Révélation : tentative d’organisation d’un "Suicide" pour discréditer le Falun Gong

Révélation : tentative d’organisation d’un "Suicide" pour discréditer le Falun Gong
Des informations révèlent le dernier plan de Jiang Zemin pour tourner l’opinion populaire contre le Falun Gong

16 décembre 2001 (Centre d’Information sur le Falun Dafa)—Une source fiable en Chine a révélé que les officiels chinois projètent de commencer le lundi 17 décembre une campagne de propagande visant à discréditer le Falun Gong en lui attribuant un suicide. Il semble que ceci soit la dernière d’une longue liste d’initiatives répondant aux demandes du Président Jiang de « renforcer la propagande » contre le Falun Gong ; le but étant de gagner un soutien populaire et de « contrer les critiques internationales »
« Nous avons reçu cette information la nuit dernière » a dit le porte-parole du Centre d’Information sur le Falun Dafa, Adam Montanaro. « Les officiels chinois ont utilisé cette tactique plusieurs fois déjà – ils prennent des cas de suicide, d’assassinat ou d’autres actes horribles, et utilisent les médias officiels pour les attribuer aux pratiquants de Falun Gong. Le but est de créer un rejet populaire du Falun Gong. » « Bien sûr, les officiels chinois gardent ces plans secrets, ce qui rend difficile et dangereux l’obtention de détails sur cette nouvelle initiative. Tout ce que nous pouvons dire est que notre information est fiable et doit être prise au sérieux. Il serait bon de prêter attention à ce cas ».

D’après le Dr. Shiyu Zhou, professeur à l’Université de Pennsylvanie spécialiste de la répression du Falun Gong en Chine, le nombre d’informations fabriquées sur le Falun Gong a augmenté récemment. Il remarque que ceci fait suite à la manifestation de 36 pratiquants de Falun Gong occidentaux sur la Place Tian An Men de Pékin le 20 novembre cette année. « Une autre clé de la propagande chinoise est d’affirmer que le Falun Gong est réprimé partout, comme il l’est en Chine » a indiqué le Dr. Zhou au CIFD. « Cette propagande a pour but de convaincre le peuple chinois que la persécution du Falun Gong est soutenue internationalement » Pour beaucoup de chinois pourtant, l’apparition d’occidentaux sur la Place Tian An Men a remis en question cette propagande, et les médias chinois cherchent à contrer cela en diffusant plus de propagande encore. »

Quelques exemples des tentatives de discrédit du Falun Gong

Mardi dernier, les médias chinois ont publié l’histoire d’un malade mental dans la Province de Hainan, qui aurait tué son oncle puis tenté de se suicider. Le département de propagande a affirmé que cet homme était pratiquant du Falun Gong. Pendant toute l’année, des cas similaires ont été publiés dans la presse officielle chinoise, sans bien sûr qu’aucune investigation indépendante soit possible : les journalistes étrangers, comme l’a récemment rapporté Reporters Sans Frontières, ont chaque fois été menacés, détenus et interrogés.

En octobre, en pleine psychose d’attaque à l’anthrax, et juste avant la réunion de l’APEC à Shanghai, le ministère des Affaires Etrangères chinois disait qu’une compagnie américaine à Pékin avait reçu une enveloppe contenant des prospectus du Falun Gong et “une substance inconnue”. Quelques semaines avant pourtant, le journal South China Morning Post, citant des sources à Pékin, indiquait que le régime chinois souhaitait « exploiter le climat international après les attaques aux Etats-Unis » pour servir sa compagne contre le Falun Gong. AP, CNN, et d‘autres médias se sont aussi interrogés sur l’étrangeté de ce cas. Quelques jours après, les médias chinois abandonnaient cette histoire.

Le cas le plus publicisé est sans doute ce q’on a appelé “les immolations de Tian An Men” en janvier cette année. L’agence Xinhua à Pékin rapportait que 5 personnes, présentées comme des pratiquants de Falun Gong, avaient tenté de se suicider par le feu. Des témoignages oculaires cependant, ainsi que de nombreuses incohérences dans la couverture officielle de cet événement par les médias chinois, ont jeté un doute très sérieux sur la validité des informations de Xinhua. Les journalistes de CNN qui avaient assisté à l’événement ont été arêtés et leurs enregistrements vidéo confisqués.

L’analyse de la vidéo diffusée par Xinhua montre la police jouant un rôle actif dans cette scène. Un rapport de la Sous-Commission des Nations-Unies pour la Promotion et la Protection des Droits de l’Homme, en août 2001, indique: " Le régime [chinois] attire l’attention sur une soi-disant auto-immolation sur la place Tian An Men le 23 janvier 2001… nous avons obtenu une vidéo de l’incident qui d’après nous prouve que cet événement a été monté de toutes pièces par le gouvernement [chinois]." Philip Pan, du Washington Post, a rapporté qu’au moins la victime principale, morte de ses brûlures, n’avait en fait jamais été associée au Falun Gong.


Association Falun Gong France (Falun Dafa France)
15, avenue Ambroise Rendu
75019 Paris
http://www.faluninfo.net
e-mail : sosfalundafa@yahoo.fr


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.