Genève: Les élèves de Falun Gong font appel le premier jour de la Commission des Droits de l’Homme des Nations Unies (Photos)

Le lundi 15 mai 2004, premier jour de la 60ème Commission annuelle des Droits de l’Homme des Nations Unies, se sont rassemblés à Genève plus de cinq cent élèves de Falun Gong venus de plus de 20 pays, dont la Suisse, l’Allemagne, la France, l’Autriche, le Royaume-Uni, la Hollande, la Belgique, l’Italie, la Grèce, la Slovaquie, la Russie, la Lithuanie, la Suède, le Danemark, la Norvège, l’Irlande, Taiwan, les Etats-Unis et Israel. Ils ont défilé dans le centre de Genève, ont tenu une conférence de presse sur la place des Nations face au bâtiment des Nations Unies et pratiqué les exercices du Falun Gong. Ils voulaient appeler les Nations Unies, les gouvernements et les organisations non gouvernementales à aider à mettre fin à la persécution du Falun Gong en Chine

C’est la cinquième année que les élèves de Falun Gong appellent les Nations Unies et le public pendant la Commission des Droits de l’Homme à Genève depuis que le régime de Jiang a commencé la persécution du Falun Gong en juillet 1999.

Des pratiquants dans le défilé Défilé et spectateurs Ce flyer avec la vérité de Dafa est pour vous
Sur la place des Nations Ueli Leuenbeerger député Suisse à la conference de presse Pan Yu pratiquant d’Australie raconte la persecution qu’il a souffert à la conference de presse

Le thème de l’appel cette année est amenez Jiang, Luo Gan, Liu Jing et Zhou Yongkang, le principal instigateur de la persécution du Falun Gong en justice et de protester contre l’extension de la persécution du Falun Gong en Europe grâce aux incitations économiques. Un récent exemple en est l’injuste traitement des pratiquants de Falun Gong qui portaient des vêtements jaune par la police française durant le Nouvel An Chinois 2004 à Paris, au moment où Hu Jintao visitait la France. Devant le bâtiment des Nations Unies, plusieurs dizaines de bannières en de nombreuses langues transmettaient le message d’appeler à faire cesser la persécution aux passants. Les nombreux représentants de gouvernement qui passaient ralentissaient et acceptaient les flyers tendus par les pratiquants.


A midi durant la conférence de presse, deux membres du Parlement Suisse Mme Maria Roth-Bernasconi et Mr Ueli Leuenberger ainsi que le Co-Président de l'Association Européenne de Falun Dafa Mr Peter Jauhal ont respectivement tenu des discours. Mr David Hiller du Parti des Verts de Genève, le Dr Charles Graues Secrétaire de l'ONG Interfaith Internationale et le Président de l'Association des Citoyens du Monde Mr Reue Wadlow ont envoyé des messages au rassemblement. A la fin, le pratiquant du Falun Gong Pan Yu d'Australie a raconté la persécution qu'il a subie dans un camp de travaux forcés chinois de début 2000 à mai 2000.

Dans leurs discours, les deux membres du Parlement Suisse, Mme Maria Roth-Bernasconi et Mr Ueli Leuenberger, ont exprimé leur soutien et encouragement aux droits de l'homme et à la résistance pacifique des pratiquants du Falun Gong. Concernant l'appel des pratiquants du Falun Gong pour amener en justice les principaux instigateurs de la persécution du Falun Gong, Mme Roth-Bernasconi a dit qu'aucune religion ou organisation ne donne le droit à quiconque de torturer brutalement d'autres personnes. Si des gens font cela, d'autres personnes devraient les punir. Sur la question de s'opposer à la persécution du Falun Gong, elle se tient aux côtés des pratiquants.

Mr Ueli Leuenberger a exprimé sa colère envers l'injuste traitement des pratiquants du Falun Gong par le gouvernement français durant le Nouvel An Chinois 2004. Il a aussi demandé à la Commission des Droits de l'Homme de l'ONU combien les gens devraient comprendre les 'Enormes Efforts' de la Commission des Droits de l'Homme de l'ONU à s'opposer à la persécution du Falun Gong. Il a également encouragé les pratiquants en disant qu'il souhaitait aux pratiquants d'être encore plus forts, plus courageux, et persistants dans la résistance. Il a souhaité que les efforts des pratiquants parviennent à la réussite. Il a déclaré que son coeur était aux côtés de toutes les victimes des droits de l'homme, pas seulement en Chine, mais aussi dans le monde entier.

Le pratiquant du Falun Gong d'Australie Pan Yu a décrit les cinq mois de persécution cruelle qu'il a souffert dans un camp de travail chinois. Une fois, les gardiens de police ont utilisé un bâton électrique de 40,000 volts pour le choquer dans les endroits sensibles de son corps pendant une longue période de temps. Il a senti comme des centaines de milliers de flèches qui transperçaient son coeur, et a perdu le contrôle de sa vessie et de ses intestins. Après la torture physique et le supplice mental, il fut sur le point de perdre sa santé mentale. Il a dit qu'il y avait beaucoup d'exemples semblables en Chine et qu'une telle persécution est toujours en train de se produire.

Mme Li Ying, qui une fois fut détenue dans un camp de travail chinois pendant deux ans, et qui fut libérée du camp de travail l'année dernière grâce à l'aide des pratiquants du Falun Gong d'Australie et d'autres pays, s'est rendu à Genève pour la première fois afin de faire appel. Durant son interview, elle a appelé la Commission des Droits de l'Homme de l'ONU à prêter attention à la situation des droits de l'homme en Chine, et à mener une enquête indépendante et juste sur la situation des droits de l'homme en Chine et sur la persécution du Falun Gong.

Selon le Centre d'Information du Falun Dafa, le nombre répertorié de pratiquants du Falun Gong qui sont morts de la persécution en Chine a atteint les 907.

Version chinoise disponible sur http://www.yuanming.net/articles/200403/29640.html


Version chinoise disponible à:
http://minghui.org/mh/articles/2004/3/16/70082.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.