Suède - Interviewer de nouveaux pratiquants de Falun Gong

Les pratiquants dans la ville Suédoise de Karlstad sont de relativement nouveaux pratiquants. Nous regardions la session de conférences de M. Li Hongzhi [Fondateur du Falun Gong] en vidéo lorsque m’est venu l’idée de les interviewer.

Comment en êtes-vous venus au Falun Gong et qu’est-ce qui vous a dit, “Hey , c’est vraiment bon !? » ces nouveaux pratiquants ont donné les réponses suivantes :

”Ma première impression a été que c’était très sérieux. Et le fait que ce soit gratuit. J’en avais un peu entendu parler auparavant, je dois dire que j’ai été quelque peu troublé après avoir lu le livre la première fois. Mais après être rentré chez moi après la pratique. Je me suis senti très détendu. »

J’y suis entrée en passant. Une des raisons c’est que c’était gratuit. Et l’énergie. Je pouvais sentir que j’étais enfin sur le chemin de la maison. »

”Tout le reste était de nature intellectuelle. Le Falun Gong était une entité complète – corps et esprit. J’ai connu le Falun Gong à une exposition sur la santé. Ils m’ont suggéré d’essayer les exercices. Il faisait froid et il y avait du vent, mais cela a disparu alors que je pratiquais. Je l’ai pris à cœur. Et c’était gratuit. C’était une sorte d’énergie naturelle. Que le régime Chinois l’ait interdit vient je pense de sa nature puissante. Pourquoi d’autre tuer les pratiquants ? On ne tue pas pour rien. J’ai commis beaucoup d’erreurs dans ma vie, mais maintenant j’ai la force d’être juste. Je me sens entière.

“Lorsque j’ai lu le livre c’était comme si j’avais déjà connu ça, c’était déjà là. »

”Mon corps… Cœur y répondait directement.”

“Le régime a peur de la spiritualité.”

“Il n’y a qu’à l’accepter. Simple, pure, bon d’une certaine façon. Des choses évidentes auxquelles vous n’aviez pas pensé. »

“Ce qu’il y avait dans le livre ME parlait. Même si personne ne m’observe, je sais comment me conduire. Ça m’est allé droit au cœur; personne n’a besoin de me dire quoi faire. Pendant 55 ans j’ai cherché – rien. Maintenant – en un instant.”

“Quelqu’un est venu me rendre visite, elle a dit, ’Je pratique le Falun Gong maintenant. Viens avec moi la prochaine fois !’

“J’avais pratiqué deux fois auparavant, ça semblait bien, mais il y avait en même temps une forte résistance. Plus tard, j’était allée à un congrès de santé à Gothenburg, j’étais plutôt déçue [par le congrès], jusqu’à ce que quatre pratiquants de Falun Gong arrivent. Ils ont fait une démonstration des exercices et tout est devenu si beau. J’ai senti quelque chose dans mon estomac et j’ai pensé, « c’est cela que je fais. »

Rapporté par un pratiquant Suédois

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.