Discours par le Président de l’Association Européenne de Falun Dafa à l’extérieur de la Commission des Droits de l’Homme des Nations Unies à Genève

C’est maintenant la cinquième année consécutive où des élèves de Falun Dafa assistent à la Commission des Droits de l’Homme des Nations Unies. Nous sommes venus de différents endroits du monde, de loin et de près. Nous sommes venus en prenant sur notre propre temps, sur nos propres ressources, quelque fois en endurant des épreuves pour transmettre notre message. Ce message est simple et clair : « Arrêtez le génocide contre les pratiquants de Falun Gong en Chine. »

La loi internationale a clairement identifié qu’un génocide est en train d’être commis contre les pratiquants de Falun Gong en Chine. Nous appelons toutes les nations à cette commission cette année à reconnaître et s’opposer au crime contre l’humanité qui est en train de se produire sous les yeux mêmes du monde.

Il y a des preuves suffisantes et aucun doute qu’une politique planifiée et délibérée d’élimination a été dirigée sur dix millions de personnes innocentes en Chine. De grossières violations ont été commises contre ces personnes simplement parce qu’elles croient en Vérité-Compassion-Patience. Les actions criminelles cherchent à détruire tout ce qu’il y a de positif et de bon dans notre monde et elles cherchent à soustraire aux êtres humains leur droit fondamental à s’améliorer eux-mêmes physiquement et spirituellement.

Jiang Zemin doit être tenu responsable pour ce génocide car il a personnellement orchestré ce règne de terreur. Des actions pénales ont été intentées dans de nombreux pays du monde pour que le principal criminel en justice pour les innombrables crimes qu’il a commis contre l’humanité, les valeurs humaines et la conscience morale.

En tant que citoyens du monde, si nous nous considérons nous-mêmes comme des gens de conscience, de compassion et de justice, alors nous devons reconnaître que ce génocide est inacceptable, immoral et illégal. Il doit finir. Nous espérons que cette année, 2004, la communauté internationale ne se pliera pas face à la corruption, aux brimades et au chantage du régime de Jiang. Mais plutôt qu’elle puisse s’unir pour reconnaître la gravité du crime de génocide contre les pratiquants de Falun Gong en Chine et prendre contre cela une position ferme et sans équivoque.

Beaucoup de gens ont cru que la clé de l’amélioration des droits de l’homme en Chine était le commerce. Toutefois, il n’est que trop clair que commercer avec le régime de Jiang n’a pas engendré ne serait-ce qu’un minimum de respect pour les droits de l’homme élémentaires. Tandis que le commerce continuent, la torture continue, tandis que le commerce continue, les abus continuent, tandis que le commerce continue, les emprisonnements continue. La réalité toute crue est que le régime de Jiang oppresse, torture, et maltraite des dizaines de millions de ses propres citoyens.

Même des critiques modérés de la Chine expriment maintenant ouvertement leur désappointement devant la détérioration de la Chine dans le domaine des droits de l’homme. IL est important, par conséquent que les Etats-Unis et d’autres pays parrainent une résolution qui soit critique de ce piètre bilan de droits de l’homme. Six fois dans le passé, la Chine a utilisé des manœuvres parlementaires pour bloquer les critiques sur son bilan des droits. Toutefois, nous pensons que les Etats-Unis et d’autres gouvernements ont un devoir et une obligation morale de soulever la question .

Pour nous, en tant que pratiquants de Falun Dafa, nous allons persévérer en exposant les crimes commis contre nos amis en Chine, persévérer en disant aux gens la vérité de ce génocide, persévérer en amenant Jiang et ses complices en justice où qu’ils soient et nous défendrons toujours Vérité-Compassion-Patience.

Merci.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.