Le Rapport annuel d’Amnesty International dénonce la répression du Falun Gong en Chine

Amnesty International a publié son rapport sur les droits de l’homme dans le monde le 26 mai 2004. Le rapport souligne la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine et le nombre croissant de morts. Il décrit aussi en détail la mort d’une pratiquante de Jilin battue à mort par des détenus sous l’instruction des cadres de la prison.

A propos de la Chine, le rapport énonce, “en dépit de quelques mesures positives, rien n’a été fait pour introduire les réformes institutionnelles légales nécessaires pour mettre fin aux sérieuses violations des droits de l’homme. Des dizaines de milliers de personnes ont continué à être détenues ou emprisonnées en violation de leurs droits fondamentaux d’expression et d’association et courrent un sérieux risque de torture ou de mauvais traitements. »

Le rapport dit que la liberté d’expression et de religion a continué à être gravement restreinte et la Chine a continué à utiliser la « guerre [internationale] contre le terrorisme » comme prétexte pour réprimer la dissidence pacifique.

A propos de la répression des groupes spirituels et religieux, le rapport résumait, « Des membres de groupes spirituels ou religieux non officiels, incluant des groupes de Qi Gong et des groupes Chrétiens non enregistrés, ont continué à être arbitrairement détenus, torturés et maltraités. »

Le rapport continue, “La rhétorique contre le mouvement spirituel Falun Gong, qui a été interdit en tant qu’"organisation hérétique" en juillet 1999, s’intensifie dans les medias officiels, exacerbant apparemment le climat de violence et d’intolérance contre le Falun Gong. Des pratiquants de Falun Gong détenus, dont un grand nombre de femmes, courent le risque d’être torturés, abus sexuel inclus, en particulier si elles refusent de renoncer à leurs convictions. Selon des sources du Falun Gong outremer, plus de 800 personnes détenues en connexion avec le Falun Gong sont mortes depuis 1999, la plupart en résultat de la torture et des mauvais traitements. »

Le rapport donne aussi un cas de mort d’une pratiquante de Falun Gong. Il dit , « Deng Shiying, a été rapportée être morte le 19 juillet, le lendemain de sa libération de la Prison pour Femmes de Jilin à Changchun, province de Jilin, où elle a pris sept ans pour avoir produit et distribué de l’information décrivant les violations des droits de l’homme contre les pratiquants de Falun Gong en Chine. Selon les sources du Falun Gong, elle a été battue par d’autres détenus, apparemment à l’incitation des cadres de la prison, peu avant sa libération. »

On trouve le texte entier de la section sur la Chine à:
http://web.amnesty.org/report2004/chn-summary-eng

1 A présent, on a vérifié qu’au moins 968 pratiquants de Falun Gong sont morts dans la persécution en Chine. Du fait du blocage de l’information, le chiffre actuel de mort pourrait être beaucoup plus élevé. »

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.