Un Site de Nouvelles Chinois rapporte que l'affaire de la diffusion du programme révélant la vérité à la Télévision de Changchun est le fait de 18 personnes.

Beijing, le 1er avril, le site Zhongxin a relaté l'affaire de la diffusion de la vérité du Falun Gong sur le réseau de Télévision de Changchun. Le reportage du groupe de JIANG a annoncé que l'incident de la diffusion du programme (révélant la vérité à propos du Falun Gong) qui s'est produit à 19 heures le 5 mars dans les villes de Changchun et de Songyuan, province de Jilin est le fait de 18 personnes de Changchun, dont LIANG Zhenxin, ZHOU Runjun, ZHAO jian, LIU Chengjun, YUN Qingbin etc. Cette inculpation des 18 personnes reste à vérifier par une enquête indépendante d'une tierce partie de la communauté internationale.


<

On voit sur les photos du site Zhongxin que les pièces dans lesquelles les 18 personnes ont été photographiées sont pleines de traces de sang, LIU Chengjun a de la peine à se tenir assis, il y a une grande tache de sang sur le vêtement intérieur de ZHOU Runjun au niveau de la poitrine.

Depuis la diffusion des films sur la vérité du Falun Gong le 5 mars via la Télévision de Changchun, les policiers de la province de Jilin ont lancé une grande rafle. ZHOU Runjun (51 ans), CHEN Yanmei (40 ans) deux élèves de Falun Gong de Changchun, ont été kidnappées déjà depuis plusieurs jours par les policiers comme personnes accusées d'avoir posé le système permettant d’émettre sur le réseau câblé. Selon des sources internes JIANG Zemin veut les condamner à mort. Des statistiques conservatrices révèlent qu’i y a déjà 5000 disciples de Dafa kidnappés dans la région de Changchun, presque chaque jour il y en a qui sont persécutés à mort, la plupart des victimes sont incinérées secrètement par la police. La situation des disciples de Dafa à Changchun est très difficile.

Le soir du 5 mars, quelque personnes de bonne volonté ont diffusé, via la Télévision câblée de Changchun, 50 minutes de films relatant la vérité à propos du Falun Gong, ce fait a ébranlé tout Changchun, et provoqué le soir même un grand bouleversement en Chine continentale. Beaucoup de personnes étaient stupéfaites et disaient : " finalement l'incident de l’immolation est truqué ! Tout à coup, "la vérité de Falun Gong" est devenu un sujet brûlant. Les dirigeants locaux de la province de Jilin et de la ville de Changchun étaient en train d'assister à Beijing à la session plénière de l'Assemblée nationale populaire, ils ont eu froid dans le dos. Mû par un sentiment de haine et de peur, JIANG Zemin a ordonné frénétiquement de"tuer sans pitié" les gens du Falun Gong.

Vers 20 heure le 5 mars, huit chaînes de la télévision câblée de la ville de Changchun ont diffusé "Falun Dafa se répand immensément dans le monde", et "Immolation ou supercherie ?" la diffusion a duré 50 minutes sans interruption.

Depuis cette diffusion sur la vérité du Falun Gong, JIANG Zemin ne peut calmer sa colère et sa peur, suite à son ordre de "tuer sans pitié", il a donné à plusieurs reprises des avertissements aux dirigeants de la province de Jilin : si dans la ville de Changchun il se reproduit des incidents pareils, les dirigeant de la province et de la ville perdront leurs postes de fonction sur le champ. Différentes sources révèlent qu'actuellement chaque policier a un quota sur le nombre d'arrestations, s'il ne peut l’accomplir, il sera licencié, les supérieurs directs seront renvoyés de leurs fonctions. Pour arrêter les pratiquants de Falun Gong les policiers n'ont pas besoin de procédure légale. D'après eux, l’instruction d’en haut est de laisser de côté les affaires d’incendies criminels ou de meurtres, pour se concentrer sur la capture des gens du Falun Gong. Les mesures de JIANG Zemin qui vont contre la loi, ont conduit à une grave détérioration de la sécurité dans Changchun, la violence, le meurtre, le viol, les crimes s’y donnent libre cours..

Etant donné la fabrication incessante de mensonges sur le Falun Gong par la bande de Jiang ces deux dernières années, on peut se demander, dans cette affaire impliquant la vie de 18 personnes, s’il y a du vrai parmi le faux, ces personnes ont-elles toutes été inculpées pour atteindre le quota , ont-elles été torturées pour leur faire avouer l’accusation, nous attendons une vérification indépendante d'une agence tierce internationale.

http://www.minghui.ca/mh/articles/2002/4/1/27687.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.