La valeur fondamentale de la loi est de maintenir la justice

Récemment j’ai entendu des accusations non fondées concernant les actions de certains pratiquants. Par exemple, certaines personnes ont essayé de découvrir si les pratiquants de Falun Gong à Hong kong avaient vraiment commis une ou deux actions telles que pousser ou mordre, et essayer de se faire leur propre jugement sur cette base. En ce qui concerne l’événement impliquant les pratiquants de Falun Gong de Changchun passant une vidéo sur la vérité du Falun Gong à la télévision, de nombreuses personnes ont admiré leur courage. Cependant pas mal de gens ont aussi pensé que quoique ce fut une bonne chose, ce n’en était pas moins pas tout à fait droit, puisque les pratiquants de Falun Gong de Changchun avaient violé certaines règles, donc « naturellement » ils seraient persécutés.

En fait ce n’est pas du tout « naturel ». Nous devons comprendre que l’intention initiale de créer des lois pour les êtres humains est de protéger et de maintenir la justice dans le monde humain. Par conséquent, la valeur fondamentale de la loi est aussi de maintenir la justice. Lorsque les êtres humains sont capables de se discipliner eux-mêmes selon les standards moraux fixés par le Ciel, il n’y a pas besoin de créer des lois dans la société humaine ; lorsque les standards moraux descendent à un tel niveau que certaines personnes osent causer du tort aux autres pour leurs propres intérêts ou même amener des calamités au pays et à la population alors comme un outil extérieur, une loi est formée et prend effet. Avec la dégringolade continuelle des standards moraux humains, aujourd’hui la loi elle-même n’est plus basée sur la moralité. Pour une grande part elle a dégénéré et perdu sa fondation de justice. Elle est devenue un outil avec lequel des tueurs ou des groupes criminels échappent à leurs crimes, ou même une arme permettant à des dictateurs féodaux de réprimer et cruellement persécuter les gens. De telles lois et règlements dégénérés ne peuvent qu’aider un tyran à faire le mal et à étouffer encore plus la justice dans le monde humain. Elles doivent par conséquent être rectifiées et éliminées.

Récemment, la police de Hong Kong, agissant en sbires de Jiang, a ouvertement violenté et réprimé les pratiquants de Falun Gong qui faisaient pacifiquement appel. Ils ont même recouru à une tactique typique du régime Communiste de manigancer une contre-accusation de « violer la loi » contre les victimes. Un tel phénomène expose directement le côté obscur du système judiciaire et devrait être publiquement dénoncé par ceux qui ont des pensées vertueuses et veulent protéger la moralité sociale. Quant à « l’événement de la TV de Changchun », dans des situations où des croyants de « Vérité-Compassion-Patience » sont persécutés avec les ordres de « Discréditez les politiquement, étranglez les financièrement et éliminez les physiquement », « battre (les pratiquants de Falun Gong) à mort ne compte pas et de telles morts seront comptées comme suicides, » où juste en disant un mot sincère, on peut être envoyé dans un camp de travail forcé, être battu à mort et incinéré secrètement, où il n’y a pas de place pour se plaindre lorsqu’un membre innocent d’une famille est battu à mort, et où même la Constitution elle-même ne peut pas discipliner un gouvernement corrompu qui viole sa propre Constitution, alors les règles de Loi applicables ne peuvent servir que d’épées meurtrières et de gourdins au dictateur. Comment de telles lois corrompues peuvent elles servir de fondation à la justice dans ce monde humain ? La loi est-elle là pour aider un tyran à faire le mal ? Quelles en seraient les conséquences pour le public et pour la société si de telles situations étaient encouragées à continuer ? Seulement lorsqu’elle est capable de défendre la justice, la loi peut-elle véritablement mériter d’être appelée une loi, autrement ce n’est qu’un outil de discipline domestique entre les mains de malfrats. Ce n’est que lorsque les hommes chargés de l’application des lois peuvent prendre fait et cause pour la justice, qu’ils méritent d’être appelés officiers d’application des lois. Autrement ils ne sont que des gangsters et des bandits costumés en policiers. Une société saine et paisible doit respecter la justice, sinon chacun dans la société se sentira en insécurité et le pays ne pourra plus fonctionner comme un véritable pays.

Version chinoise http://www.minghui.cc/mh/articles/2002/3/26/27311.html
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/3/30/20414.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.