Appel à faire libérer Wang Bo, 20 ans, étudiante au Conservatoire Central de Musique de Chine.

Wang Bo est une étudiante de 20 ans au Conservatoire Central de Musique de Chine. Elle a été expulsée de l’école et envoyée illégalement en camp de travail parce qu’elle croyait en ‘’Vérité, Compassion, Tolérance.’’ Maintenant elle est inhumainement torturée dans cet enfer vivant. Aidez-nous à faire libérer cette étudiante de grand talent.

Wang Bo a commencé d’apprendre le piano dans sa jeunesse. Elle était très intelligente et sincère. Dans ses 12 années d’étude de la musique, tous ses professeurs ont aimé l’enseigner car elle était gentille et agréable. A l’âge de 8 ans elle a gagné un prix d’excellence pour un concours de piano dans la province de Hebei. A 13 ans elle a passé le dixième degré d’étude ( le plus haut degré de virtuosité ) de piano amateur national.

Après avoir commencé ses études supérieures, elle a suivi la tendance moralement corrompue de la société et est devenue égoïste et paresseuse, recherchant les plaisirs matériels, entraînée par la recherche de la célébrité et de l’intérêt personnel, repoussant les conseils des autres elle est devenue arrogante, vaniteuse et intolérante. Elle était souvent malade et son niveau et sa qualité d’exécution musicale ont baissé.

A cette période elle remarqua un grand changement chez ses parents. Tous deux avaient beaucoup bénéficié de la cultivation du Dafa et ceci l’a incité à lire le livre Zhuan Falun et cultiver et pratiquer avec ses parents, ce faisant elle a obtenu une bonne compréhension des principes du Dafa. Profondément touchée par ‘’Vérité, Compassion, Tolérance.’’, elle a acquis une ferme croyance en Dafa. Adoptant une discipline stricte envers elle-même, elle est devenue indépendante et efficace. cherchant les causes en elle-même lors de l’apparition de problèmes. Elle avait de la joie à aider les autres et s’est assimilée graduellement à ‘’Vérité, Compassion, Tolérance’’. Son niveau et ses exécutions se sont rapidement améliorés.

Avec d’excellents résultats à l’examen d’entrée au collège elle a été acceptée sur concours, par l’Institut Tianjin de Musique, l’Institut Central de Musique et l’Université Normale de Hebei. Dans le concours de virtuosité exécuté à l’Institut Central de Musique, la plupart des étudiants échouèrent, mais Wang Bo fit si bien qu’elle gagna un prix de 1000 yuans (approximativement 2 mois de salaire d’un ouvrier urbain moyen). Les professeurs du jury l’ont considérée comme une étudiante de grand talent. […]. Wang Bo comprenant parfaitement qu’elle avait bénéficié du Dafa[…] et le voyant calomnié par de mauvaises personnes a expliqué la vérité aux gens du collège d’un cœur bienveillant et désintéressé. Pour avoir fait cela et avoir refusé de renoncer au Falun Dafa elle a été expulsée de l’école en septembre 2000.

Un jour de décembre 2000 Wang Bo est allée place Tiananmen pour faire appel pacifiquement. […] En manifestant son droit fondamental de citoyenne, elle a déplié une banderole de Dafa et crié de tout son cœur : « Falun Dafa est bon ». Les policiers en civil et en uniforme l’ont entouré et l’ont battue à coup de poings, coup de bottes et à coup de matraques sur la tête. Plusieurs grands gaillards grossiers l’ont jetée dans une voiture et conduite au poste de police de Tiananmen.

Au poste de police les officiers l’ont fouillée avec violence et lui ont pris 600 yuans en l’insultant bassement. Lorsque la police lui a promis de la relâcher si elle donnait son nom et son adresse, elle a cru leur mensonge et a accepté. En conséquence elle a été jugée et condamnée au camp de concentration pour 3 ans par le poste de police de Yudong (dans la ville de Shijiazhuang), seulement pour avoir crié avec sincérité : « Falun Gong est bon ». Elle était âgée de seulement 19 ans lorsqu’elle a été envoyée au camp de travail.

Le père de Wang Bo est aussi un pratiquant. Il est allé légalement faire appel à Pékin […]. Pour cette raison il a été exclu du parti et de toutes ses tâches administratives. De plus, pendant 6 mois il n’a pas reçu son salaire et ses persécuteurs l’ont même gardé prisonnier pendant 21 jours. La mère de Wang Bo est aussi pratiquante ayant fait souvent appel à Pékin. Elle a été détenue de nombreuses fois. Elle a passé plus de 100 jours en détention. Maintenant elle a été obligée d’abandonner son foyer pour éviter d’autres persécutions. Une famille parfaite a ainsi été détruite. Ils ont été persécutés parce qu’ils persistaient dans leur pratique pour devenir de meilleures personnes. […]

Wang Bo est maintenant illégalement détenue dans le camp de travail Shijiahuang (division No.5, subdivision No.2). Pendant son transfert, les policiers du poste de police de Judong lui ont pris illégalement 500 yuans, l’argent qui lui restait. La police n’a pas notifié à ses parents son transfert et son lieu de séjour leur est inconnu. Le camp de travail n’accepte pas les visites, ainsi elle a été séparée de ses parents depuis plus de 4 mois.

En mars 2001 les pratiquants de Dafa dans les divisions No.2, 4 et 5 du camp de travail de Shijiazhuang ont spontanément commencé une grève de la faim pour faire entendre justice et demander leur libération. De peur que les gens de l’extérieur n’apprennent la vérité sur la persécution, les employés du camp de travail ont interdit les visites. Nous ne savons pas ce qui est arrivé à Wang Bo dans cet enfer.

Nous faisons appel à tous les membres des familles de pratiquants de Dafa d’ agir immédiatement et d’arrêter la conduite criminelle de Jiang Zemin et de ses complices. Pas seulement Wang Bo, mais d’innombrables très bons citoyens ont été détenus et torturés illégalement pour avoir parlé contre la persécution du Falun Gong. Nous demandons aussi aux organisations internationales des Droits de l’Homme d’enquêter et faire stopper les sévères violations des Droits de l’Homme par Jiang Zemin et ses collaborateurs.

Cultiver pour être une bonne personne est un droit fondamental pour tous les êtres humains.

Traduit de l'anglais de :http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2001/12/29/17243.html
Version chinoise disponible à : http://minghui.cc/mh/articles/2001/4/17/10011.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.