Un Empereur Interdit les volées de bâton après avoir étudié un livre de médecine
 

Un Empereur Interdit les volées de bâton après avoir étudié un livre de médecine

 


D’anciennes annales historiques relatent qu’un jour Li Shimin, l’empereur Taizong de la dynastie des Tangs, lisait un livre de médecine intitulé "Acupuncture illustrée Mingtang". Le livre parlait de l’usage médical de l’acupuncture et contenait des illustrations. L’empereur Taizong apprit qu’il y avait de nombreux points d’acupuncture dans le dos d’une personne et que chaque point était intimement lié à la santé des organes internes de la personne. En regardant les illustrations, il pensa que frapper sur le dos d’une personne pouvait potentiellement causer des dommages aux organes internes et peut-être même tuer la personne. Par conséquent, il émit un ordre à appliquer à tous les niveaux des bureaux d’interrogatoire criminelle qui interdisait de frapper le dos d’un criminel.

Frapper un criminel avec un bâton était un châtiment couramment pratiqué à l’époque. Ce n’était en effet pas une bonne chose qu’un criminel meurt de la sorte. L’empereur Taizong était une personne bonne, attentive et généreuse de nature, qui considérait le bien-être de ses sujets dans son travail quotidien et ses lectures. Il se sentit immédiatement inquiet en lisant toutes ces choses concernant les points d’acupuncture. Le décret qu’il publia dû sauver de très nombreuses vies. Selon les annales, l’Empereur Taizong dirigeait le pays avec bonté et indulgence et était spécialement réticent à utiliser les punitions corporelles.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.