RefAsso.com (France) : Le S.O.S des pratiquants du Falun Gong

A LA UNE, le 23 novembre 2001


Le Falun Gong, connu aussi sous le nom de Falun Dafa, est une pratique très ancienne de l'Ecole Boudhique. Les mouvements, lents et souples, permettent de développer rapidement bien-être et énergie. Depuis le 22 juillet 1999, les autorités chinoises interdisent cette sorte de "gymnastique" et ses adeptes sont sévèrement réprimés. Tortures, meurtres, viols, tout est bon pour dissuader homme, femme et enfants de pratiquer la discipline.

Depuis le 22 juillet 1999, les persécutions se sont terriblement amplifiées. Le Gouvernement chinois a déclaré "hors-la-loi" tout ce qui touche de près ou de loin au Falun Dafa. Les mesures de rétorsion sont tellement inhumaines qu'Amnesty international et Human Rights Watch les dénoncent avec fermeté. Mais la Communauté internationale n'a pas vu l'intérêt de condamner la Chine pour atteintes aux droits de l'homme. Rappelons quand même que Pekin accueillera les jeux olympiques en 2008. A ce propos Alain Madelin déclarait le 13 juillet 2001: "la Chine détient la médaille olympique toutes catégories pour la violation des droits de l'homme".

Le site falundafa.org explique clairement pourquoi cette pratique pourtant si pacifique est si violement réprimée. L'idéologie communiste doublée d'une bonne dose d'athéisme ne voit évidemment rien de bon dans la nature spirituelle du Falun Gong. Les autorités pretextent la tendance sectaire du mouvement pour le discréditer. Pourtant, les agissements et les fondements du Falun Dafa sont loin de présenter les caractéristiques d'une secte. En effet, les pratiquants ne subissent aucuns contrôles, aucunes pressions et ils ne sont soumis à aucunes obligations. De plus, les dons en argent ou en nature sont refusés.

On ne compte plus les arrestations et les morts. Un tract de dénonciation fait état d'un femme battue et violée en public par un policier, d'un homme brûlé vif ou encore d'une mère et son enfant torturés jusqu'à la mort...

La persécution du peuple chinois et en l'occurrence des pratiquants du Falun Gong, personnes pacifiques et apolitiques, ne peut que susciter beaucoup de peine et de révolte. Les règles les plus élémentaires des droits de l'homme sont bafouées et nous nous devons d'en parler, sans conditions.


http://www.minghui.org/mh/articles/2001/11/30/20621.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.