Nombreux rapports des medias de Hollande : Le traitement de Egon Knapen's à Pékin choque toute la nation

Egon Knapen, un pratiquant de Falun Gong de Hollande, a participé à l’appel d’occidentaux place Tiananmen le 14 février. Il a été brutalement battu lors de cet appel pacifique. Les médias de Hollande ont été choqués par la nouvelle, et ont dès le début rapporté attentivement l’événement.

Grâce aux efforts du Ministère des Affaires Etrangères de Hollande, Knapen a été rapatrié en Europe, avec les pratiquants d’autres pays. Apprenant cela, divers médias d’information sont allés l’interviewer à propos de l’événement de la place Tiananmen. Presque tous les journaux néerlandais ont publié des rapports de première page, qui exposaient le sinistre comportement du gouvernement Chinois et leurs violations des droits de l’homme. Toutes les chaînes télévisées importantes ont rapporté l’événement, jusque là Knapen a été interviewé par trois chaînes de TV, NLNET 1 l’a invité à un interview en direct à une heure de grande écoute du programme « Network » le soir du 18 février. Toutes les stations radio de Hollande, y compris la radio nationale, ont diffusé des entretiens téléphoniques ou en direct avec Knapen dans leurs plus importants programmes.

En seulement trois jours, les bonnes personnes de Hollande ont réalisé la vérité de la persécution en Chine, et ont été choquée par les actions brutales des autorités Chinoises. « le Falun gong est une cultivation pratique pour l’amélioration de l’esprit et du corps, » ont rapporté les médias. « L’appel pacifique a été une activité complètement personnelle dont le but était de protester contre la persécution du Falun Gong par le régime de Jiang depuis 1999.

Diverses organisations civiques ont également fait des déclarations dénonçant les violations des droits de l’homme par le gouvernement Chinois et ont demandé la fin immédiate de la persécution du Falun Gong.

l

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.