Quelques réflexions à propos de la prochaine rencontre de la Commission des Droits de l’homme des Nations Unies à Genève

La prochaine rencontre de la Commission des Droits de l’homme aux Nations Unies approche. Ce qui a attiré l’attention des gens est le fait que la Commission des Droits de l’Homme a été réorganisée. On dit que les gouvernements et les organisations non gouvernementales, en particulier celles qui sont impliquées dans les droits de l’homme, vont tous vigoureusement mener ces activités, en espérant accomplir leurs buts. Après tout, la rencontre annuelle de la Commission des Droits de l’Homme a une signification particulière.

Depuis que la persécution du Falun Gong a commencé en Chine en 1999, les pratiquants de Falun Gong dans le monde se sont réunis à Genève lors de la réunion annuelle en mars. Ils ont fait appel pacifiquement sur la Place des Nations pour appeler les Nations Unies à faire cesser la persécution en Chine. En même temps chaque année, le régime de Jiang a fait tout ce qu’il a pu pour interférer avec les activités du Falun Gong. Non seulement ils ont soudoyé des fonctionnaires du gouvernement pour qu’ils mettent leur veto à la proposition de faire cesser la persécution contre le Falun Gong, ils ont aussi essayé d’empêché le gouvernement suisse de donner la permission aux pratiquants de faire un défilé pacifique ou de louer un lieu de conférence. A une occasion, ils ont envoyé cinq cent personnes à Genève pour tenter d’empêcher les activités du Falun Gong. Les passeports des pratiquants, leur argent et des vêtements leur ont été volés à répétition. Certains des chinois embauchés ont mis des vêtements avec écrit Falun Gong prétendant qu’ils étaient pratiquants, et se sont engagés publiquement dans des activités illégales. Leur seul but étant de soutenir la persécution et d’éradiquer le Falun Gong.

Confrontés au régime mauvais, les pratiquants ne se sont pas soumis ni n’ont battu en retraite. Ils sont allés à Genève encore et encore pour montrer le beau visage de Dafa au monde, et annuler la perversité et la brutalité de la persécution. Dans le mauvais temps, ils ont marché pour protester contre la persécution. Par les nuits froides ils se sont assis pour veiller à la mémoire des pratiquants qui ont perdu leur vie.

A la Place des Nations plus d’un millier de pratiquants ont fait une grève de la faim pour protester contre la poursuite illégale de pratiquants par la police de Hong Kong sous la pression de Jiang Zemin. Ils ont raconté à d’innombrables gens la véritable histoire, espérant éveiller leur conscience et les sauver. Ces scènes humaines extraordinaires se reflètent dans d’autres dimensions par de spectaculaires batailles entre le bien et le mal.

La Commission des Droits de l’Homme a été réorganisée cette année. Certains pays ont aussi envoyé de nouveaux délégués permanents aux Nations Unies. N’est-ce pas une bonne opportunité pour les disciples de Dafa de leur clarifier la vérité ? Ils font face au choix de leur propre futur, qui à son tour représente le choix de toute une nation et de tout un pays qu’ils représentent.

Avec de plus en plus de perversité détruite, ce qui reste est de plus en plus frénétique et saisit chaque opportunité de causer du tort et d’interférer avec les disciples de Dafa. Par conséquent, nous devons maintenir nos pensées droites et nous devons faire attention à ne pas relâcher notre garde. Par exemple, il y a des pratiquants qui disent qu’ils sont allés chaque année à Genève jusque là. Pourquoi tenir à cette forme alors qu’il y a tant de choses à faire ? Pourquoi ne pas économiser du temps et des ressources pour d’autres régions qui ont besoin d’aide ? D’autres pratiquants se sentent fatigués et ne veulent pas aller à Genève parce qu’il y a des tâches qui doivent être faites. Certains pensent que leur bénéfice serait insignifiant parce qu’il n’y a pas de Fa Hui cette année. Certains négligent la signification des activités de Dafa avec l’état d’esprit que nous ne devons pas compter sur l’organisation des gens ordinaires. Au tout début, j’ai pensé que ce genre de raisonnement était sensé. En évaluant ces rationalisations avec la Loi, cependant, je pense que toutes sont incorrectes.

Maître nous a dit que nous ne devrions laisser passer aucune opportunité de sauver qui peut être sauvé. Maintenant que la rencontre annuelle de la Commissions des Droits de l’Homme est presque là, comment pouvons nous détourner de cet événement ? Comment ceux qui peuvent aller à Genève peuvent il décider d’annuler leur voyage avec l’excuses de raisons personnelles ? Les délégations et les ambassades des 53 membres d’états des Nations Unies, ainsi que de nombreuses organisations se réunissent tous à Genève. Combien d’opportunités peuvent-elles être utilisées pour faire ce que des disciples de Dafa doivent faire là-bas !


Version chinoise disponible à:
http://www.yuanming.net/articles/200402/29173.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.