Nous ne cultivons pas pour être des “Héros”

Soumis à la deuxième conférence de partage d’expérience sur Internet en Chine continentale
 

Après avoir lu l’annonce au sujet d’une deuxième conférence de partage sur Internet en Chine continentale, j’ai pensé : " Je n’ai pas beaucoup à écrire sur les quelques dernières années, donc je ne soumettrais rien."

Après plusieurs jours, j’ai réalisé la chose suivante : n’étais-je pas égoïste de penser de cette façon ? En pensant seulement à moi-même et à me cultiver moi-même, je n’étais responsable ni envers Dafa ni envers mes compagnons de pratique. Au cours de ces dernières années, j’ai appris des leçons et découvert en moi des insuffisances. Je pouvais les écrire afin que les autres ne fassent pas les mêmes erreurs que moi. De plus, je pouvais écrire quelques compréhensions et les partager avec les autres. Donc j’ai choisi comme sujet : " Nous ne cultivons pas pour être des héros ".

Un soir, il y a deux jours, ma femme a demandé le divorce. Elle était effrayée que je puisse être arrêté pour avoir « clarifié la vérité ». Elle ne voulait plus continuer à vivre dans la peur avec moi, et était incapable de changer ma détermination à pratiquer Falun Dafa et clarifier la Vérité. Donc, elle a choisi le divorce. J’ai pensé à lui clarifier la vérité pour la convaincre, mais je ne savais pas par où commencer. Alors j’ai accepté le divorce.

Le lendemain, cependant, j’ai réalisé que les choses ne devraient pas se dérouler de cette façon. Est-ce que le Maître aurait arrangé pour moi un chemin avec un divorce ? Dans « Enseignement de la Loi à la conférence de Loi internationale à New York en 2004 », Maître a dit :

    " Vous pouvez vous conformer au maximum à la façon de vivre des gens ordinaires pour cultiver et pratiquer. Tant que le Maître vous dit que ça peut se faire, vous n'avez qu'à le faire selon la façon de vivre des gens ordinaires, parce que votre chemin doit se poursuivre de cette façon, l’homme recevra précisément le salut de cette façon."

J’en suis venu à comprendre que le divorce, être arrêté, ou être persécuté ne sont pas des états de cultivation corrects. Ce doit être les arrangements des forces anciennes. Les forces anciennes prennent toujours avantage de nos lacunes et nous poussent dans des situations indésirables, avec l’excuse de nous aider dans notre cultivation personnelle. Elles ont créé des tribulations pour nous, nous ont persécutés et ont interféré avec la rectification de la Loi. Elles sabotent le chemin de cultivation des disciples de Dafa –sans précédent dans l’histoire – et tentent de changer le chemin arrangé pour nous par Maître. Cependant, nous ne sommes pas ici pour subir les soi-disant tests imposés sur nous par les forces anciennes ni pour être de courageux guerriers. Nous avons de plus grandes missions, qui sont, de valider Dafa et sauver les êtres. Nous ne marcherons pas sur le chemin imposé par les forces anciennes. Nous allons continuellement étudier la Loi et prendre la Loi pour Maître, afin de marcher sur le chemin arrangé par Maître. Nous ne sommes pas ici pour nous battre avec la perversité. Maître a dit,

    « Bien entendu, les pratiquants n’ont pas d’ennemi, personne n’est digne d’être ennemi de Dafa »


Le Maître a aussi parlé de :

    " Eliminant la perversité comme on époussette la poussière" ("Une volonté qui ne cède pas").


Le but d’éliminer les obstacles et de nous opposer à la persécution est de sauver les êtres vivants.

Alors, où avais-je fais si médiocrement pour que les forces anciennes trouvent une excuse pour me persécuter moi et ma famille? Maître nous a demandés de regarder à l’intérieur. J’ai réalisé que je n’avais pas de compassion pour ma famille et mes proches à la maison, ni d’ailleurs pour mes élèves à l’école. Quand des problèmes surgissaient, je ne considérais pas les choses de leur point de vue et ne les prenais pas en considération. Je pensais toujours à moi-même insistant sur combien j’étais important et combien j’étais correct. Parfois j’insistais tellement que j’en étais arrogant, ayant oublié d’ avoir de la Compassion pour les autres. J’avais oublié que la raison pour laquelle je suis venu ici était de valider la Loi et non de me valider moi-même.

Je me suis souvenu des mots du Maître :

    « …on doit toujours garder un cœur de compassion, un état d’esprit serein et paisible. Quand vous rencontrerez tout à coup un problème, vous pourrez le régler correctement. Généralement, si vous avez toujours le cœur plein de bonté et de compassion, lorsqu’une difficulté surgit brusquement, vous aurez de la marge pour l’amortir et y réfléchir. Si votre esprit est toujours prêt à être en désaccord avec les autres et à lutter pour ceci ou cela, je vous le dis, vous allez vous prendre de bec avec les autres à chaque problème, c’est garanti. (Zhuan Falun)


J’ai découvert que j’avais l’attachement de lutter les autres. En fait j’avais réalisé cet attachement il y a longtemps et avais essayé de l’enlever. Alors pourquoi était-il encore si fort et durait-il si longtemps ? J’ai continué à regarder à l’intérieur et j’ai réalisé que quand je me confrontais aux problèmes, j’avais tendance à regarder à l’extérieur pour trouver des solutions, plutôt que de regarder à l’intérieur.

Parce que je regardais à l’extérieur, je devenais émotionnel et commençais à me plaindre quand des problèmes surgissaient, quand les autres ne m’écoutaient pas, quand les choses ne se passaient pas comme je l’attendais, ou quand la clarification de la vérité n’était pas facile. Parfois je croyais que je ne faisais pas bien dans ma cultivation. Je souffrais tant et trouvais difficile de dépasser les tribulations. J’avais beaucoup de griefs et ai même pensé à abandonner la pratique. Il y avait aussi des moments où j’utilisais la Loi et les trois choses comme excuse pour éviter les problèmes, au lieu de regarder à l’intérieur et de m’améliorer. En fait, j’ai manqué de bonnes opportunités de valider la Loi.

En réalisant et comprenant ces attachements, je me suis senti très bien, comme si mon esprit était rafraîchi. De telles compréhensions sont venues seulement après avoir constamment étudié la Loi, fait les trois choses et exposé la persécution perverse dans ma zone locale. Dans ce processus, j’étais aussi assisté par la conduite et l’attention compatissante de Maître. A travers cette expérience, j’ai réalisé plus profondément l’importance de l’étude de la Loi et l’importance de faire bien les trois choses. Tout au long de notre cultivation, notre élévation et toutes nos compréhensions viennent de cela. Maître a dit : « pas de perte, pas de gain » « autant vous donnez, autant vous obtenez » (Zhuan Falun)

En parlant de l’attachement à la peur, on a tendance à penser à la peur de la perversité ou la peur de la persécution. En fait, j’ai découvert d’autres types de peur : la peur que les autres n’écoutent pas la vérité, la peur ne pas être compris, la peur d’avoir trop d’attachements, la peur de mal faire et d’endommager la Loi, la peur que le temps soit trop court, la peur de ne pas suivre la progression de la rectification de la Loi, la peur d’être attaché au qing, la peur que les autres disent du mal de moi et la peur de l’interférence de la perversité. Il est clair que toutes ces manifestations de la peur sont des attachements pour me protéger moi-même et regarder à l’extérieur.

De tels attachements ont plusieurs manifestations. Par exemple : l’hésitation avant de clarifier la vérité et même renoncer, avoir trop d’inquiétudes et être trop précautionneux et n’avoir aucune sagesse ou compassion en clarifiant la vérité. D’autres manifestations incluent prêter trop d’attention à l’attitude des autres en leur clarifiant la vérité, devenir trop heureux quand les autres acceptent le matériel de clarification de la vérité et malheureux quand ils ne l’acceptent pas, comme si on vendait quelque chose. Dans le passé, j’avais tendance à ignorer la capacité des gens à accepter les choses que j’étais en train de leur dire, au lieu de cela je me concentrais seulement sur ce que je voulais leur dire. Quand les résultats n’étaient pas bons, je me sentais frustré et ne voulais plus recommencer à clarifier la vérité. J’étais impatient et voulais toujours atteindre certains résultats, mais le plus souvent c’est le contraire qui se produisait. Je faisais les trois choses comme si j’étais seulement en train de finir des tâches et avais tendance à argumenter avec les autres en entendant des opinions opposées. Je me suis souvenu des mots du Maître :

    « Quand je vous dis de changer vos compréhensions humaines, je ne vous demande pas de maintenir une façon humaine de comprendre Dafa. Vous ne devez être ni irrationnel ni excentriques. Je veux que vous soyez clair en comprenant Dafa. » (Traduction non officielle, Essentiels pour un avancement assidu)


Maintenant je comprends mieux la signification de ces mots.

De telles actions, où je faisais juste mes propres choses et ignorais les autres, m’ont fait paraître déterminé dans Dafa, mais en fait elles étaient assez différentes des exigences de Dafa, les exigences pour un Dieu. Je me suis souvenu d’un passage dans le troisième exercice, « Xinci Yimeng » (traduction provisoire : « Le cœur a de la compassion et la volonté est forte »). Premièrement, être déterminé dans Dafa n’est pas seulement comment tu apparais, c’est être clair dans ton esprit. Dans aucune situation nous ne devrions être dans la confusion (illusion) et nous avons besoin de faire les choses en accord avec les exigences de la Loi. Nous devrions savoir pourquoi nous sommes ici et rester sur les rails au lieu d’être attaché aux attitudes des gens ordinaires et à la façon dont les choses se passent à la surface. Deuxièmement, nous avons besoin d’avoir de la compassion et d’être patient. Nous sommes ici pour valider la Loi et pour sauver les êtres. Nous devrions maintenir l’attitude, « je n’argumenterais pas avec toi et ne me disputerais pas avec toi. Je veux juste te sauver. Si ça ne marche pas au début, j’essaierai encore et encore, jusqu’à ce que tu comprennes. » Troisièmement nous avons besoin de sauvegarder fermement et rationnellement la Loi. En voyant quelqu’un avoir des incompréhensions sur Dafa, calomnier Dafa ou persécuter les pratiquants de Dafa, nous avons besoin de lui clarifier la vérité et d’éliminer toutes les perversités derrière la scène pour sauvegarder Dafa et les êtres. C’est un vrai héro – un héro forgé par Dafa – pas par les forces anciennes, ou dans les prisons et les camps de travail forcé ou au sein des tribulations. Nous ne sommes pas des héros dans le monde humain ni des héros qui se mettent en avant.

De plus, j’ai aussi des nouvelles compréhensions sur pourquoi nous avons besoin de prêter attention à l’étude de la Loi et avons besoin d’étudier la Loi constamment. Il y a une phrase dans Zhuan Falun,

    « En fait, Shâkyamuni voulait dire ceci : « A chaque niveau, il y a une Loi différente et la Loi propre à chaque niveau n’est pas la vérité absolue de l’univers, mais la Loi d’un niveau joue le rôle de guide à ce niveau-là. »


Ma compréhension actuelle de cette phrase est que selon l’avancement de la rectification de la Loi, les exigences de Dafa pour nous sont différentes. Quand nous nous cultivons et que nous faisons du travail de Dafa à différents niveaux, nous avons besoin d’être guidés par la Loi à ces niveaux. La Loi à laquelle nous nous éveillons à un certain niveau peut seulement nous guider sur ce niveau. Quand nous nous élevons, nos compréhensions antérieures ne peuvent plus guider notre cultivation et notre travail de Dafa, sans parler de notre future cultivation et de notre future validation de la Loi. Par conséquent, nous avons besoin de constamment étudier la Loi pour nous améliorer et améliorer notre xinxing. Quand nous nous améliorons et faisons plus de travail de Dafa, les exigences de Dafa augmentent. Donc nous devrions faire plus attention à l’étude de la Loi et à la cultivation.

En écrivant cet article, j’ai remarqué plusieurs attachements et suis devenu plus clair sur comment faire les trois choses comme un disciple de Dafa. Je suis aussi venu à comprendre que partager des expériences parmi les pratiquants devrait servir à valider la Loi et à nous améliorer tous ensemble. Je voudrais remercier Maître d’avoir arrangé cette opportunité pour que je m’améliore.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.