Mon point de vue sur le rapport de l’agence de presse Xinhua au sujet de Shenli Lin

Après que l’agence de presse Xinhua [l’agence de presse officielle du gouvernement chinois] ait passé sous silence le discours du Président Bush à l’université Tsinghua, elle a publié le 24 février un rapport en anglais intitulé de manière toute créative : « Le pratiquant de Falun Gong Shenli Lin est libéré après avoir reçu des soins humanitaires. » Après avoir lu l’article en entier, j’ai découvert que les soi-disant ‘secours humanitaires’ faisaient ici référence à la détention illégale de M. Lin pendant deux ans dans un camp d’éducation par les travaux forcés de Chine continentale. C’est vraiment ‘humanitaire’ de ‘prendre soin’ d’une personne nouvellement mariée en la détenant deux années durant dans un camp de travail en Chine continentale, excusez le sarcasme.

Ce qui est même drôle, c’est ce qui est dit dans le deuxième paragraphe : « La direction pénitentiaire a dit à Xinhua : ‘Bien que Lin n’ait pas renoncé à sa croyance en Falun Gong et qu’il n’ait admis aucune faute pendant sa détention, il a été bien traité.’ Sous-entendu que : si un pratiquant de Falun Gong désire être ‘bien traité, il doit ‘rompre (avec le Falun Gong)’ et ‘se repentir (d’avoir pratiqué le Falun Gong)’. Cependant, ce pratiquant, Shenli Lin, n’a ni ‘rompu’, ni ne s’est ‘repenti’, mais on l’a quand même ‘bien traité. Réfléchissez un peu à quel point c’ est ‘humanitaire’ ?

Alors quels sont ces soi-disant bons traitements ? Veuillez noter qu’il est admis dans un rapport de l’agence de presse Xinhua que le Falun Gong est une sorte de croyance et que la liberté de religion est protégée par la constitution chinoise. M. Lin aurait-il été « bien traité » dans un camp de travaux forcés pendant deux ans simplement parce qu’il aurait refusé de renoncer à sa croyance en Falun Gong ? Le rapport de l’agence de presse Xinhua ne dit pas aux lecteurs finalement ce que M. Lin a fait sur terre qui lui ait valu ce bon traitement dans un camp de travail, ni ne donne aucune explication sur les raisons pour lesquelles ces bons traitements ont été étendus à une année supplémentaire. Il est clair que l’agence de presse Xinhua n’ose pas dire aux lecteurs la raison pour laquelle M. Lin a été soigné d’une façon si ‘humanitaire’.

Nous savons que pendant les deux dernières années et demie, au moins 369 pratiquants de Falun gong innocents ont été persécutés à mort et beaucoup d’entre eux sont morts dû aux tortures ou cruels passages à tabac. De toute évidence, ils n’ont pas été « bien traités », parce qu’ils ont refusé de renoncer à leur propre croyance. Tandis que la raison pour laquelle M. Lin a reçu un quelque peu ‘meilleur’ traitement que ces 369 compagnons de pratique, n’est pas que le camp de travail ait fait une exception pour lui, mais parce que sa femme Jinyu Li a fait de grandes efforts pendant les deux dernières années, de même qu’il y a eu un sérieux appel de la part du gouvernement canadien et d’autres personnes. M. Lin n’a pas renoncé à sa croyance et par chance il a survécu et a pu retourner chez lui. Il n’y a pas de miracle pour que l’agence de presse Xinhua chante les louanges des ‘bons traitements humanitaires’, c’est
qu’ avec duplicité, elle veut donner une bonne image, maintenant que les feux des projecteurs de l’opinion publique internationale sont dirigés sur eux.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.