancienne Chine : Le ciel aide un homme à réussir un examen impérial parce qu’il a defié le désir charnel

Durant la période du règne de l’Empereur Qianlong, Ping Chengxiu, un érudit de Nanhai, province de Guangdong, était sur le chemin de la capitale de la nation pour assister à l’examen de service civil impérial.

Un soir, [le ciel] était nuageux et le tonnerre grondait . Alors qu’une forte pluie était imminente, lui et son page se précipitèrent vers un village. En arrivant prés d’une maison à la limite du village, ils frappèrent à la porte. Une jeune dame ouvrit la porte. Ping Chungxiu salua rapidement et dit : ‘’ Désolé de vous avoir dérangé. Désolé de vous avoir dérangé.’’ Il dit à son page : ‘’ Allons y. Trouvons un autre endroit pour la nuit.’’

Le tonnerre se fit plus fort et il commença à pleuvoir. Lorsqu’il arrivèrent à la maison du milieu du village, ils frappèrent à la porte. Lorsqu’une femme jeune mariée ouvrit la porte, Ping Chengxiu salua et dit de nouveau : ‘’ Désolé de vous avoir dérangé.’’ Il se retourna et dit à son page : ‘’ Dépêchons nous et trouvons une autre maison pour la nuit.’’

Comme la pluie se faisait plus forte, ils étaient trempés. Lorsqu’ils se précipitèrent vers la maison prés de l'extrémité du village, ils frappèrent à la porte. Une dame gentille qui semblait âgée ouvrit la porte. Ping Chenxiu salua et dit : ‘’ Nous allons jusqu’à la capitale du pays pour assister à l’examen de service civil impérial, pourriez vous nous laisser rester chez vous pour la nuit.’’

Entrez vite et changez vos vêtements mouillés. Je vais vous faire du thé chaud au gingembre.’’

Après avoir terminé le thé au gingembre, la dame âgée dit: ‘’ Vous allez assister à l’examen se service civil impérial. Etes vous prêt ? L’Empereur Qianlong a une grande érudition et l’examen du palais est très difficile. Puis je vous réciter un couplet antithétique d’une poésie pour que vous les coupliez ?

Ping Chenxiu a dit: ‘’ S’il vous plait, allez y.’’

La dame âgée a dit: ‘’Cosse jaune, grain de riz blanc, poudre de riz comme du gel.’’

Ping Chenxiu y réfléchit et pensa que c’était la seconde ligne d’un couplet. Cosse, grain de riz et poudre de riz provenaient tous de la même chose ; mais ils avaient des formes et des couleurs differentes. Comment pouvoir le coupler ? Il continua à se creuser la cervelle, mais il ne put trouver la réponse. Le lendemain, alors qu’il était sur le point de partir, il n’avait pu trouver une réponse.

La vieille dame a dit: ‘’ Il est bien que vous ne puissiez trouver la paire . Attendez jusqu’à la fin de l’examen pour trouver une réponse.’’

Après avoir passé avec succès l’examen [ préliminaire], Ping Chenxiu fut appelé pour participer à l’examen du palais. L’empereur Qianlong donna la partie supérieure d’un couplet antithétique : ‘’ La fumée verrouille le saule de la mare.’’

Alors que les autres candidats réfléchissaient beaucoup et ne savaient pas comment répondre, Ping Chenxiu rangea son pinceau à écrire et regarda l’Empereur avec assurance.

L’Empereur Qianlong a dit: ‘’ Celui qui a rangé son pinceau à écrire est le lauréat de la première place cette année !’’

En fait, les cinq caractères: fumée, serrure, mare, saule, contiennent de l’or, du bois, de l’eau, du feu, et la terre ( les cinq éléments). Ping Chenxia reconnut qu’il n’y avait rien à assortir, ainsi il posa son pinceau à écrire dans son étui.

Alors l’Empereur Qianlong donna à Ping Chengxiu la ligne supérieure d’un couplet antithétique, ‘’ l’Empereur de jade menant les troupes, les tambours comme des tonnerres, des gouttes de pluie comme des flèches, le vent comme des couteaux, et le ciel arrange un stratagème.’’

Ping Chenxiu réfléchit et répondit: ‘’ Le roi dragon reçoit beaucoup au banquet du soir, la nourriture savoureuse des montagnes, des liqueurs épicées de la mer, une bougie comme la lune, la lumière comme des étoiles, et la terre comme fondation.’’

L’Empereur Qianlong frappa dans ses mains, et rit fortement: ‘’ Bien assorti ! Bien assorti ! Laissez moi en tenter un autre pour vous tester : Charbon noir, flamme rouge, des cendres comme la neige.’’

Ping Chenxiu se rappela instantanément le couplet de la vieille dame et se sentit comblé par une grande réjouissance. Sans plus réfléchir, il répondit : ‘’Cosse jaune, riz blanc, poudre de riz comme du gel.’’

L’Empereur Qianlong le loua: ‘’ Vous avez vraiment une érudition excellente.’’

Avant de se rendre à son poste, Ping Chenxiu rentra chez lui pour rendre visite à ses parents. Sur le chemin du retour, il se rendit partout dans le village où il était resté durant cette nuit pluvieuse. Il ne put trouver, ni la maison, ni la vieille dame qui lui avait donné la moitié du couplet. En fait, la dame âgée était une métamorphose de la Bodhisattva Avalokitésvara, Déesse de la Compassion. La Bodhisattva Avalokitésvara a vu le noble caractère de Ping Chengxiu dans le fait qu’il ne donnait pas libre cours à son désir et ainsi, l’aida à se placer premier à l’examen de service civil impérial.

Lorsque Ping Chengxiu passa par la ville de Zhaoqing, il mania le pinceau et écrivit sur l’arche décorée de l’allée d’entrée, trois mots ‘’ Wu Jing Li’’.

Ping Chengxiu s’était comporté comme un parfait honnête homme. Il y a un ancien dicton : ‘’ Il est incorrect que les hommes et les femmes se touchent les mains lorsqu’ils se passent des objets.’’ ‘’ Le Livre des Rites’’ considère ceci comme le ‘’chemin‘’ qui empêche les gens de commettre des actes immoraux. Ceci exprime que les hommes et les femmes doivent éviter la suspicion entre eux et les gens doivent observer l’ordre social et la loi.

Certains pourraient dire que Ping Chengxiu a fait face à une toute petite chose. Mais ils peinent à réaliser que même une ‘’broutille’’ manifeste la moralité d’une personne et son intégrité personnelle. Si quelqu’un ne peut gérer une petite chose, comment pourrait il bien faire lorsque survient un gros problème ? On doit être strict avec soi-même et mener une vie droite, à tout moment. Autrement, comment pourrait on bien se conduire au moment critique ?

Seul un homme de grand caractère moral peut devenir une personne extraordinaire avec de grandes responsabilités. Après que Ping Chenxiu soit devenu un fonctionnaire, son talent et sa vertu furent bien connus. Chacun le loua. Il fut nommé secrétaire au ministère des nominations civiles et prit les postes d’Inspecteur éducatif de la province de Zuizhou, et d’expert en charge des académies de Yuexiu et Yuehua, entre autres.


Traduit de l’anglais :
http://www.clearharmony.net/articles/200601/31055.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.