Un chef de police passe par la fenêtre et entre dans la chambre d’une femme pour l'arrêter

Un chef de la police est passé par la fenêtre pour entrer dans la chambre de Mme Yang Liyun vers 6 heures du matin le 9 août 2019 et l'a arrêtée.


La résidente de la ville de Sanhe, province du Hebei, âgée de 50 ans, a été prise pour cible en raison de sa foi dans le Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


Plus de 20 policiers ont procédé à la fouille du domicile de Mme Yang sans mandat et ont confisqué ses livres de Falun Gong.


Le mari et le fils de Mme Yang travaillant tous deux en dehors de la ville, elle vit avec sa mère, qui a dans les 90 ans. Mme Yang a été arrêtée malgré ses vives protestations selon lesquelles devait s’occuper de sa mère.


Les policiers ont traîné Mme Yang jusqu’à une voiture de police. Elle a résisté en s'agrippant à la portière. Pendant que les agents la poussaient dans la voiture, Trois doigts de sa main gauche ont été grièvement blessés alors que les agents la poussaient brutalement dans la voiture.


Elle a ensuite été emmenée au commissariat de Liqizhuang, où les policiers l'ont menottée et interrogée.


Cao Aibo, le chef de la police, a déclaré avoir découvert une banderole portant des informations à propos du Falun Gong le long de la voie ferrée et suspecté Mme Yang de l’avoir accrochée. Il a menacé de condamner Mme Yang à une peine de prison assurant qu’il n’allait pas la laisser partir comme ça.


Cao s'est également vanté d'avoir envoyé une de ses connaissances, M. Ma Weishan , 80 ans, purger une peine de cinq ans de prison pour son refus de renoncer au Falun Gong. Il s'est fait fort de n'avoir aucune pitié quand il s'agissait de persécuter les pratiquants de Falun Gong.


Après plusieurs heures d'interrogatoire et ses demandes répétées de rentrer chez elle pour prendre soin de sa mère, Mme Yang a été libérée dans l'après-midi.


Persécution passée

Pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong, Mme Yang a été à plusieurs reprises ciblée par les autorités au cours des 20 dernières années.


Elle a été arrêtée une première fois le 12 octobre 2006 après avoir été dénoncée pour avoir affiché des informations sur le Falun Gong dans les lieux publics.


La police a fouillé sa maison et confisqué ses livres de Falun Gong. Après deux jours au centre de détention du canton de Dachang, elle a été transférée au centre de lavage de cerveau de Langfang, où elle a été détenue pendant un mois. Elle a été une fois placée en isolement cellulaire et intimidée pour n’avoir pas abjuré sa foi. Les policiers ont extorqué 500 yuans à sa famille avant de la libérer.


Mme Yang a de nouveau été arrêtée le 20 juillet 2008 par plus de 20 policiers. Elle a été interrogée, battue, agressée verbalement et surveillée 24 heures sur 24 alors qu'elle était détenue au centre de détention de la ville de Sanhe.


Elle partageait une petite pièce avec quatre autres détenues et elles dormaient, mangeaient et se soulageaient dans le même endroit minuscule. En l'absence de lit dans la chambre, elles étaient forcées de dormir à même le sol de béton.


Sept jours plus tard, la police l'a condamnée à une peine d'un an et demi au camp de travaux forcés pour femmes de Shijiazhuang sans procédure régulière.


Parce qu'elle et quatre autres pratiquantes de Falun Gong ont refusé de porter l'uniforme des détenues en novembre 2008 afin de protester contre la persécution, les gardes les ont menottées les cinq ensemble et placées en isolement cellulaire. Où que l'une allait, les quatre autres devaient y aller ensemble.


Pendant ce temps, les gardes les forçaient à s'asseoir sur un tabouret pendant des heures, ils les menaçaient et les agressaient verbalement.


Après qu’elles aient été laissées retourner dans une cellule ordinaire en février 2009, les gardes ont continué à les menotter ensemble toutes les cinq. Ils ont aussi forcé les pratiquantes à porter des pulls et des pantalons d'hiver en été dans une pièce dépourvue de climatisation ou même de ventilateur.


La famille de Mme Yang a été harcelée par les policiers et les fonctionnaires du gouvernement local le 21 juin 2012, alors qu'elle n'était pas chez elle. Les policiers ont forcé sa famille à signer une déclaration diffamant le Falun Gong sous la menace d'empêcher son fils d'aller à l'université.


Version anglaise :
Police Chief Climbs into Woman's Bedroom to Arrest Her


Version chinoise :
河北三河市杨立芸被非法抓捕审讯

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.