La police escalade la clôture au milieu de la nuit pour arrêter une femme vivant seule

La police dans la ville de Damoujia située dans la province du Shandong, a escaladé la clôture d’une habitante à 3h30 du matin le 7 Août 2019 et l’a arrêtée après avoir trouvé accroché à sa porte une paire de couplets au sujet du Falun Gong.


Falun Gong, aussi connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline spirituelle qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


La police a saisi Madame Xie Yuqin par les bras et lui a couvert la bouche pour l’empêcher de crier, avant de la pousser dans la voiture de police.


Ils ont emmené la femme de 52 ans au poste de police de Damoujia.


La police est retournée plus tard au domicile de Madame Xie et a saccagé son logement alors qu’elle n’était pas présente. Ses livres de Falun Gong, son ordinateur ainsi que son téléphone ont été confisqués.


Le mari de madame Xie, qui travaille dans une autre ville, s’est empressé de rentrer après avoir appris son arrestation, tout cela pour découvrir un immense désordre chez lui après la perquisition de la police.
Il est ensuite allé au poste de police pour demander à ce que sa femme soit relâchée, mais a essuyé un rejet.


Les agents ont assis Madame Xie sur une chaise en métal et ont attaché ses bras au dos de la chaise. Ils l’ont sauvagement tabassée, lui laissant des contusions sur ses épaules, son dos et ses bras. Un agent a ensuite attrapé sa main et l’a forcée à apposer ses empreintes digitales sur un rapport d’interrogation fabriqué de toute pièce, contre sa volonté.


Madame Xie a été emmenée dès le jour suivant au centre de détention de Weifang. Parce qu’elle protestait contre la persécution et refusait de suivre les règles du centre, les gardes ne lui ont pas laissé l’opportunité de changer de vêtements et ont refusé de lui fournir des produits de nécessité quotidienne tels que du dentifrice ou du papier toilette.


Lorsque son fils et son avocat se sont rendus à la station de police le 22 Août pour se renseigner sur son cas, Liu Gang, le chef du poste de police a nié qu’ils avaient violenté Madame Xie. Il a aussi menacé de dénoncer l’avocat pour sa représentation d’une affaire du Falun Gong.


Pour n’avoir pas abjuré sa foi, Madame Xie a depuis 2007 été arrêtée de nombreuses fois, persécutée et sa maison a été saccagée.

Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.