Un membre du Parlement Européen accueille un séminaire sur Falun Gong et droits de l'Homme

Le 29 Novembre 2001, Michael Gahler, un membre du Parlement Européen, a accueilli un séminaire intitulé "Dialogue sur le Falun Gong et les Droits de l'Homme en Chine" à Bruxelles, en Belgique. Ce séminaire a été suivi par des MPE et des représentant d'Amnesty International, la Campagne du Jubilé (un groupe représentant les droits religieux en Chine), des représentants d'autres groupes humanitaires, des pratiquants de Falun Gong ainsi que des journalistes chinois de la presse écrite officielle.

La séance a été ouverte par M. Gahler qui a déclaré que la principale idée du séminaire était d'instaurer un dialogue entre le régime chinois et les représentants du Falun Gong.

Le séminaire a commencé par un exposé d'Amnesty International sur la dégradation de la situation des Droits de l'Homme non seulement vis-à vis du Falun Gong mais aussi d'autres groupes.
Ceci était contredit par les journalistes chinois qui prétendaient que la situation des Droits de l'Homme était en train de s'améliorer. Un des MPE répondit en disant que dans tous les aspects importants liberté de croyance, d'association, d'assemblée, etc, la situation était au contraire bien pire. Après cela un représentant de la Campagne du Jubilé fit un exposé sur la brutale persécution contre les groupes spirituels en Chine, comprenant le Falun Gong, les Chrétiens, les Musulmans et Tibétains.
Puis les représentants de Falun Gong firent leurs déclarations. Le premier pratiquant fit un tableau de la situation en Chine et des raisons de la persécution. Il donna également des exemples de tortures brutales et de persécutions actuelles.
Ensuite un autre pratiquant montra une vidéo des événements de la semaine dernière, quand les pratiquants européens se rendirent sur la Place TianAnmen. Il expliqua comment ils avaient été rudement traités pendant leur arrestation, pour avoir simplement dit que le Falun Gong est bénéfique.
Une troisième pratiquante donna un exposé émouvant de la persécution appliquée à ses parents en Chine Comment sa mère de 50 ans recevait des chocs électriques et souffrait en prison.
Elle expliqua aussi comment son cousin, qui n'était pas pratiquant, devait signer des déclarations disant que le Falun Gong est mauvais, bien qu'il sache le contraire.
Le séminaire se transforma ensuite en une discussion entre les journalistes chinois et le reste de l'assemblée. Les MPE présents étaient d'un grand soutien vis-à vis des pratiquants de Falun Gong et répondaient même aux questions des journalistes chinois sans que les pratiquants aient à intervenir.
Après le séminaire, quelques-uns des participants parlèrent aux pratiquants en disant qu'ils avaient trouvé la séance très émouvante.

www.clearwisdom.net/emh/articles/2001/12/2/16437.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.